Gironde et Deux-Sèvres : le dentiste confirme la réglementation SAMU-Centres 15.

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Actualités

Actualités

Désormais, en Gironde et dans les Deux-Sèvres, les dimanches et jours fériés, lors des soins dentaires permanents, des dentistes indépendants assurent une prise en charge téléphonique des demandes de soins dentaires. Sur le même sujet : Incendie : en Gironde, « la prochaine nuit sera difficile », a réalisé le préfet.

Publié le 28 juillet 2022 à 12:21

Après un bilan dans d’autres départements, la prise en charge dentaire dans les SAMU-Centres 15 a démarré en Gironde et Deux-Sèvres, ont annoncé les dentistes de l’URPS Nouvelle-Aquitaine le 13 juillet. Elle est soutenue par les Conseils du Département de Prise en charge médicale des dents. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. Il s’agit « d’un dispositif qui permet d’expérimenter de nouveaux organismes de santé basés sur de nouveaux modes de financement. Et ce, lorsque ces nouveaux organismes entrent en jeu pour améliorer le parcours du patient, le l’efficacité du système de santé, pour recevoir des soins ou encore l’importance de la prescription des produits de santé », explique-t-on sur le site du gouvernement.

Comment ça marche? En Gironde et dans les Deux-Sèvres, les dimanches et jours fériés, en période de soins dentaires permanents (PDS), les dentistes indépendants assurent désormais les demandes de soins dentaires par téléphone. Un « forfait de gestion dentiste horaire » est proposé en exclusivité, ainsi qu’une formation en gestion et des outils commerciaux. Cette mesure permet de mieux évaluer la situation et de séparer les soins urgents des soins non planifiés. L’objectif est d’améliorer les performances du PDS dentaire et d’étendre ce système à toute la région.

« La première impression est bonne, assure l’URPS CD NA. La présence de dentistes est une ressource importante pour les répartiteurs médicaux et les médecins répartiteurs. En effet, cela permet non seulement au patient de bénéficier de conseils d’experts et d’un encadrement adéquat, mais aussi d’avoir accès aux ordonnances à distance et le transfert d’une ordonnance à une pharmacie active.

Une prise en charge plus fluide

Cet outil améliore donc le quotidien des chirurgiens-dentistes d’astreinte qui peuvent se concentrer sur la prise en charge des patients qui ont vraiment besoin de soins d’urgence.

A cet effet, l’URPS CD NA est partenaire des Conseils Départementaux et du Conseil Régional de la Direction des Dentistes. Elle les accompagne en échange avec le Centre Régional de Santé et participe notamment au développement d’outils d’aide à la prise en charge. Il évoque également ce nouveau système qui s’étendra à d’autres secteurs si tout se passe bien.

« C’est une réelle opportunité de tester de nouvelles méthodes car cet outil permet de déroger à de nombreuses règles financières habituelles, qui s’appliquent dans la ville et dans les hôpitaux ou les établissements publics », explique le gouvernement à propos de l’article 51. Le financement de la sécurité sociale loi de 2018.

Moustiques : Ces 4 conseils pour éviter de se faire piquer la nuit
Voir l’article :
Voici quelques astuces naturelles pour repousser les moustiques. ©Emphyrio/PixabayPublié le17.05.2022 à 10:54…

sur le même sujet

Orthodontie : l’Assurance maladie envisage de plafonner les honoraires

Dans son rapport « Coûts et produits 2023 » publié le 13 juillet, la Cnam propose d’intégrer l’orthodontie dans…

Santé publique favorite

Les Ordres de santé veulent une évolution du parcours de soins

Message de lien

Événement favorite

Sessions scientifiques sur les nouvelles tendances en dentisterie

Les autorités souhaitent répondre aux problèmes d’accès aux professionnels de santé.

A voir aussi :
Coach sportive et enseignante en Activité physique adaptée, Camille Revel vous accompagne…