Il piège la cuisson Parcoursup

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

ÉDUCATION – Un gâteau russe à la crème pralinée qui fait des dégâts. Pour tester les limites du logiciel, un lycéen palois a joué un tour sur la plateforme Parcoursup, destinée à collecter et gérer les envies d’affectation des futurs étudiants du supérieur.

Lucièle Casteigbou, étudiante en dernière année au Collège Saint-John Perse, ne s’attendait peut-être pas à de telles répercussions avec son idée. Critiqué pour ses longues démarches dans la soumission de ses vœux, Parcoursup a été interpellé par l’étudiante, comme elle l’a révélé dans une première vidéo postée sur son compte TikTok le 7 avril.

Après avoir sélectionné par inadvertance un établissement pour lequel il ne comptait pas postuler, Lucièle a l’idée de déposer deux candidatures : l’une à l’université de Bordeaux et l’autre à l’université de Bayonne. Mais un seul des deux était une véritable lettre de motivation. L’autre lettre était simplement une recette de gâteau : Praline Creme Russo, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Tout cela, agrémenté d’une « phrase qui fait la différence » comme elle l’écrit sur TikTok. « La cuisine anglaise : si c’est froid, c’est de la soupe, si c’est chaud, c’est de la bière. Étant la cuisine française la plus raffinée, je voudrais partager avec vous une recette traditionnelle française : le russe », était-il écrit en ouverture de lettre, en référence à Coluche.

“C’est le système Parcoursup qui a un problème”

“C’est le système Parcoursup qui a un problème”

Avec plus de 2,2 millions de vues sur le réseau social, la vidéo de Lucièle a retenu l’attention. Ceci pourrez vous intéresser : Lise Jousset, vigneronne : « J’aime les vins élaborés et la cuisine raffinée, mais je n’aime pas les discours et les saveurs alambiquées ». Dans une seconde vidéo mise en ligne le 3 juin, elle explique qu’après un court passage sur la liste d’attente, son vœu accompagné de la lettre piégée a été accepté sans le moindre problème.

La jeune femme s’est également confiée à BFMTV ce mardi 28 juin sur le processus derrière son piège mis en place dans Parcoursup. « Je postule à Parcoursup en mars pour la faculté de droit de Bordeaux […] Je voulais voir si j’allais être accepté et si on regardait vraiment nos lettres de présentation. Du coup, ce n’est plus comme ça, parce que j’ai été acceptée avec zéro lettre », observe la lycéenne qui précise cependant qu’elle avait un bon dossier.

″Cela montre que nous ne lisons pas les paroles. Nous passons beaucoup de temps à faire des choses inutiles. Je ne pense pas que ce soit la faute des facultés, ajoute Paloise, mais c’est la faute de Parcoursup car les universités ne peuvent pas traiter autant de demandes […] c’est le système Parcoursup qui a un problème ».

Ce double choix acquis, la lycéenne de 18 ans a finalement choisi l’université de Bayonne pour commencer ses études supérieures et poursuivre son rêve de devenir avocate. Pour l’instant, aucune réaction du presbytère bordelais n’a été diffusée.

À voir aussi sur le HuffPost : Emmanuel Macron explique pourquoi il a choisi Pap Ndiaye pour l’Éducation

Voir l’article :
Aujourd’hui, nous savons que l’arthrose n’est pas spécifiquement une maladie des personnes…

À Lire  Portraits de chefs. Amandine Chaignot, des palaces à sa propre cuisine