Haute-Corse : le bateau du président du comité des pêches prend feu

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié le : 13 janvier 2023 à 19:11

L’incident s’est produit vers 22h20 jeudi soir.

Un bateau de pêche professionnel amarré dans le port de Taverna, dans la ville de Santa-Maria-Poggio, sur la Costa Verde, a pris feu.

Les pompiers ont déployé des moyens pour éteindre l’incendie.

Deux camions de pompiers ont été mobilisés, l’un du centre de secours de Cervione et l’autre de Lucciana, ainsi qu’une cellule émulsifiante (un agent moussant utilisé contre les incendies, les hydrocarbures, les plastiques ou les produits chimiques). Douze pompiers sont arrivés sur les lieux.

Heureusement, il n’y a pas eu de blessé. D’une longueur de 10,50 mètres, le bateau de pêche a été presque détruit par les flammes. Ceux-ci se sont propagés au quai et ont également brûlé des conteneurs. Mais selon nos informations, les dégâts auraient pu être encore plus importants car il y a une station service non loin de là. De nombreuses personnes, dont François Mela, maire de Santa-Maria-Poggio et président de l’autorité portuaire, ont donc été sous le choc lorsqu’elles ont découvert ce qui s’était passé, nous dit-on.

« J’ai perdu mon outil de travail »

Le bateau, qui commençait à couler, fut sorti de l’eau. Sur le même sujet : L’attribution gratuite d’un bien immobilier ne doit pas être signalée à la succession.

L’Aldo II appartient à Daniel Defusco, pêcheur professionnel depuis 1985 et depuis juin dernier président du Comité Régional des Pêches Maritimes et de l’Agriculture Maritime (CRPMEM) de Corse.

Accident ou délit ? La cause de l’incendie reste indéterminée à ce stade.

Une enquête a été ouverte par le parquet près le tribunal de Bastia, elle a été confiée à la gendarmerie, en l’occurrence à la brigade territoriale de Cervione et à la brigade d’enquête de la compagnie de Ghisonaccia. Les chercheurs ont fait les premières découvertes.

À Lire  Charentaise et j'en suis fier

Lorsque Daniel Defusco a été contacté, il a indiqué avoir porté plainte auprès de la gendarmerie, acte indispensable vis-à-vis de la procédure d’assurance, mais a précisé que l’origine de l’incendie n’avait toujours pas été déterminée. Un expert sera sur place lundi. Le skipper refuse donc de tirer des conclusions tant qu’il n’a pas pris connaissance des conclusions de l’expert. « Je n’ai plus de bateau, j’ai perdu mes outils de travail », regrette Daniel Defusco. Mais si la cause est accidentelle, je serai un peu soulagé. Si, en revanche, il s’agit d’un acte malveillant, ce serait un malentendu total. Je n’ai pas l’impression d’avoir des ennemis, sinon ça veut dire qu’ils sont bien cachés.

Daniel Defusco a ajouté que dans la journée il avait reçu beaucoup de soutien de la part de pêcheurs de toute la Corse, ce qui l’a réconforté dans le malheur qui lui est arrivé.

Ceci pourrez vous intéresser :
Ascenseurs Menétrey a présenté hier son Celtic Lift. Le résultat d’un processus…