INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE et risque de diabète plus tard dans la vie

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Cette équipe de nutritionnistes de la Washington State University (WSU) revient, après la crise pandémique et l’inflation, sur les facteurs indirects de l’insécurité alimentaire et l’importance pour la santé publique de donner accès à une alimentation saine et nutritive pour tous, et en quantité suffisante. Si l’importance d’une alimentation variée et équilibrée pour la santé est bien connue, on met moins l’accent sur les effets à long terme de l’insécurité alimentaire à un jeune âge. Cette recherche, publiée dans le Journal of Nutrition, confirme un lien direct entre l’insécurité alimentaire au début de l’âge adulte et l’incidence du diabète plus tard dans la vie.

Des recherches antérieures ont déjà documenté les liens entre l’insécurité alimentaire et un certain nombre de maladies, notamment le diabète, l’obésité et l’hypertension, cette étude interprète désormais un lien direct dans le temps, suggérant fortement une relation causale entre l’insécurité alimentaire et le diabète.

Briser le cycle dès le jeune âge

Briser le cycle dès le jeune âge

L’étude : Il s’agit d’une analyse des données de près de 4 000 participants à l’étude longitudinale nationale de l’adolescence à la santé des adultes. Voir l’article : Alimentation : Tomate, star de l’été et santé. Cette analyse constate que :

Par conséquent, les personnes qui ont connu l’insécurité alimentaire au début de l’âge adulte sont plus susceptibles de développer un diabète au milieu de l’âge adulte, résume l’auteur principal, le Dr Cassandra Nguyen, professeur à la WSU.

Le meilleur chauffe-biberon de voyage : avis et comparatif 2022
Voir l’article :
Pour les jeunes parents, le chauffe-biberon est un allié sûr et pratique…

« Suivre les recommandations nutritionnelles coûte plus cher et peut prendre plus de temps. Ce n’est pas toujours accessible à tous ».

« Suivre les recommandations nutritionnelles coûte plus cher et peut prendre plus de temps. Ce n'est pas toujours accessible à tous ».

Briser le cercle vicieux de l’insécurité alimentaire : les interventions nutritionnelles éprouvées doivent être renforcées pour éviter des conséquences désastreuses à long terme sur la santé ; les chercheurs apportent donc l’exemple d’un programme d’aide à l’éducation nutritionnelle et alimentaire. L’insécurité alimentaire déclenche un cycle de renforcement négatif : lorsque l’insécurité alimentaire est associée à un régime alimentaire qui contribue également au risque de maladie, cela crée des dépenses de santé supplémentaires, ce qui réduit les dépenses alimentaires, renforçant encore l’insécurité alimentaire.

« Il est très important de veiller à ce que les personnes en situation d’insécurité alimentaire soient identifiées et aidées afin que nous puissions briser ce cycle. »

Manger moins de viande n'est pas la même chose que manger mieux… à moins de choisir la bonne alternative
A voir aussi :
Les recherches scientifiques suggèrent qu’au lieu de réduire à tout prix la…