Immobilier : Thierry Vignal (Masteos) remporte le Proptech Pépite Sweet Award 2022 sur RENT – MySweetimmo

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Thierry Vignal, co-fondateur de Masteos, startup Proptech spécialisée dans les investissements locatifs, est le lauréat du 2ème Proptech Sweet Ladies Award remis au salon RENT. Il a remporté le Proptech Sweet Pépite Award.

« Je suis très fier et très heureux », commente-t-il. Le prix en RENT rend cette remise de prix encore plus festive. Cependant, il ne faut pas oublier les 465 personnes qui travaillent pour Masteos sans qui l’entreprise ne serait rien. Ce prix s’adresse indirectement à toutes les personnes qui ont contribué au succès de Masteos. »

De 2 à 465 employés en 3 ans

Masteos, le succès, rien à dire… Et le choix de décerner ce prix à une startup lancée en 2019 ne doit donc rien au hasard… Masteos, c’est vraiment une histoire de croissance fulgurante. A voir aussi : Qu’est-ce que le KlapCoin, une nouvelle crypto-monnaie créée pour soutenir le cinéma français ? – Édition de l’après-midi O. La startup est passée de 2 à 465 salariés en 3 ans. Elle a levé plusieurs fonds b (50 millions d’euros) pour accélérer son développement national et international.

Et avec son concept d’offre clé en main, proptech réalise environ 200 ventes par mois. Le chiffre d’affaires devrait atteindre 20 millions d’euros en 2022 (après 6 millions en 2021 et 2 millions en 2020). Cerise sur le gâteau, cette année, Masteos entre dans le Top 10 des startups les plus attractives de France sur Linkedin.

À Lire  Les finances se compliquent !

Ceci pourrez vous intéresser :
Investing.com – Warren Buffett est connu pour beaucoup de bonnes choses, mais…

Un goût pour l’entreprenariat

Pourtant, Thierry Vignal n’est pas issu du monde de l’immobilier ni du monde de l’investissement locatif. Agé de 33 ans, HEC a débuté sa carrière dans un cabinet d’avocats puis s’est rendu à Londres pour travailler dans la finance. Fin 2018, à Paris, il rencontre Maxime Hanquier, une rencontre qui va tout changer. Ils partagent la même envie d’entreprendre. Pour Maxime, l’ingénieur, le côté technique et, pour Thierry, le côté immobilier, mais « financé » comme il le dit.

« J’ai déjà essayé, à titre personnel, d’investir dans le locatif, précise Thierry Vignal. C’était une course d’obstacles. J’ai dépensé beaucoup d’énergie, j’ai eu beaucoup de déceptions. Je me suis dit : c’est trop compliqué, il faut simplifier et digitaliser. Avec Maxim, nous avons cette idée. Nous n’en savions rien. C’est peut-être pour ça que ça a marché. Peut-être qu’avec un regard neuf, nous pouvons changer les choses pour le mieux. »

A voir aussi :
Fondée en 2019 par Damien Patureaux, Lyzi est une application qui permet…

Thierry Vignal veut faire de Masteos le leader européen de l’investissement locatif 

Depuis son lancement, afin de se différencier des acteurs déjà présents sur le marché, Masteos mise sur la technologie pour simplifier et digitaliser l’expérience utilisateur, mais il a aussi de grandes ambitions. Elle souhaite se développer rapidement et s’implanter sur le marché européen.

À Lire  La BCE veut mieux réguler les crypto-monnaies

« Viser très, très haut permet de se donner au moins une chance d’y arriver, poursuit Thierry Vignal. Et c’est! Il faut dire que nous avons eu la chance de nous développer dans un contexte économique favorable, avec un marché du capital-risque très généreux : grâce à cela, nous avons pu lever des fonds importants. Cela nous a fait gagner du temps ! »

Comment Ginko Financial, la banque la plus célèbre de "Second Life", a échoué.
Ceci pourrez vous intéresser :
La série « jeux » (3/5). Le monde moderne des jeux vidéo en ligne…

2023 : Focus sur la rénovation énergétique

Pour séduire et convaincre ses clients, Masteos a misé sur le digital, mais aussi sur une présence terrain. Pas question de proposer à la vente des biens immobiliers à des investisseurs sans ancrage territorial. Et aujourd’hui Masteos va plus loin. Elle renouvelle systématiquement les biens qu’elle propose pour réduire leur empreinte carbone. L’entreprise devrait également recevoir la labellisation RGE d’ici la fin de l’année.

« C’est bien de voir le projet évoluer si vite », conclut Thierry Vignal. Mais ce qui me rend vraiment heureux, c’est que Masteos crée autant d’emplois. »

Ceci pourrez vous intéresser :
Faire appel à des spécialistes Même pour ceux qui le savent, investir…