Ils quittent New York pour rénover un complexe abandonné…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Julia Simon et son mari Brian quittent New York pour s’installer à Guitté (Côtes d’Armor). Ils ont acheté une maison de vacances abandonnée pendant deux ans pour lui redonner vie.

C’est un lieu étonnant de 22 hectares, situé sur un coteau qui descend jusqu’à la vallée de la Rance, en Bretagne. Au centre de la clairière, 40 chambres d’hôtes et 30 chambres aux toits végétalisés se fondent dans la nature, pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes. Tous sont reliés à une grande maison encadrée par une piscine, qui dispose d’une salle à manger et d’un salon.

Un site ouvert à tous les vents

Bienvenue au village de vacances Ker Al Lann. Ce qui reste. Créé dans les années 1970 par la commune de Guitté, au sud de Dinan (Côtes-d’Armor), le site était destiné à accueillir des estivants, des réunions de travail ou des clubs de personnes âgées, venus du monde entier. Voir l’article : Plage du Petit Sperone : une charmante plage corse.. votre pierre au milieu de la nature.

La communauté l’a vendu, il n’a pas pu être entretenu, la communauté avait beaucoup d’opérateurs. La dernière en date, l’association Escapia, a été fermée début 2021, foudroyée par une année de césure marquée par la pandémie de Covid-19. Il a quitté la maison presque du jour au lendemain, laissant derrière lui beaucoup de matériel.

On se serait cru dans The Walking Dead, comme si les propriétaires de la maison avaient fui une catastrophe en laissant derrière eux tous leurs biens.

Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 6 janvier 2023 à 11h00De nouvelles adresses à ne pas…

Un site pillé et squatté

Depuis, les cuisines, les meubles, la vaisselle et même les branchements électriques ont été confisqués. Les baies vitrées et les volets de nombreuses églises ont été brisés. Couvert les murs et y a passé quelques nuits.

Bref, un aperçu des ravages constatés par Julia et Brian, un couple franco-américain qui a racheté le site cet automne au tribunal de commerce de Quimper (Finistère), après la liquidation de la société qui exploite le village.

À Lire  Mon agence de voyages peut-elle augmenter mes frais à cause de la hausse du kérosène ? Le 20h vous répond

Face à l’ampleur du travail qui les attend pour restaurer cet espace unique, aujourd’hui totalement détruit, le couple affiche un large sourire.

« Ça ne nous fait pas peur, c’est juste un défi », a déclaré Julia, qui ne connaissait pas grand-chose à la Bretagne avant de poser ses valises et son couple et leur fils de 3 ans dans ce coin de nature sauvage du pays. de Tina.

Ceci pourrez vous intéresser :
Ce bon plan divulgué par Ryanair va permettre à de nombreuses personnes…

De New York à la Bretagne

Ce fut un grand changement de vie pour cette jeune maman, qui a grandi à Reims avant de s’envoler pour les Etats-Unis où elle a vécu 15 ans. Voyageant entre Los Angeles et New York, où il a monté des galeries pour rencontrer des artistes, il a mené la vie d’un parfait résident américain et sa femme qu’il a rencontrée là-bas, avant de décider d’aller vers ce virage à 180°.

« Brian a grandi dans la nature sauvage de l’Ohio, et quand notre fils est né, nous ne pouvions plus vivre heureux en ville », a déclaré Julia.

Je voulais rentrer en France et ma famille est tombée sur ce village à gérer. Nous avons monté un dossier qui a finalement été accepté après des mois de procédure.

Où en juillet ? Les meilleures destinations de voyage
Lire aussi :
Où allez-vous en juillet 2022 ? Le soleil est au zénith sur…

Un million d’euros à investir

Le montant du renflouement et l’appréciation commerciale sont confidentiels. « Mais ce n’était pas très cher compte tenu de la taille du domaine », a déclaré Julia. En revanche, le couple jouera mieux pour redonner l’éclat que mérite ce village abandonné.

Nous lancerons une levée de fonds en janvier, avec pour objectif d’investir environ un million d’euros pour restaurer ce lieu et y développer une activité utile.

Le couple a commencé par sécuriser le site avec l’aide de la mairie pour éviter les allées et venues et d’autres dégâts. Des pierres et des barrières ont été posées pour bloquer les portes. Des caméras sont installées. « On a besoin d’un peu de calme pour commencer à travailler », s’amusent Julia et Brian, qui seront les premiers à rénover le bâtiment administratif pour y vivre au printemps.

À Lire  Aînés : les bienfaits du camping hors saison

Ceci pourrez vous intéresser :
Parmi les 10 films en compétition dans la catégorie film, le réalisateur…

Un an de travaux

Un paysagiste va bientôt restituer la qualité de ce grand parc en chantier depuis deux ans. Un architecte est également venu dessiner un projet d’amélioration de la maison principale et des nombreux gîtes avec leurs structures particulières, sorte de parpaings et de toits recouverts d’arbres perdus dans la nature. Au moins, l’année de tous les travaux extérieurs est prévue pour ouvrir le site au public en 2024.

Mais pour saluer qui ? « Nous ciblons une large clientèle. Des familles qui veulent passer une semaine au calme, des séminaires, des mariages, mais une clientèle internationale qui veut connaître la Bretagne autrement, dans un lieu unique à moins d’une heure de Saint-Royaume, plage et Mont Saint- Michel », s’enthousiasme Julia, qui souhaite également rouvrir le restaurant, installer des mobil-homes sur une partie du terrain réservé au camping, et construire une trentaine d’Ecolodges dans la forêt.

Une dizaine d’embauches prévues

Autant dire que les projets ne manquent pas dans la tête des nouveaux propriétaires de Ker Al Lann, qui comptent à terme embaucher douze personnes pour entretenir et gérer le site.

Partis de New York pour la Bretagne, Julia et Brian ont voulu changer de vie. En tentant de faire revivre ce village unique devenu une âme, ils ne pouvaient rêver mieux. Même si la méthode choisie prend la forme d’un nouveau pari dans le futur.

Chaque semaine, recevez des histoires personnelles, des photos et des pièces de style de vie par e-mail. Inscrivez-vous ici, c’est gratuit !

Cet article vous a t’il aidé? Sachez que vous pouvez suivre Le Petit Bleu dans l’espace Mes actualités. En un clic, après inscription, vous recevrez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.