Hornoy-le-Bourg : la Résidence Daniel-Croizé s’agrandit

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La Résidence Daniel-Croizé à Hornoy-Le-Bourg, fondée en 1976, était une maison de repos avant-gardiste pour son époque. Parce qu’il était et est toujours composé de 48 pavillons individuels de 35 m² chacun, posés sur un hectare. Elle compte 40 salariés, les repas sont préparés sur place dans la cuisine qui sera rénovée. Une caractéristique qui attire les résidents et leurs familles.

Un projet novateur et à forte dimension environnementale

Il s’agit depuis un an d’un nouveau projet d’extension innovant, unique en France, réalisé par le promoteur parisien Orsay en coopération notamment avec le bureau d’architecture OP3 d’Arras. Toutes les structures, sans fondation, grâce à un élément structurel appelé seuil, sont constituées d’une ossature métallique composée de matériaux recyclés et recyclés. A voir aussi : Le conseil d’administration du FMI se réunira le 29 août pour décider d’une tranche de 1,1 milliard de dollars pour le Pakistan. Des panneaux de béton recyclé pressé sont posés sur la façade, l’isolation est réalisée avec 16 centimètres de laine de basalte et de laine de roche.

Le vitrage à la hauteur du fauteuil roulant doit être athermique. Ils limitent les gains de chaleur dus aux rayons du soleil en été et les déperditions de chaleur en hiver. Le chauffage se fera par une pompe à chaleur réversible, les bâtiments sont en carrelage. Le chantier sera achevé d’ici un an : « Nous serons 20 % au-dessus des normes d’isolation actuelles », affiche d’Olivier Menchez, 30 ans, directeur d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

L’extension sera composée de neuf pavillons de plain-pied de 75m² avec deux chambres et une terrasse, qui seront pris en charge par AMSOM Habitat. Ils sont destinés à des personnes seules ou couples âgés de 60 à 80 ans, avec un loyer de 450 euros (hors charges) par mois.

À Lire  Le parti d'Aurélien Taché enfin intégré à EELV

Voir l’article :
Une nouvelle ère de l’exploration spatiale est en train d’émerger. Avec la…

Ouverture d’une unité Alzheimer 

Le reste du bâtiment est soutenu par le Fonds Central d’Actions Sociales d’Hornoy-le-Bourg, qui y alloue 5 millions d’euros. Celles-ci comprennent un appartement pour personnes âgées sous forme de quatre blocs avec quatre appartements (deux de 55 m² et deux de 45 m²) et un grand séjour de 50 m². Les logements pour une ou deux personnes disposent d’une salle de bain, toilettes, cuisine et terrasse. Les loyers sont de 900 euros charges comprises.

Le bâtiment disposera d’un espace d’activités et d’une chambre d’hôtes pour les familles. Un centre d’accueil de jour pour la maladie d’Alzheimer va ouvrir ses portes – un transfert de la ville de Poix-de-Picardie. L’autorisation a été obtenue pour douze places, 15 places sont prévues.

Enfin, le bâtiment de deux étages disposera d’un deuxième appartement pour personnes âgées avec huit appartements de 55 m² au rez-de-chaussée et à l’étage (accessible par ascenseur). Les loyers s’élèveront également à 900 euros. L’espace permettra l’organisation d’activités et de repas pour les résidents et les employés.

Le projet, pour lequel le CCAS a obtenu 100.000 euros de la Communauté de communes, la somme du sud-ouest : « Tout le monde nous dit que c’est très bien, mais ils ne nous aident pas beaucoup, regrette Olivier Menchez, qui annonce l’ouverture de quatre emplois supplémentaires . Cela réduirait le prix de la location. Des lieux différents permettent aux personnes d’organiser leur parcours de vie, mais en même temps elles ont une vie collective et peuvent s’appuyer sur les experts du centre social et de santé voisin. C’est aussi un projet d’appui rural. »

À Lire  Choisissez mon aventure : construisez une maison et faites progresser votre personnage à Chimeraland

Comment estimer un bien ?
Sur le même sujet :
Pour vendre un bien, il est important de calculer sa valeur dessus.…