Hautes-Pyrénées : six personnes d’une même famille soupçonnées de détournement d’aides à l’enfance

Photo of author

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Six membres de l’association « un toit pour toi », tous issus de la même famille, ont été placés en garde à vue pour détournement de 1,2 million d’euros. Il est pris en charge par le Conseil départemental des Hautes-Pyrénées et est destiné à l’accueil des enfants et adolescents de Générest et Anères.

Un couple, oncles, tante, père, belle-mère… On pense aux « 7 familles » mais ce n’est pas un jeu pour la gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre. Tous sont membres du bureau de l’association « Un toit pour toi » basée à Générest et Anères dans les Hautes-Pyrénées. Ils ont été placés en garde à vue le 14 juin après une enquête fastidieuse mais fructueuse, qui a duré deux ans.

Résultat : 1,2 million d’euros sorti des limbes. Ils auraient été détournés de 2015, date de création de l’association, à 2020 au profit de la famille sous forme d’achats immobiliers, de salaires exorbitants et de véhicules. C’est aussi l’achat d’une voiture de sport qui met la puce à l’oreille de l’administration.

Sur le site de l’association, le logo du Conseil départemental affiché en preuve, comme la déclaration d’intention, n’implique aucune de ces malversations. On y lit : « Notre Lieu de Vie a pour objet d’aider des jeunes « en difficulté », voire en « grande difficulté » à se réinsérer dans la société : cette aide va de la remise en forme mentale et physique à la scolarisation, la re-scolarisation » ou la préparation pour un métier ».

Une façade qui dépasse Michel Pélieu, le président du Conseil départemental, victime de l’escroquerie, comme disent les enfants. « Nous avons porté plainte en février 2021 pour abus de confiance. Nos propres salariés n’avaient pas accès au volet financier de la gestion de l’association. Ils nous ont assuré qu’il n’y avait pas de problèmes dans l’accueil des enfants. C’est l’auditeur qui a lancé l’alerte. »

Lorsqu’il a découvert que les salaires étaient passés de 1 000 à plus de 10 000 euros, que les véhicules étaient achetés par l’association et revendus, par exemple, au couple qui la gérait, sans parler d’une gestion des plus poreuse, Michel Pélieu était furieux. et indigné.

« C’est inadmissible et scandaleux que des gens comme ça, qui se donnent une dimension sociale très avancée, appelant leur association ‘Un Toit pour Toi’, profitant du malheur de ces jeunes, se plaignent. Nous allons demander réparation pour le dommages qu’ils ont subis. »

Le couple qui dirige l’association et leurs familles ont pu reprendre leurs fonctions dans l’établissement car rien n’a été reproché aux enfants. « Si c’est le cas, nous fermerons l’établissement immédiatement », a déclaré Nathalie Assibat, la directrice générale des services du département.

Les dirigeants de l’association ont cependant reconnu pouvoir obtenir des supermarchés du secteur des invendus pour nourrir ces jeunes. Surprenant quand on sait qu’ils bénéficient de 4 500 € par mois et par jeune séjournant, le montant peut être majoré lorsque les enfants et adolescents viennent d’autres départements. Mais cette pratique n’est pas interdite.

« Le problème, explique Nathalie Assibat, c’est que beaucoup de choses sont permises. Beaucoup de membres d’un conseil d’administration peuvent être issus de la même famille, par exemple. Ces structures peuvent même verser des salaires 14,5 fois le SMIC sans être dans l’illégalité. et des familles ne s’interdit pas donc on ne peut pas agir ».

Parallèlement, du fait que les salariés des Conseils départementaux sont concentrés sur leur mission : la prise en charge de la jeunesse et non la gestion des établissements, la fraude peut prospérer. Mais le Conseil Départemental a décidé de changer l’organisation pour avoir un contrôle de gestion plus fort. « Nous serons particulièrement vigilants et mettrons une personne dont le cœur de métier est à l’honneur », précise Michel Pélieu.

La brigade de Saint-Laurent-de-Neste d’où l’enquête a été menée.

© Gendarmerie Bagnères-de-Bigorre

Quant à l’affaire Générest, elle a mobilisé des moyens très conséquents. « L’enquête, menée par l’agent David A., a duré deux ans », a précisé Paul Sandevoir, commandant de la compagnie de gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre. dans des processus complexes. »

Où sont publiés les avis de décès ?

Où sont publiés les avis de décès ?

