Fréquence, intervalles… Le rythme des repas influe sur notre santé

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Sauter un repas augmenterait le risque de mortalité

Dans le cadre de leur hypothèse, les scientifiques ont analysé les données d’une cohorte de plus de 24 000 adultes américains âgés de 40 ans et plus qui ont participé à une vaste enquête nationale sur la santé et la nutrition (NHANES) entre 1999 et 2014. Parmi eux, il y a eu 4 175 décès au cours de la Période donnée. Lire aussi : « Intelligence nutritionnelle » : mangez-vous sans le savoir ce dont vous avez besoin ?. Pour déterminer l’impact de l’heure des repas sur la santé, ils ont ajusté leurs calculs pour tenir compte de facteurs liés à l’alimentation et au mode de vie (activité physique, qualité des aliments, consommation de substances, etc.). Et ce n’est pas un hasard si les personnes qui consomment moins de trois repas par jour (environ 40% des personnes interrogées) ont des traits communs : des hommes jeunes, moins éduqués et plus modestes, ils consomment de l’alcool et du tabac, ils mangent des aliments moins nutritifs, plus de collations et ont un apport énergétique global inférieur, ou sont même en situation d’insécurité alimentaire.

En conséquence, il s’avère que manger un seul repas par jour, par exemple, peut augmenter le risque de décès chez les adultes de 40 ans et plus. Sauter le petit-déjeuner est associé à un risque de développer une maladie cardiovasculaire mortelle, et sauter le déjeuner ou le dîner à une mortalité toutes causes plus élevée. Les personnes qui prennent trois repas par jour sont également concernées : manger deux repas consécutifs à moins de 4,5 heures d’intervalle mettrait leur santé en danger. « Sur la base de ces résultats, nous recommandons de manger au moins deux à trois repas répartis tout au long de la journée », explique le chercheur Yangbo Sun, auteur principal de l’étude.

Voir l’article :
Près de 90 % des lobbyistes alimentaires fédéraux agissent au nom de…

Une charge énergétique trop importante

Comment expliquer le lien entre rythme alimentaire et santé ? C’est « métabolique », expliquent les scientifiques. Voir l’article : Actualité cuisine IKEA : 9 indispensables à acheter en juin. « Sauter des repas signifie généralement ingérer une plus grande charge énergétique en même temps, ce qui peut alourdir le fardeau de la régulation du métabolisme du glucose et entraîner une nouvelle détérioration métabolique », lit-on dans un communiqué. « Cela pourrait également expliquer l’association entre un intervalle de repas plus court et la mortalité, car un temps plus court entre les repas conduirait à une charge énergétique plus élevée pendant une période donnée. »

À Lire  Le marché des protéines végétales texturées devrait percevoir une excellente croissance d'ici 2029, taille, part, croissance, défis, tendances émergentes et analyse des concurrents - Maghrebcity

Une recette moderne et efficace pour perdre du poids en 7 jours.
A voir aussi :
Depuis quelques années, la soupe aux choux fait le buzz auprès des…