Jardiner par temps chaud : 10 règles d’or pour sauver un potager

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

En été, les périodes de sécheresse lorsque les températures augmentent sont toujours une épreuve pour les vergers. Bien sûr, rien de mieux que vos propres observations pour tirer les conclusions nécessaires pour se préparer aux prochaines canicules. Cependant, l’application de ces conseils permet déjà de protéger efficacement les cultures maraîchères par temps chaud.

Ecrit par , le 2 août 2022 à 11:44

1 – Arrosez le potager à la bonne heure quand il fait chaud

1 – Arrosez le potager à la bonne heure quand il fait chaud

A quelle heure arroser le potager quand il fait chaud ? Cette question cruciale semble diviser les jardiniers en deux écoles : certains préfèrent arroser le soir, d’autres au petit matin. Dans tous les cas, l’arrosage ne doit pas se faire en milieu de journée, car la température élevée et l’évaporation qui s’ensuit le rendront beaucoup moins efficace. Lire aussi : 6 conseils pour utiliser le fumier de cheval dans le jardin. De plus, les rayons du soleil sur les gouttelettes d’eau peuvent brûler les plantes.

En plein été, mieux vaut arroser votre potager et votre jardin le soir ou le matin. Attention cependant, si vous préférez arroser vos cultures le soir, veillez à le faire environ deux heures avant le coucher du soleil pour limiter l’humidité du sol. En effet, l’excès d’humidité favorise le développement des maladies. C’est une des raisons pour lesquelles certains jardiniers précoces préfèrent arroser tôt le matin !

Entretien du citronnier : conseils de plantation, de taille et de jardinage
Sur le même sujet :
Vous souhaitez faire pousser des citrons dans votre jardin ? Voici quelques…

2 – En période de sécheresse, arrosez efficacement les plantations

2 – En période de sécheresse, arrosez efficacement les plantations

Si vous n’êtes soumis à aucune restriction d’eau vous empêchant d’arroser votre potager, prenez le temps de le faire. Arrosez abondamment pour humidifier le sol en profondeur. Une règle qui s’applique, quelle que soit l’eau dont vos cultures ont besoin. Toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins, vous constaterez que certaines ont besoin d’être arrosées plus souvent que d’autres. Ainsi, les plantes à fleurs ou à graines ont besoin de beaucoup plus d’eau que les autres. Entre les arrosages, attendez que la terre sèche en surface.

A lire aussi : Arroser le jardin et le potager en période de restriction d’eau : 8 conseils

Au jardin, vous préférez utiliser une eau pas trop dure, l’eau d’un récupérateur d’eau de pluie est idéale pour le bien-être de vos plantes ainsi que celui de la planète ! Préférez également l’irrigation goutte à goutte plutôt que les jets d’eau, trop puissants et pouvant endommager vos cultures. L’arrosage doit également se faire au pied de vos plantations en prenant soin de ne pas mouiller le feuillage pour ne pas contribuer au développement de maladies.

Par conséquent, l’irrigation goutte à goutte est recommandée. Équipés d’une minuterie et même d’un capteur d’humidité, ils vous permettent de fournir régulièrement et efficacement l’eau dont vos cultures ont besoin, directement à leurs pieds et sans gaspillage. Les oies peuvent également être une bonne solution pour éviter que la terre de votre jardin ne se dessèche.

Jardin : qu'est-ce que le "repoussage", cette méthode qui permet de transformer ses déchets en jardin
Voir l’article :
Alors que les prix augmentent et que la France essaie de faire…

3 – Binez le potager pour limiter les mauvaises herbes

3 – Binez le potager pour limiter les mauvaises herbes

Au jardin, surtout lorsqu’il fait chaud, il est important d’enlever les mauvaises herbes qui, en plus de prévaloir sur vos plantations, contribueront à assécher le sol pour couvrir ses propres besoins en eau. Assurez-vous d’enlever régulièrement ces mauvaises herbes indésirables, en vous assurant d’enlever les racines. Opération parfois délicate lorsqu’elle est juxtaposée à celles des cultures maraîchères, il vaut donc mieux privilégier le désherbage manuel.

Le binage du potager en surface permettra également d’aérer la couche superficielle du sol pour améliorer sa nature, ce qui contribuera à renforcer les plantes.

Sur le même sujet :
En période de forte chaleur, nous avons tendance à arroser nos plantes…

4 – Paillez les pieds de vos plantations

Le paillage est également une étape indispensable par temps chaud. Le paillage autour des pieds de vos plantes ralentit le processus d’évaporation, de sorte que les racines ne se dessèchent pas. De plus, la décomposition du paillage organique va enrichir le sol en éléments favorisant le bon développement de vos cultures maraîchères.

A lire aussi : Canicule : Quel paillis fonctionne le mieux ?

Les gousses d'ail doivent-elles être plantées dans des pots de fleurs? Tours de magie du jardin...
Voir l’article :
L’ail est une source de bienfaits inestimables mais peut également revêtir des…

5 – Favorisez un sol riche en nutriments

5 – Favorisez un sol riche en nutriments

Cependant, un paillis en décomposition ne suffit pas à fournir tous les nutriments dont vos plantes ont besoin pour pousser. Lorsqu’il fait très chaud, les cultures ont besoin de plus d’aide pour faire face, à moins qu’elles ne se révèlent particulièrement résistantes à la chaleur. Dans tous les cas, un sol riche en matière organique est idéal pour favoriser de bonnes récoltes et rendre vos plantations moins sensibles au stress climatique. Plusieurs engrais naturels permettent le jardinage biologique, comme le fumier de consoude.

6 – Créez de l’ombre au potager

Lorsque le soleil est à son comble, ombrager le potager permet de protéger les cultures les plus fragiles. Il existe plusieurs façons de créer de l’ombre dans le jardin, comme construire vos propres ombrières à partir de matériaux recyclés, ou même planter des plantes hautes et feuillues résistantes à la chaleur aux côtés de plantes plus sensibles pour leur fournir de l’ombre.

7 – Protégez les cultures sous serres de la chaleur

Les cultures sous serre sont également particulièrement sensibles à la hausse des températures. Il existe plusieurs techniques pour éviter la surchauffe des serres : les peindre en blanc ou les ventiler par effet cheminée.

8 – Supprimez les parties desséchées et abîmées de vos végétaux

Pour permettre à la sève de vos plantes de se concentrer sur les parties vivantes survivantes, enlevez régulièrement les parties endommagées ou sèches de vos cultures. En plus de favoriser un apport optimal en nutriments, cela limitera le développement de maladies dues à la pourriture des plantes.

9 – Espacez davantage les plantations

Bien que la plantation biointensive présente des avantages certains en termes de rendement, lors d’une canicule, les plantes trop rapprochées vont se disputer l’eau et la circulation de l’air ! Pendant les longues journées chaudes de l’été, les cultures ont besoin de respirer et leurs racines doivent pouvoir profiter d’un maximum d’eau.

10 – Choisissez en amont des cultures plus résistantes à la sécheresse

Enfin, le meilleur moyen de protéger son potager des fortes chaleurs reste encore de choisir ses plantations en conséquence, surtout si vous habitez une zone sujette aux périodes de sécheresse. Tout comme favoriser la plantation de fleurs résistantes à la sécheresse au jardin, au jardin, choisir des légumes qui résistent mieux au manque d’eau est prudent face au réchauffement climatique.

Exemple : 26 légumes résistant au manque d’eau

consoGlobe vous conseille également…

À Lire  Un nouvel emplacement pour la Cité du Chocolat-Valrhona