Grève des médecins généralistes : « C’est très difficile »… les hôpitaux débordés…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Son téléphone vibre en permanence. « Je continue à gérer mes deux entreprises », justifie Nihal, 31 ans, les yeux brillants de fièvre, dans la salle d’attente des urgences de la clinique de l’Estrée, un établissement du groupe Elsan, à Stains (Seine-Saint-Denis). « Hier j’avais 40 ans, j’ai eu de la fièvre pendant cinq ou six jours et ça ne va pas mieux, mon médecin n’est pas là, c’est pour ça que je suis venu aux urgences », a expliqué le militant d’Épinay, à 7 km. Il est presque midi un lundi, et la salle d’attente d’une vingtaine de places est toujours pleine. Depuis minuit, la réception a enregistré une centaine de patients.

À Lire  Café et vin rouge : bons ou mauvais pour la santé ? Des mythes que vous croyez toujours être vrais - BBC News Afrique