Jacquemus : défilés « Le Papier » dans le salin d’Arles

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La collection Jacquemus x Nike est vendue en exclusivité sur le site de la marque de luxe depuis le 28 juin. Et certaines pièces sont déjà épuisées.

Depuis quelques semaines, Simon Porte Jacquemus tease son partenariat avec Nike sur les réseaux sociaux. Après le dévoilement d’une première paire de baskets, les Humara, sur les réseaux sociaux, le créateur a tenu son défilé « Le Papier » le lundi 27 juin 2022 dans le sud de la France, à quelques kilomètres d’Arles dans le salin de Salin de Giraud. †

Une multitude de stars étaient présentes à cet événement : la créatrice Victoria Beckham, l’influenceuse Camille Charrière, l’entrepreneuse Jeanne Damas, le mannequin Tina Kunakey et son mari, l’acteur Vincent Cassel… Et s’ils n’étaient pas au premier rang, ils ont défilé sur le podium comme Lila Moss, fille de Kate Moss.

Tout le monde a découvert les dernières créations de Jacquemus. Des pièces aux couleurs sobres, beige, chocolat, ocre, pastel, bien loin des teintes gaies de son défilé « Le Splash » présenté en mars 2022 à Hawaï. La matière à l’honneur ? Lin qui permet des finitions de bords rugueux et des motifs de matelassage sur les textiles. Pour ses accessoires, Simon Porte Jacquemus a représenté l’enfance avec des bijoux en plâtre ou en pâte à modeler, clin d’œil aux sculptures en vrac des frères Giacometti. Ce show a également été l’occasion pour Simon Porte Jacquemus de présenter quelques-unes des créations issues de sa collaboration avec Nike.

« Pour cette collaboration avec Nike, j’ai voulu créer une collection qui réinterprète le sportswear athlétique pour femme de manière minimale. Je me suis toujours inspirée des pièces ACG vintage et des campagnes Nike des années 90. Dans l’esprit, nous avons conçu des vêtements de sport pour femmes avec des sensations sensuelles. » détails et couleurs neutres, ainsi que ma propre interprétation de la Humara, ma chaussure Nike préférée. Il était important que la collection soit accessible à toutes les morphologies et qu’elle soit un mélange de style Jacquemus et de performance Nike », explique Simon Porte Jacquemus dans un communiqué de presse il y a quelques semaines. Au final, ce sont quinze pièces que le créateur a mises à disposition en exclusivité sur son site internet le mardi 28 juin à 15h. Face à l’afflux de connexions (500 000 au moment du lancement de la collaboration), le site a planté, poussant le créateur à s’excuser sur Instagram. Quelques heures plus tard, les fans des deux marques pouvaient découvrir des soutiens-gorge à bretelles, des jupes courtes, des robes polo ou encore des bob pour des prix allant de 40 à 175 euros. Inutile de préciser que la plupart des produits sont déjà épuisés… Mais que les fans de la marque se rassurent : la collaboration sera de nouveau en vente sur le site Nike et chez certains revendeurs dès le 7 juillet.

« Il s’agit de la première collaboration majeure pour Jacquemus et cela nous a donné l’opportunité de créer quelque chose de nouveau et de donner le ton à l’univers Nike x Jacquemus », a déclaré Jacquemus dans un communiqué de presse. Est-ce de bon augure pour un partenariat à long terme ? Nous l’espérons!

Quand a été créée la marque Jacquemus ?

Simon Porte Jacquemus est né le 16 janvier 1990 à Mallemort, à 25 minutes de Salon-de-Provence. Voir l’article : Nourrisson bébé ou aisan : comparer pour choisir. Comme il le clame sur son site internet, il « aime le bleu et le blanc, les rayures, le soleil, les fruits, les ronds, la vie, la poésie, Marseille et les années 80 ». Tout un programme que le jeune créateur se fait un plaisir d’intégrer dans ses collections depuis ses débuts.

Il passe son enfance, loin du monde de la mode, dans le sud de la France. Ses parents, agriculteurs, ne sont pas du tout issus de cet univers créatif. Mais très tôt, le garçon qui pose pour plusieurs publicités jeunesse est obsédé par Paris, où il s’installe à 18 ans.

