Hérault : une grue de chantier pend au-dessus de leur maison, 24 tonnes…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Depuis juin 2021, le contrepoids de près de 24 tonnes de la grue de chantier est suspendu au-dessus de la propriété de Corinne et Stephan Catillo.

Corinne et Stephan Catillo sont épuisés. Depuis juin 2021, le chantier Ehpad a démarré : « Quand on a acheté la maison, on savait qu’une maison de retraite serait construite, ça ne nous dérangeait pas… » Mais quand ils ont vu la grue, installée à quelques mètres de leur clôture, ils craignaient de voir leur propriété à travers la flèche chargée et surtout à travers le contrepoids de près de 24 tonnes au-dessus de leur chambre.

Grue, qui devait initialement être installée au nord-ouest du site, un emplacement que la municipalité a rejeté car des contrepoids et des clôtures surplombent les écoles.

Une expertise demandée

Stephan Catillo s’agace : « Si seulement c’était la grue ! Mais c’est une grosse plaque de bois qui s’est envolée du site un jour de grand vent et a cassé le toit de notre poulailler. Heureusement, personne n’était dehors à ce moment-là ! » , pointant le manque de sécurité sur le site, le soir. Voir l’article : Je dois construire ma maison… pas si facile. Plusieurs fois « des jeunes sont entrés pour escalader la grue », ce qui a obligé les gendarmes à intervenir.

Déracinés, Stéphane et Corinne Catillo ont lancé une procédure judiciaire et une expertise. L’expert explique dans son rapport que « le fait que l’objet et son ballast se développent au-dessus d’une habitation, représente un danger pour la sécurité des biens et des personnes ». Et précise que « la grue est équipée d’un dispositif de zone interdite actif pour le voisinage et qu’en activité la flèche ne surplombe pas la propriété des Catillos ». Sauf que, vidéos à l’appui, les époux Catillo expliquent que la flèche, responsable, survole régulièrement leur jardin et leur maison.

À Lire  vintage . Ils se sont illustrés en Côte-d'Or en 2022

Sur le même sujet :
La suspension de Seisigma, le constructeur de la franchise Maisons Pierre, a…

« On ne peut pas monter un bâtiment sans grue »

L’entrepreneur BJCM Sud Santé et personne du Dr Jean-Pierre Serrou est triste : « C’est un bureau d’études qui a choisi le lieu, et on ne peut pas ériger un bâtiment sans grue, cette maison de repos, c’est mon cœur ! essayer un humain pour faire un bâtiment pour que les personnes âgées puissent accueillir dans de bonnes conditions, mais pour la partie technique je laisse faire les professionnels. »

Le maire Jackie Galabrun-Boulbes tente de faire le lien entre les protagonistes, mais sans intervenir sur le site lui-même. Elle tente de répondre aux inquiétudes des Catillos, mais ne peut que soutenir que cette structure est importante pour le village : « Il y a une micro-crèche prévue dans les locaux de cette maison de repos, c’est vraiment une belle initiative. »

Reste la procédure en cours et la prochaine audience, prévue mi-avril : Stephan Catillo espère qu’elle ne sera pas reportée et qu’il pourra enfin exprimer les inquiétudes et le stress émotionnel de ce chantier.

Sur le même sujet :
« Pourquoi mes toilettes se bouchent-elles sans cesse ? », voilà la question que…