Grenoble arrive en tête d’un classement L214 du bien-être animal : « C’est l’aboutissement de deux années de

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

A l’occasion de la journée mondiale des animaux, ce mardi, la société de protection des animaux L214 a placé Grenoble en tête de liste de la protection et du respect des espèces. « Bonne nouvelle, mais pas une surprise », a déclaré Sandra Krief, élue du comté pour Animal Condition.

Grenoble, bonne étudiante en bien-être animal ? C’est ce qu’indique le classement de l’association L214, qui a été présenté ce mardi 4 octobre, à l’occasion de la journée mondiale des animaux.

Le classement repose sur plusieurs mesures en faveur des animaux que les communes peuvent mettre en place. Grenoble prend ainsi la tête devant Strasbourg et Montpellier.

En premier lieu, la capitale des Alpes remplissait plusieurs objectifs listés dans L214. Ces mesures comprennent, entre autres, le développement du verdissement des cantines scolaires, l’exclusion des produits issus de l’agriculture intensive dans les marchés publics, ou encore l’attribution d’une délégation de protection animale à un membre du conseil municipal.

« C’est une bonne nouvelle, mais ce n’est pas une surprise », répond la principale concernée, Sandra Krief, la conseillère municipale chargée de la situation animale. C’est l’aboutissement de deux années de travail acharné. L214 est une mine d’informations pour le développement et le respect du bien-être animal, nous avons donc pu travailler avec eux et des avocats pour mettre en place certaines politiques. »

Pour l’élu du Parti animaliste, ce prix permet de mettre en lumière les droits des animaux : « Ce classement est important, notamment en raison de la reconnaissance d’un sujet oublié. En politique, on repart de zéro. Nous n’avons ni secrétaire d’Etat à la protection des animaux , ni un ministère. En France, on continue avec les pires pratiques », regrette-t-il, évoquant les quelque 3 millions d’animaux terrestres tués chaque jour dans les abattoirs, selon l’association.

À Lire  Chewing-gum au CBD : pourquoi et comment en prendre ?

L’édile souhaite continuer à œuvrer en faveur de la protection animale, notamment dans le domaine de la communication grand public et des repas végétariens : « Il faut démocratiser ces repas, casser les paradigmes. C’est pour le bien de tous, animaux et humains. »

Il est de notre devoir politique de ne pas fermer les yeux.

Sandra Krief, conseillère municipale chargée de la condition animale

Sandra Krief souhaite également « développer l’enseignement de l’éthique animale », « améliorer la gestion de la protection animale par la police », « développer des parcs de liberté pour chiens et engager une réflexion sur le traitement des animaux frontaliers comme les pigeons, les rats et les renards ». . »

« Nous avons le devoir politique de ne pas fermer les yeux », insiste Sandra Krief. La deuxième ville de la région à figurer dans ce classement est Lyon à la 6ème place. Saint-Etienne (13ème) et Clermont-Ferrand (15ème) font également partie des 20 premières villes.