Inquiétudes pour le week-end à venir dans le service de pédiatrie du centre hospitalier Jacques-Coeur de Bourges

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les signaux d’alarme concernant le service pédiatrique de l’hôpital Jacques-Coeur de Bourges se multiplient ce jeudi 13 octobre, devant une pénurie de pédiatres à garantir le week-end de ce samedi 15 octobre et dimanche 16 octobre.

« Le centre hospitalier recherche activement des solutions d’urgence pour le week-end prochain afin de pallier l’absence de médecins due aux arrêts de travail », a indiqué François-Cormier Bouligeon, député (Renaissance) de la première circonscription de ce jeudi dans un communiqué. Cher. « D’autres solutions sont recherchées pour les semaines à venir », poursuit le communiqué, dans lequel le député dit avoir « appelé cette semaine le ministre de la Santé pour demander un rendez-vous d’urgence avec lui en compagnie du maire (de Bourges, édito ) .note) Yann Galut pour enquêter sur la situation.

Aujourd’hui, ce que certains ne s’attendaient pas à voir se passe au Centre Hospitalier Jacques-Cœur de Bourges

L’hôpital Jacques-Coeur fait principalement face à une pénurie de pédiatres, ce qui empêche le service de Berruyer de fonctionner normalement. Actuellement, après un arrêt maladie et maternité, trois pédiatres travaillent à l’hôpital Jacques-Coeur de Burgen, contre cinq en temps normal. Face à la situation, la direction de l’hôpital de Berruyer a déclaré la semaine dernière faire face à une « pénurie médicale nationale » et tente d’activer tous les leviers d’action pour trouver des pédiatres. Pour le week-end à venir, un pédiatre de l’hôpital privé Guillaume-de-Varye, basé à Saint-Doulchard, a accepté de garantir le week-end, selon Armelle Paris, déléguée CGT de l’hôpital Jacques-Coeur. Une information confirmée par la direction de Guillaume-de-Varye.

Nouvelle mobilisation ce samedi 15 octobre

La direction de l’hôpital Jacques-Coeur n’a pas voulu s’exprimer ce jeudi, mais a indiqué qu’elle avait prévu cela le vendredi 14 octobre. Sur le même sujet : Longe-côte : règles de sécurité. La semaine dernière, l’hôpital de Berruyer précisait dans son communiqué, « poursuivre ses recherches très activement et en priorité, pour compléter le planning du service de pédiatrie, et renforcer les équipes sur les mois d’octobre et novembre ». Un intérimaire serait trouvé pour le mois de décembre.

Les élèves du bac culinaire du lycée Jacques-Coeur de Bourges récompensés

Face à cette situation qu’elle juge « catastrophique », la CGT appelle à un nouveau rassemblement (une mobilisation a été organisée samedi dernier à l’hôpital), ce samedi 15 octobre, à 14h30 devant l’ancienne Maison de la Culture de Bourges, en plus du personnel du service mère-enfant du CHU et du collectif Sauve ta pédiatrie. « Aujourd’hui ce que certains ne s’attendaient pas à voir se passe au Centre Hospitalier Jacques-Cœur de Bourges », déplore la CGT, pour qui « la population est en danger ».

Sauve ta pédiatrie, un collectif de citoyens et d’usagers de l’Hôpital Jacques-Cœur, a également lancé une pétition en ligne pour dire « Non à la fermeture du Centre Mère-Enfant de l’Hôpital Jacques-Cœur de Bourges ». Ce jeudi, à 18 heures, près de 390 personnes avaient signé cette pétition.

Âge fort : 5 "conseils santé" à oublier après 50 ans
Sur le même sujet :
Comment prendre soin de sa santé en vieillissant ? Si certaines routines…

À Lire  Introduction d'une unité d'urgence pour personnes âgées dans tous les services d'urgence pour adultes HCL | Actualités HCL