Fasciné par les uniformes dès son plus jeune âge, raconte-t-il lors d’un entretien avec la plateforme de vente en ligne Ssense, il est ensuite allé à Esmod, une école de mode de la capitale où il n’est resté que quelques mois. D’autant plus que sa mère décède subitement au tout début de ses études. Ce choc le fait prendre conscience de la fragilité de l’existence et le convainc enfin qu’il doit lancer sa marque sans plus tarder. En 2009, il n’avait que 19 ans. Il baptise sa marque du nom de jeune fille de sa mère et imagine une première collection, L’hiverfroid, présentée pour l’automne-hiver 2010-2011, qu’il photographie et publie sur Facebook. Repéré par un journaliste des Inrocks, il obtient immédiatement sa première interview. Suivent ensuite Les Filles en blanc au printemps-été 2011, une collection immaculée, et L’Usine, un automne-hiver 2011-2012 où toutes les pièces sont en laine. Ce sont précisément ces vêtements qui attirent l’attention de Rei Kawakubo, la fondatrice de Comme des Garçons, et d’Adrian Joffe, son associé et PDG de la marque qu’elle a fondée en 1973. Ils engagent le jeune homme comme vendeur dans l’une de leurs boutiques parisiennes avant de proposer certaines de ses créations dans leur concept store Dover Street Market à Londres.

À Lire  Comment consommer de l'huile de cbd

Lire aussi :
À l’automne, chacun a ses petites astuces pour garder le moral. Chantal…

Comment Simon Porte Jacquemus s’est-il fait connaître ?

Nouvelle étape en septembre 2012 : Simon Porte Jacquemus, le créateur dont tout le monde parle à Paris, s’apprête à dévoiler son premier défilé. Lors de la Fashion Week printemps-été 2013, le créateur a présenté son défilé La Maison et la saison suivante La Piscine.

Le stand de mannequins est composé de ses amies : l’influenceuse Jeanne Damas, la DJ Clara 3000… Des articles de presse lui sont consacrés, ses amies stars d’Instagram se photographient vêtues de ses collections et sa notoriété grandit dans le monde entier. concours. A tel point qu’il publie en 2014 son premier livre intitulé La Grande Motte, hommage à cette station balnéaire du sud de la France dont l’architecture s’imprime sur la rétine, et aussi source d’inspiration pour sa collection. Les saisons se succèdent et le succès est indéniable. Jusqu’en 2015 l’ordination : il est nommé parmi les lauréats du prestigieux prix LVMH qu’il remporte. Il continue de faire rêver les fashionistas avec sa belle collection Les Santos de Provence pour le printemps-été 2017 et L’Amour d’un Gitan pour l’automne-hiver 2017-2018. Pas plus tard qu’en 2017, la jeune créatrice fait l’objet de deux expositions à Marseille : au MAC puis au MuCEM avec « Maisons », « Archive » et « Images ». Il proclame également son affection pour la ville de Marseille dans son deuxième livre, Marseille Je T’aime. L’année suivante, Jacquemus fait une annonce retentissante : il devient un homme. Et transpose son univers coloré lors d’un premier défilé masculin intitulé Le Gadjo, présenté à Marseille en juin 2018.

Quelques mois plus tard, en mars 2019, il participe à l’ouverture du Café Citron, puis du restaurant Oursin aux Galeries Lafayette Champs-Elysées en collaboration avec Caviar Caspia. La même année, le créateur décide de bouleverser son calendrier de présentation. Désormais, l’homme et la femme seront montrés au public simultanément, lors de la Men’s Fashion Week. En attendant, en décembre 2019, Jacquemus organise une grande vente au sobre titre « La Braderie » dans son tout nouvel immeuble parisien. Il propose certaines archives de ses collections passées à prix cassés, célébrant ainsi la première décennie de son label.

Ceci pourrez vous intéresser :
&#xD ; De Vosges Matin – &#xD ;

Quelles sont les pièces cultes de la marque ?

Reconnaître une pièce dessinée par Simon Porte Jacquemus est assez simple. Le créateur, un maître des réseaux sociaux, Instagram en tête, a l’art et la manière de concevoir des accessoires et des vêtements viraux. A l’occasion du défilé printemps-été 2018 intitulé La Bomba, Jacquemus présente un sac à main qui devient rapidement la star d’Instagram. Ce mini modèle s’appelle le Chiquito, coûte 435 euros et est juste assez grand pour un tube de rouge à lèvres. Décliné en une myriade de coloris, il a régné en maître sur l’univers de ses sacs pendant plusieurs saisons.

Au cours de la même émission, Jacquemus a dévoilé une capeline géante devenue rapidement virale, adoptée entre autres par Emily Ratajkowski. Ses chaussures à talons géométriques, ses robes en maille aux décolletés éblouissants ou aux épaules dénudées, ses bobs multicolores, ses grands paniers en osier, ses tee-shirts imprimés ont également contribué à sa renommée. Grâce à ces pièces cultes, Simon Porte Jacquemus a été nominé en octobre 2019 aux British Fashion Awards dans les catégories Brand of the Year et Accessories Designer of the Year. L’un des derniers tubes de Jacquemus est le cardigan Neve, un modèle très échancré du défilé La Montagne qui a déjà fait son apparition dans les dressings de Hailey Bieber et Bella Hadid.

