Immobilier : les petites surfaces perdent de leur attrait à Paris

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Avant la crise, de nombreux investisseurs souhaitaient acheter un studio ou un deux pièces à Paris. À l’époque, ce sont les types de logements les plus recherchés par les candidats locataires. La crise sanitaire a changé la donne et les petites surfaces n’ont pas eu la cote. Pour preuve, leurs prix sont en chute libre, contrairement aux logements.

Une période peu propice à la location

Une période peu propice à la location

Dans la capitale, le processus n’est plus petit. Voir l’article : Vacances d’été : Vous avez besoin de souscrire une assurance habitation spécifique pour votre location ?. Les temps de confinement signifiaient que les familles ne souhaitaient plus, dans la mesure du possible, vivre à l’étroit.

Ce changement de situation a un impact majeur sur les revenus locatifs puisque les studios et les appartements de deux chambres n’attirent plus autant les acheteurs.

De ce fait, le prix de ces résidences, notamment à Paris intra-muros, ne cesse de baisser. Cet événement ne s’était pas vu dans la capitale depuis dix ans.

Autre conséquence directe de la crise sanitaire sur le marché locatif à Paris, la fermeture des frontières (et donc l’absence de vacanciers) a alourdi la saison de location de type Airbnb.

Aussi, outre la baisse de la demande, les investisseurs locatifs subissent la pression des exigences plus élevées du nouveau DPE.

Pour rappel, les propriétés notées « G » seront interdites de location à partir de 2025. Le gouvernement continue d’exclure les propriétés résidentielles notées « F » du marché locatif d’ici 2028.

Enfin, le contrôle des loyers réduit également fortement l’intérêt des investisseurs.

>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES ASSURANCES HABITATION <<

À Lire  vivre avec l'asthme

La draisienne électrique a reçu le feu vert pour circuler légalement en France
Sur le même sujet :
En France, les engins de transport personnels motorisés (EDPM) ne manquent pas.…

Les maisons en petite couronne : le nouveau filon des investisseurs

Les maisons en petite couronne : le nouveau filon des investisseurs

Heureusement, investir dans la pierre en Ile-de-France aujourd’hui, c’est s’engager à acheter une maison à l’intérieur.

Les prix des maisons augmentent ainsi rapidement dans des départements comme les Hauts-de-Seine (+2,9 % en un an), la Seine-Saint-Denis (+4 %) et le Val-de-Marne (+5 %). .

Les prix des appartements sont également en hausse, mais à un rythme beaucoup plus lent.

En prenant l’exemple des départements d’Ile-de-France cités plus haut, les prix des appartements sont élevés :

Sachez qu’en plus de comparer les prix lors de la recherche d’un bien à trouver, faire une simulation d’assurance habitation permettra également d’évaluer le budget prévu.

A voir aussi :
L’assurance-vie est un type de placement que les employés préfèrent en raison…