D’autres experts auraient déclaré : « Un expert en évaluation immobilière en poste près de la cour d’appel de Pau et deux militaires de la brigade de recherche de Meaux (77) ont renforcé l’action des 24 gendarmes du groupement de paix de la gendarmerie de Hautes-Pyrénées », complète le commandant. de la gendarmerie avant de conclure : « Les mesures coercitives et les investigations qui ont été menées ont permis d’étayer les hypothèses formulées lors de l’enquête. Sur le même sujet : Une voiture et une moto entrent en collision entre la Somme et l’Oise. Les saisies opérées, concernant des biens immobiliers, des véhicules et des produits financiers, dépassent le million d’euros ». .

L’affaire est désormais entre les mains des tribunaux. C’est elle qui établira la responsabilité de chacun et les condamnations qui s’imposent. Au-delà de ce cas précis, on peut s’interroger sur la manne financière que génère cette activité et sur la facilité avec laquelle elle peut s’en écarter. Et si les dirigeants de l’association avaient été sous le radar… s’ils n’avaient pas été tentés d’acheter une voiture de sport ?

Comment retrouver un avis de décès 2021 ?

Il est d’usage de publier un avis de décès dans la presse nationale comme Le Monde, Le Figaro, la Croix, ou dans l’un des titres de la presse quotidienne régionale du lieu de résidence du défunt, mais aussi du lieu où l’on a vécu auparavant.

Comment retrouver l’avis de décès d’une personne ?

Comment visualiser une nécrologie sur Internet ? De cette façon, vous pouvez facilement trouver une ancienne nécrologie en effectuant une recherche sur Google. Pour cela, saisissez : « Nécrologie » nom et prénom du défunt sur Google. Suivi (ou non) de leur ville de résidence. Il a ensuite reçu des informations sur sa mort et ses funérailles.

Voge baisse le prix de sa moto néo-rétro A2
Sur le même sujet :
400 euros de remise immédiate sur la 500AC Le printemps de Voge…

Où est enterré Jean-paul Belmondo ?

Où est enterré Jean-paul Belmondo ?

AVIS DE DECES EN LIGNE ET HOMMAGE AUX MORTS Divers services d’hommage aux défunts sont disponibles sur le site Avis-de-deces.net (notamment via les avis de décès nominatifs).

Où se trouve la maison de Jean-Paul Belmondo ?

Si vous avez encore du mal à trouver l’avis de décès du défunt, merci de vous rapprocher de la commune du dernier domicile connu de la personne concernée. Vous recevrez une copie du certificat de décès du défunt, qui vous indiquera la ville dans laquelle il est décédé.

Vendez votre voiture d'occasion : ce sont des points de mémoire
Voir l’article :
Acheter ou vendre une voiture d’occasion n’est jamais simple… Voici une check-list…

Quel est le délai pour prévenir la banque en cas de décès ?

Quel est le délai pour prévenir la banque en cas de décès ?

Où sont enterrés les parents de Belmondo ? « C’était une cérémonie à l’image de Jean-Paul, de ce qu’il était », a déclaré Dany Boon à l’issue de la cérémonie. Jean-Paul Belmondo est ensuite incinéré dans la plus stricte intimité au cimetière du Père-Lachaise, tandis que son père, Paul Belmondo, est inhumé au cimetière du Montparnasse.

JP Belmondo Immobilier Le célèbre acteur décédé en 2021 aurait un très grand parc immobilier. L’une de ses nombreuses propriétés est située dans le quartier branché de Saint-Germain-des-Prés.

Quelles sont les démarches à réaliser auprès de la banque lorsqu’un proche décédé ?

Le délai de 6 jours à respecter Informer la banque du décès de son proche est indispensable. C’est quelque chose à faire dès que possible.

Comment recuperer argent banque après décès ?

Comment bloquer un compte commun en cas de décès ? En règle générale, le compte joint n’est pas bloqué après le décès de l’un des copropriétaires. Le copropriétaire survivant peut continuer à utiliser le compte joint. Celui-ci devient automatiquement un compte individuel s’il n’y a qu’un seul co-titulaire survivant.

Comment la banque est informé d’un décès ?

Dans le cas d’un compte individuel, les proches du défunt doivent notifier à la banque le décès de leur titulaire par l’envoi d’un acte ou d’un acte de décès. Mais ce dernier peut aussi demander au notaire d’en prendre soin. L’établissement bloquera alors le compte.

Rencontre avec les pilotes lors de la pesée de 24h
A voir aussi :
Sous un ciel changeant, d’averses en belles éclaircies, le public des 24…

Laisser un commentaire