FFE : Filière Sport Etudes mise en lumière dans le Parc Equestre Fédéral…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le stage, un bon moyen d’avoir un nouveau regard sur son travail ©FFE/E.Durand

A la mi-janvier, soixante-neuf pilotes issus de huit Sport-Etudes Excellence ont bénéficié des conseils d’un staff de qualité, lors de deux jours d’entraînement suivis d’une journée de compétition.

C’est désormais un rendez-vous annuel très prisé des cavaliers inscrits au cursus Sport-Etudes Excellence dans toute la France. Huit établissements ont voyagé du 13 au 15 janvier : Team Merzé Compétition (71), Sport Études Ludovic Leygue (35), Nîmes Centaure (30), Village Equestre de Conches (27), Les écuries de Trangy (58), Centre équestre à Grammont (34), Eurojump (78) et Haras de Bel Air (37). Le déroulement des deux premiers jours a réuni plusieurs intervenants de renom, permettant à ces cavaliers de recueillir de précieux conseils pour se perfectionner : Florence Lenzini, experte fédérale en dressage, Pascal Henry, responsable technique de Sport Etudes Excellence et expert fédéral en saut d’obstacles, Olivier Bost, sélectionneur et entraîneur national des jeunes et Edouard Couperie, entraîneur national senior adjoint. Pour le côté nutritionnel du coureur, qui, ne l’oublions pas, est un athlète, le nutritionniste Samuel Charbit est intervenu.

« J’essaie de faire travailler chaque pilote sur ses points faibles et de les aider. Les messages sont les mêmes que ceux donnés par leur coach, qui m’accompagne pendant l’entraînement, mais parfois, délivrés par une personne extérieure, ils ont plus d’impact ou sont mieux retenus. Les travaux techniques sont en cours, ainsi que les préparatifs pour la compétition de dimanche. Opportunité pour les cavaliers, ce stage permet également une collaboration entre entraîneurs ; c’est aussi un moment d’échange et de comparaison entre les modes de fonctionnement et les systèmes de formation des uns et des autres. explique Pascal Henry.

À Lire  Les araignées peuvent-elles nous aider à vivre ?

Le concours par équipe, composé de QCM puis de franchissement d’obstacles, a clôturé ces trois jours de rencontres, le tout sous la grande arène du Parc Equestre Fédéral !

Une journée d’échanges

Le 12 janvier, juste avant l’arrivée des étudiants, les responsables de Sport Etudes et Sport Etudes Excellence ont été conviés au Parc Equestre Fédéral pour un séminaire. Tous étaient invités à en dire plus sur l’organisation de leur établissement, à échanger des professionnels sur différents fonctionnements, dispositifs existants, stages FFE ou encore à se rapprocher des évolutions potentielles des labels. Sur le même sujet : Vol principal pour des dizaines de personnes handicapées. L’occasion de revenir sur les enjeux d’un tel cursus pour les étudiants et les moyens à mettre en œuvre pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs.

« Maintenant, nous devons nous développer ensemble. L’avenir s’ouvre à tout ce qui est e-learning. Ce que la Fédération pourra afficher sur ce sujet, au profit des structures désignées, est pour elles les clés du développement. détaillé par Jean-Luc Vernon, vice-président de la FFE en charge de la vie fédérale. « Les parents et leurs enfants viennent avec des attentes spécifiques, concernant la partie sportive, mais surtout scolaire. Nous sommes là pour permettre aux jeunes d’équilibrer leur scolarité et leur immatriculation tout en améliorant leur niveau de pilotage. ajoute Nathalie Favède, présidente de la commission sport-études et directrice de l’excellence sport-études au centre équestre Nîmes Centaure. Rappelons qu’en France treize établissements sont labellisés FFE Sport-Etudes Excellence, et quarante-quatre sont labellisés Sport-Etudes.

A voir aussi :
Cette page a été traduite à l’aide de l’intelligence artificielle et de…