En 2021, Jacquemus lancera sa première ligne pour enfants. Sept pièces pour petits garçons et petites filles, dont un bob, un sweat à capuche et un t-shirt beige et rose, ainsi qu’une très jolie couette à gratter. Frais ? De 60 à 155 euros pour des vêtements disponibles du 3 au 10 ans. La bonne nouvelle, c’est que si vous souhaitez habiller toute votre petite famille de la même manière, ces vêtements sont également vendus pour les adultes. Très sympa, nous a-t-on dit.

À Lire  Enectarol : une nouvelle forme de cannabis légal

Et comme une bonne surprise n’arrive jamais seule, le créateur a aussi imaginé un vélo rose, des boules, des coquetiers et un verre à liqueur pour siroter les fruits de sa collaboration avec Chilled. Une boisson particulièrement stylée qui a tout de même un prix : 20 euros le pack de six canettes. Santé !

Rendez-vous sur le site pour vous régaler des créations de Jacquemus. La boutique en ligne propose toutes ses collections. Ceux qui veulent voir les pièces IRL peuvent visiter le Bon Marché Rive Gauche, les Galeries Lafayette Champs-Elysées ou le Printemps Haussmann. Le créateur, professionnel des pop-up stores événementiels, a également ouvert un fleuriste éphémère en mars 2021. Un vrai succès sur les réseaux sociaux et dans la boutique du 18e arrondissement. En décembre 2021, rebelotte. Cette fois, Simon Porte Jacquemus choisit de vendre sa nouvelle collection dans un distributeur automatique. A l’occasion de la sortie du sac à main « Le Bambino Long », la créatrice a créé un pop-up store très particulier en plein cœur de Paris. En tant que vendeur, un écran tactile qui vous permet de choisir le produit de votre choix puis de payer avant d’ouvrir le carton qui contient la pièce que vous venez d’acheter. Le « Bambino Long », donc, mais aussi une écharpe parfaite pour réchauffer les looks d’hiver, un bob, un chapeau de paille ou encore une canette en collaboration avec Chilled, la marque de boisson au CBD et à l’hibiscus. Le tout dans un rose fuchsia pétillant, de la même couleur que cette boutique ludique du 16 rue de Richelieu dans le 1er arrondissement.

Centre gastronomique et de bien-être en bord de Gardon
Voir l’article :
Sophie Reverdi s’est installée à Collias en 2021.Dans la maison du 7…

Qui sont les stars fans de Jacquemus ?

De nombreuses stars sont accros aux créations de Simon Porte Jacquemus. Sur les tapis rouges, en mode street style ou au premier rang des défilés de mode, ils ne délaissent pas les pièces de créateurs. Parmi les fans de la marque on peut compter sur Rihanna, Beyoncé, Gigi Hadid, Selena Gomez, Kylie et Kendall Jenner, Damso, Eddy de Pretto, Camélia Jordana, Jeanne Damas, Lizzo, Laetitia Casta… Le mannequin que Tina Kunakey a quant à elle, elle fait appel aux talents du créateur pour concevoir sa robe de mariée lors de ses fiançailles en 2018 avec l’acteur Vincent Cassel.

Voir l’article :
À F.A.B, chemin Galiffe, on accueille deux fois par semaine les femmes…

Quels sont les défilés les plus mémorables de la marque ?

Simon Porte Jacquemus excelle lorsqu’il s’agit de créer des défilés de mode inoubliables. Par exemple, à ses débuts en 2009, il a imaginé un happening lors de Vogue Fashion Night Out pour être repéré par des professionnels de la mode. Avec ses mannequins, il avait organisé un show qui ressemblait à une démonstration : « [Elles] étaient habillées en style strike dans ma collection automne-hiver 2011. La rédactrice en chef de Vogue Paris [c’était quand Emmanuelle Alt] est venue , j’ai posé mon travail sur l’a présentée. Je ne sais pas si cela l’a convaincue, mais sinon, je vais leurrer d’autres opportunités. Je me suis promis qu’un jour j’apparaîtrais dans Vogue », expliquait-il à L’Express en 2011 Un objectif largement atteint depuis. Cela n’a pas empêché Jacquemus de maintenir cette coutume au fil des années de présenter des défilés marquant les fantômes. En février 2019, avec La Collectionneuse, il reconstitue un village provençal aux façades vivement colorées. Puis, pour les 10 ans de sa marque, le créateur a invité toute la mode à découvrir son défilé Le Coup de soleil dans le Luberon. Là, au milieu d’un champ de lavande, les mannequins ont marché sur un immense tapis fuchsia. Un succès qui a généré des milliers de visites sur Instagram.

A sa sortie de la première incarcération en juillet 2020, le créateur donne cette fois rendez-vous aux professionnels de la mode et amis de la marque dans un champ de maïs perdu du Parc Naturel Régional du Vexin. Intitulée « L’Amour », cette collection printemps-été 2021 marquait le retour des défilés en présence d’un public, la distanciation sociale entre les oreilles dorées.