Jeux olympiques : louez votre appartement pendant la compétition…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Alors que le box-office des JO devrait ouvrir fin 2022, il reste encore beaucoup de temps pour positionner l’offre.

Les Jeux olympiques et paralympiques, qui se tiendront dans la capitale en 2024, pourraient être une source de revenus intéressante pour les propriétaires parisiens. C’est certainement un constat lors d’événements internationaux où les prix des locations explosent. De plus, lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, la ville a enregistré un demi-million de touristes, faisant coûter environ 185 euros pour les locations de type Airbnb, rappelle Les Echos. A Londres quatre ans plus tôt, lors du même événement sportif, la moyenne était de 401 euros.

« Les réservations se font souvent déjà dix-huit mois avant l’événement et avec un regain d’activité pour les demandes de dernière minute », explique l’expert des médias. Pas de panique, il est encore temps de se lever. En effet, l’ouverture de la billetterie du jeu est prévue fin 2022. Le calendrier des ventes sera ensuite réparti en 2023 selon des tirages consécutifs. Il reste encore beaucoup de temps pour positionner son offre. Pour l’heure, impossible de dire si la Mairie de Paris prendra des mesures extraordinaires pour éviter les exagérations.

Les règles à connaître

Il faut donc connaître certaines règles. Actuellement, dans la capitale, il est stipulé que : « Seuls les propriétaires de leur résidence principale peuvent louer dans la limite de cent vingt jours par an après dépôt en ligne de l’annonce meublé de tourisme. Quant aux locataires de leur résidence principale, ils sont également autorisés à louer, mais avec l’accord écrit de leur bailleur. Ceci pourrez vous intéresser : Pourquoi la réforme de l’assurance-chômage ne permet pas…. « Il faudra vérifier au préalable si le règlement de copropriété n’interdit pas cette activité », précise Stanislas Couteaux, co-fondateur de Book-A-Flat. Si le logement ne respecte pas ce cadre, il est interdit de le louer à court terme, sauf en cas de permis extraordinaire. Dans ce cas, il sera nécessaire de changer les locaux d’habitation en locaux commerciaux et de verser une compensation monétaire.

À Lire  Indépendant : quelle assurance pour ma micro-entreprise ?

En cas de contrôle, « le propriétaire devra s’acquitter d’une amende de 50.000 euros plus une amende de 1.000 euros maximum par jour et par mètre carré jusqu’au règlement », ajoute la mairie de Paris. Des mesures similaires ont été prises par d’autres villes françaises comme Nice, Lyon et Bordeaux, où se dérouleront certains événements.

Assurance RC : Les exclusions de garantie doivent être claires et précises
Sur le même sujet :
Nathalie Levray | le 13.01.2020|Marchés privés, FranceAjouter ce(s) sujet(s) à ma newsletter…

Du monde à loger pendant les Jeux Olympiques

Parmi les solutions proposées par les experts figure la location de votre logement au printemps ou à l’été 2023 avec un bail de courte durée, de un à dix mois. « Ce sera un moyen de contrôler le départ du locataire juste avant les JO », recommande Martin Menez, président-fondateur de Bevouac. Alexis Alban, directeur général adjoint de Lodgis, a décelé la violation dans l’arrêt de la Cour de cassation du 18 février 2021. Celui-ci analyse que « le fait de louer, plus d’une fois ou mensuellement dans la même année, des locaux meublés pour une durée de moins d’un an, comme une location à la nuitée, à la semaine ou au mois à des clients de passage, constitue un changement d’usage des locaux destinés à l’habitation et donc une autorisation préalable de loyer, et ça, c’est tout à fait légal », précise ce dernier.

Les gens vont vraiment se retrouver. « Nous avons prévu plus de 40 000 chambres par ville situées dans des hôtels, résidences gérées, auberges et autres hébergeurs professionnels. Si cela ne suffit pas, nous chercherons périodiquement des offres supplémentaires. Mais rien n’est sûr », explique le CIO. Pour attirer les touristes, le propriétaire doit préparer des propositions de qualité (décoration, équipements, services, etc.). Enfin, il est recommandé de souscrire une assurance pour les dommages éventuels.

À Lire  Cyclisme : le casque plus pratique sur le vélo que sur le scooter ?

A voir aussi :
Malgré le mauvais temps, la police a interpellé de nombreux automobilistes pour…