FERMENTALG : Résultats du 1er semestre 2022 : avancement des trois programmes dans un contexte macroéconomique

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Libournais – 22 septembre 2022

– Fermentalg (Euronext – FALG), expert français des microalgues, présente ses résultats de la 1

euh

semestre 2022

[1]

après approbation des comptes par le Conseil d’administration du 21 septembre 2022.

A cette occasion, Philippe Lavielle, PDG de Fermentalg, a déclaré : «

Les résultats commerciaux du premier semestre ainsi que la confiance renouvelée de nos partenaires stratégiques et financiers dans nos programmes soulignent la pertinence de nos solutions dans le contexte de la transition écologique. Nous suivons avec attention les signes de ralentissement économique à court terme et les difficultés conjoncturelles sur les marchés de l’énergie et des matières premières, tout en restant convaincus de l’intérêt financier et extra-financier de nos innovations. »

Forte croissance des ventes dans un contexte de hausse des charges d’exploitation

Les comptes du 1

euh

six mois reflètent la montée en puissance industrielle et commerciale de l’entreprise mais aussi les effets de l’inflation exceptionnelle des prix de l’énergie et des matières premières.

En effet, sur les 6 premiers mois de 2022, les ventes de DHA ORIGINS®, premier programme Fermentalg à entrer en phase de commercialisation, ont fortement augmenté (+107%) et représentent un chiffre d’affaires de 5,2 M€. L’élan reflète l’adoption progressive de cette alternative plus durable à l’huile de poisson et une source enrichie d’oméga-3 essentiels à une alimentation saine et équilibrée.

En termes d’industrie et de coûts de production, Fermentalg poursuit le travail entamé en 2021 pour renforcer sa chaîne d’approvisionnement. Ils visent à améliorer la productivité de chaque opération pour optimiser la consommation de matières premières et d’énergie et contribuer ainsi à la baisse des coûts de production. Ces mesures menées en collaboration avec les sous-traitants induisent des coûts de mise en œuvre au cours du premier semestre sans porter aucun fruit sur le coût des ventes. Ceci, combiné à l’inflation, explique la progression plus lente de la marge brute (1,2 M€ contre 1 M€) que celle du chiffre d’affaires.

À Lire  Agroalimentaire : Nutri-score et Yuka guident les consommateurs vers une alimentation plus saine

Les charges d’exploitation hors R&D, en hausse d’environ 0,5 M€ par rapport à l’exercice précédent, reflètent les investissements réalisés dans le marketing et les ventes, ainsi que dans la formation des collaborateurs et leur engagement RSE.

La charge nette de R&D au compte de résultat reste stable du fait de l’activation des coûts du programme Blue ORIGINS®, plus élevés en phase de développement à l’échelle de démonstration industrielle. Le montant activé est de 2,3 M€, presque autant qu’en 2022, et en ligne avec la grille des programmes.

Le résultat d’exploitation pour 1