Fitou : le Château Champ des Sœurs lance les vendanges

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Le Château Champs des sœurs de Laurent Maynadier a ouvert le bal des vendanges ce lundi 25 juillet 2022. Une date précoce en raison des fortes températures qui sont tombées dans le département.

« Le premier jour est toujours euphorique, on rentre dans le bain. Et puis on vendange chaque parcelle à la main, donc la bonne humeur est importante », explique Laurent Maynadier, le vigneron du Champs des Sœurs. C’est par une douce chaleur et quelques rafales de vent que Laurent et son équipe ont entamé le marathon des vendanges pour les vendanges 2022. L’équipe, composée de sept personnes en tout, était en émoi depuis sept heures du matin. Lundi, peu après le lever du soleil, pour récolter manuellement chaque grappe de raisin Moscatel Petit Grain. Si pour certains ce n’est pas la première fois qu’ils posent les genoux au sol et les mains sur le raisin, pour le nouveau venu dans le groupe la tâche devient plus complexe. « C’est ma première récolte, c’est un peu difficile. Je sais déjà que j’ai mal aux épaules, je porte une vingtaine de kilos à chaque sortie », explique Mathéo. Mais rien de vraiment insurmontable pour le jeune homme de seize ans, qui suit les conseils de ses aînés pour faire la meilleure récolte possible.

Au-delà de la production, qui bénéficie d’un traitement de qualité, le vigneron prend également grand soin de son équipe. Ainsi, en plus d’une réserve d’eau, un goûter complet en milieu de matinée a été préparé. Ainsi, bouteilles thermos et madeleines au café ont pu ravir les papilles des cueilleurs qui ont pu reprendre le travail après s’être ragaillardi lors d’une pause bien méritée. Représentant de toutes les générations, Laurent s’attache à être proche de chacun de ceux qui composent son groupe de collectionneurs. « Avec une petite structure, je peux me permettre d’être proche de tous, ce qui n’était pas le cas avec 18 hectares. »

À Lire  Mise en place des nouveaux Conseils d'Hygiène de Pumont et de Cismont (CTS).

De la diversité pour lutter contre la chaleur

De la diversité pour lutter contre la chaleur

Pour les cultures, Laurent Maynadier a été contraint de s’adapter. La propriété se diversifie notamment avec des plantations d’aloe vera en pleine terre, ainsi que le paillage avec du bois de branche fragmenté (BCR) pour régénérer le sol, garder l’eau accessible à la plante, mais aussi favoriser la vie du sol. « Aujourd’hui, nous sommes obligés de nous diversifier », explique Laurent Maynadier. A voir aussi : Pouvez-vous vraiment tondre votre pelouse quand il fait très chaud ?. En plus de cette nouvelle plantation, Laurent et son épouse ont dû trouver quelques moyens pour protéger leur production de la chaleur et échapper à la situation vécue en 2019 dans le Gard. Ainsi, certaines huiles essentielles, comme l’huile d’orange, sensible aux hautes températures, ont disparu de la protection du raisin. Les produits soufrés ont également été réduits.

Au fil des années, les vendanges commencent de plus en plus tôt, observe le vigneron. Bien qu’ils aient commencé à la mi-août, c’est la troisième année que la tendance change. « Je l’ai vu pendant dix ans, avant c’était mi-août, maintenant c’est début août et puis ça commence à devenir fin juillet. Cette année, c’est vraiment une récolte exceptionnelle si tôt. » Une tendance qui inquiète le producteur, puisque si la chaleur pousse les raisins à mûrir trop vite, la vigne en souffre.

Moustique tigre - Comment se protéger d'un moustique tigre ? | Nouvelle agence régionale de santé Aquitaine
Sur le même sujet :
Se protéger du moustique tigre, c’est éviter les piqûres quand on est…