Immobilier : comment réussir son premier achat en 2023 ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Acheter un bien immobilier est un projet de vie pour beaucoup. Les primo-accédants sont souvent jeunes et inexpérimentés dans le secteur, et obtenir un prêt bancaire est semé d’embûches, c’est le moins qu’on puisse dire. Voici quelques conseils pour vous aider à faire votre premier achat immobilier.

Choisir un bien immobilier adapté

Il y a deux étapes importantes avant de chercher un bien immobilier : Voir l’article : La plateforme 3D de HCL prend une nouvelle dimension.

Ces deux paramètres guideront vos recherches et vous éviteront des visites inutiles dans des logements qui ne correspondent pas à votre situation et à votre budget. Les agences immobilières apprécient les clients qui savent où ils vont. Le temps est précieux pour chacun, et une vision claire du projet d’achat permet d’atteindre rapidement la cible. Si vous ne connaissez pas bien le marché immobilier et ne savez pas négocier de personne à personne, passer par un professionnel vous permettra d’obtenir des conseils éclairés ; cependant, les frais d’agence doivent être pris en compte dans votre budget.

Une fois la solvabilité connue, vous pouvez orienter votre recherche vers les biens les plus proches de vos souhaits.

Ceci pourrez vous intéresser :
Tout commence au sous-sol de la tour avec notre guide, Vincent Boulard,…

Quels seront les critères d’emprunt en 2023 ?

Il n’est pas passé que les taux d’intérêt aient très fortement augmenté en 2022. A fin décembre, le taux moyen du marché se situe autour de 2,50% (hors assurance emprunteur et hors coût des titres), contre 1% il y a un an, et nous sommes bien partis pour dépasser les 3% au printemps de 2023.

L’évolution constante des taux de prêt affecte votre capacité d’emprunt qui diminue à mesure que les taux d’intérêt augmentent si vos revenus n’augmentent pas. Une simulation de crédit réalisée en janvier 2023 expirera rapidement le mois prochain, vous obligeant à ajuster en permanence le montant de votre prêt. C’est la croix du pèlerin de l’emprunteur : adapter en permanence son projet à l’évolution des conditions de prêt.

Comme les normes de prêt s’appliquent également aux banques, vous ne pouvez pas emprunter plus de :

En tant que primo-accédant, la banque peut déroger à ces règles et vous accorder un prêt dans la limite établie. Cette flexibilité concerne principalement l’acquisition d’une résidence principale et la solidité de votre dossier dépend de la générosité du prêteur. L’aide d’un courtier s’avérera à nouveau indispensable en 2023 pour optimiser vos chances d’obtenir de l’argent de la banque.

Ces règles d’octroi ont renforcé l’exigence d’un apport personnel. Il est difficile pour un jeune primo-accédant de se constituer une épargne qui fait souvent défaut. L’année 2022 sera aussi célébrée partout en France par un apport personnel record, qui atteint actuellement en moyenne près de 20% du montant d’une transaction immobilière. A cela s’ajoute l’obligation de conserver une épargne prudente (au moins 6 mensualités) pour compenser un éventuel choc fort.

Il faut aussi savoir qu’un diagnostic immobilier est important pour obtenir un prêt : si vous achetez dans un immeuble ancien, les banques exigent que toutes les rénovations soient intégrées au crédit.

A voir aussi :
Une soixantaine de personnes se sont rassemblées dans la commune pour une…

Sollicitez les aides à l’acquisition immobilière

Lors de l’achat d’un premier bien immobilier, vous êtes susceptible d’être éligible à l’Allocation Nationale de Fusion, à condition qu’il s’agisse de votre résidence principale :

Cette aide financière minimise le recours à l’emprunt classique, plus onéreux, et renforce votre solvabilité. Ceux-ci peuvent être complétés par des conseils de la communauté. Cliquez sur le Répertoire local d’aide à l’accession à la propriété pour savoir si votre municipalité et votre département peuvent vous aider à devenir propriétaire.

Ceci pourrez vous intéresser :
Afin d’établir des indicateurs de loyers homogènes et comparables sur l’ensemble du…

Pensez aux coûts annexes

Si vous envisagez d’acheter un appartement dans une copropriété, vous devez connaître les charges annuelles (assurance de l’immeuble, frais de gestion, entretien et nettoyage des parties communes, chauffage central, ascenseur, etc.) et les inclure dans votre plan financier. Le vendeur est tenu de vous donner accès au carnet d’entretien et aux procès-verbaux des assemblées générales, qui contiennent les travaux prévus ou les travaux de rénovation et leurs coûts.

Un autre coût à prendre en compte lors de l’achat d’une maison est la taxe foncière, qui augmentera en moyenne de 7 % en 2023. Pourtant, la rénovation énergétique est une solution pour baisser les taxes foncières : 453 communes accordent des exonérations fiscales partielles ou totales pour les travaux d’économie d’énergie. .

A voir aussi :
En remportant l’Elitloppet du sulky Étonnant dimanche à Solvalla (Suède), la carrière…

Déléguez votre assurance de prêt immobilier

Enfin et surtout, l’assurance emprunteur, qui est une dépense incompressible pour tous ceux qui financent leur achat par un crédit. Par obligation légale, il fait malheureusement partie des frais inclus dans le TAEG (Taux Annuel Effectif Annuel), indicateur de coût final de votre prêt, et pèse en moyenne un tiers de ce coût.

En utilisant votre droit de choisir librement un contrat d’assurance, vous pouvez réduire la prime d’assurance de deux à trois fois et économiser des milliers d’euros pendant la durée du prêt. A garanties équivalentes, les assurances proposées par des prestataires externes sont beaucoup moins chères que les formules bancaires. L’avantage de déléguer votre assurance de prêt immobilier est de pouvoir bénéficier des conseils avisés d’un courtier spécialisé pour mieux vous couvrir.

Et si vous n’avez pas pu souscrire l’assurance de votre choix lors de votre demande de prêt, vous pouvez bénéficier de la loi Lemoine dès le lendemain de la signature du prêt. Ce dispositif permet de changer d’assurance emprunteur à tout moment, sans attendre la date d’échéance, et de souscrire rapidement à une formule moins chère avec la même protection.

À Lire  Émergences. Maison des Mères : chantier bientôt lancé