Kindle Scribe : Amazon tourne la page et prend des notes avec…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La famille Kindle d’Amazon s’agrandit. Au propre comme au figuré. Nouveau venu, le Kindle Scribe et son écran e-ink de 10,2 pouces permettent, en plus de lire des livres numériques, des notes et de dessiner avec son stylet. Ce terrain, déjà marqué par Kobo, voire ReMarkable, peut-il réussir pour le géant du web ? 20 Minutes a pris le stylo et testé le Scribe pendant quelques jours.

Un écran taillé pour les mangas

Impressionnante avec son écran de 10,2 pouces, soit près de 26 cm de diagonale, la Kindle Scribe est la plus grande des liseuses d’Amazon, dont la gamme comprend désormais cinq modèles, vendus de 99 euros à 369 euros. Ce dernier taux est celui du Scribe. Ceci pourrez vous intéresser : Journées Portes Ouvertes de l’ECM Strasbourg – Ecole de Commerce et…. A ce prix, non donné, Amazon propose un très grand écran, spécialement taillé pour la BD et le manga, mais aussi un stylet pour prendre des notes et dessiner. Un stylet passif (pas Bluetooth).

Voir l’article :
Les métiers de la sécurité sont sous pression : les experts estiment…

Lire d’une main : difficile…

Rapide à mettre en place, le Scribe s’apprend en une dizaine de minutes à l’aide de petites fenêtres qui s’ouvrent tour à tour sur l’écran et expliquent ses différentes fonctions. Mais tous ceux qui ont déjà eu un Kindle entre les mains trouveront tout de suite leur chemin, avec un accès instantané à n’importe quelle bibliothèque de livres électroniques déjà créés sur leur compte Amazon.

La lecture numérique ouvre ici un nouveau chapitre, avec de grandes pages dont le corps de caractères peut être modulé par un simple zoom à deux doigts, ou encore le réglage de la luminosité et de la température de la lumière. La résolution (300 dpi/pixels par pouce) de l’écran offre un réel confort d’utilisation. Malgré tout cela, la taille de la liseuse et son poids ont rapidement dépassé notre tentative de lecture d’une seule main. Rapidement, les 433 grammes de l’appareil imposent sa limite, si bien que le Scribe est plus pratique à utiliser posé sur un support ou sur les genoux. L’absence de bouton pour tourner les pages se fait au profit d’un simple mouvement du doigt, avec une parfaite réactivité.

À Lire  SNCF : les leçons d'une grève sans précédent

Sur le même sujet :
Les spécialistes du marketing en ligne savent très bien que l’utilisation de…

Des notes dans des fenêtres

Stylo en main, il devient possible d’annoter les pages d’un livre ou d’un document. Il suffit de sélectionner un mot, une phrase ou un paragraphe avec la pointe du petit crayon pour ouvrir une fenêtre pop-up nous invitant à surligner le texte sélectionné, mais aussi à le commenter. Cette dernière option sélectionnée ouvre alors une grande fenêtre dans laquelle vous pouvez taper du texte à partir d’un clavier virtuel, ou simplement l’écrire avec le stylet. La note terminée peut alors être fermée et enregistrée automatiquement, voire envoyée à un correspondant par email (elle deviendra un fichier PDF).

Sur le même sujet :
Les pannes Comme ChatGPT, les IA « génératives » créent du contenu en analysant…

Des annotations limitées

L’existence de notes sur une page de l’écran de la liseuse est matérialisée par une icône à la fin du texte sélectionné, mais la note n’apparaît pas comme telle. Et c’est vraiment dommage ! On aimerait pouvoir profiter du fameux stylet Scribe pour pouvoir faire des commentaires sur le côté d’une page, encercler des mots, bref, gribouiller autant qu’il faut, comme on peut le faire sur un livre papier. .

Dans son communiqué de presse, Amazon vante « des notes organisées automatiquement pour ne pas encombrer les pages ». Certainement. Mais cela signifie appeler chaque note ou dossier de notes pour y accéder. De leur côté, les documents .DOC et .DOCX pouvant être envoyés sur la tablette (via une adresse email fournie pour tout compte Kindle*) souffrent des mêmes problèmes. Comme pour les documents Mac .PAGES, ceux-ci sont automatiquement retestés. Les annotations proposées par le Kindle Scribe ont donc leurs limites.

Voir l’article :
Vous êtes-vous déjà arrêté pour réfléchir à la quantité de papier et…

Planche à dessin

L’appareil est plus satisfaisant si, en plus de la lecture, vous souhaitez l’utiliser pour réellement écrire du texte, faire des listes de tâches et même composer de la musique : 18 modèles de notes sont disponibles, de la simple page blanche à la partition. Et là, le Scribe est vraiment très agréable à utiliser, offrant une écriture quasi naturelle, avec cinq tailles de trait possibles pour le stylet, qui glisse sur l’écran comme sur une feuille de papier. Nous qui ne dessinons jamais, nous nous sommes même amusés à faire des griffonnages ! Attention, l’impression directe depuis le Scribe n’est pas possible. Immortaliser votre chef-d’œuvre sur papier devra d’abord être soumis en envoyant un fichier (PDF) sur un ordinateur ou via l’application Kindle sur un smartphone ou une tablette (qui se synchronise automatiquement avec le Scribe).

À Lire  Keydys : un plugin de clavier conçu pour DYS

Verdict? Ce Kindle Scribe a tous les atouts d’une grande liseuse, et, en aidant au formatage, a de grandes chances d’être apprécié des lecteurs de mangas. Attention : le format ouvert e-Pub** n’est pas pris en compte comme d’habitude (sauf conversion laborieuse). Les annotations qui peuvent être faites ont, on l’a vu, leurs limites, et méritent d’être optimisées dans leur approche. Les fonctionnalités du bloc-notes numérique du Scribe sont pleinement satisfaisantes, même si vous ne pouvez travailler qu’en noir et blanc.

L’autonomie du nouveau Kindle (10 à 12 semaines avec 30 min de lecture par jour, et 2 à 3 semaines avec prise de notes) reste un avantage important par rapport à une tablette. Vendu à partir de 369 euros (avec un stylet et 16 Go de mémoire, mais sans coque de protection), le Kindle Scribe reste cher pour un produit Amazon.

En plus de Notea de Bookeen, son véritable rival, Ellipsa de Kobo, permet d’annoter réellement des e-books (avec reconnaissance de l’écriture manuscrite et conversion en texte dactylographié). Au même format (mais avec une résolution de 227 dpi), il offre 32 Go et est livré avec une coque de protection. Pour 20 euros de plus.

* Les e-mails « Envoyer vers Kindle » prennent en charge les formats de document suivants : Adobe PDF (.pdf) ; Microsoft Word (.doc, .docx); Format de texte enrichi (.rtf) ; HTML (.htm, .html); Documents texte (.txt); Documents archivés (zip, x-zip) et documents archivés et compressés ; MOBI (.azw, .mobi) (ne prend pas en charge les nouvelles fonctionnalités Kindle pour les documents).

** Formats pris en charge : format Kindle 8 (AZW3) ; Kindle (AZW); SMS; PDF ; MOBI et PRC non protégés (formats natifs) ; HTML ; DOC, DOC ; JPEG ; gifs ; PDF ; SMS; png ; PMP et EPUB (par conversion).