La banque polynésienne Socredo choisit la solution Protect de Mailinblack pour sécuriser ses messages

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La banque polynésienne Socredo a choisi la solution de protection de messagerie Protect, développée par Mailinblack, comme première ligne de défense contre les campagnes de phishing, les tentatives d’intrusion et d’usurpation d’identité régulièrement rencontrées.

Créée en 1959, Socredo est la première banque de Polynésie française avec 25 agences locales réparties sur cinq archipels. La société est un acteur majeur du développement et de la banque des résidents, particuliers et professionnels. Depuis janvier 2022, Protect a déjà bloqué 10 741 e-mails et ainsi protégé les employés et les clients des banques contre les ransomwares, les attaques de phishing et de spearphishing.

Le secteur bancaire particulièrement visé par le phishing

Le boom de la banque en ligne et la pandémie ont incité les banques traditionnelles à digitaliser leurs services. Une évolution qui en fait une des cibles privilégiées des cyberattaques, notamment par phishing. En 2021, le secteur financier a connu une augmentation d’environ 100 % des attaques de ce type*.

« Socredo a été touché à de nombreuses reprises par des tentatives de cyberattaques : campagnes de phishing ciblant nos clients, tentatives d’intrusions sur nos serveurs ou encore attaques par ingénierie sociale avec usurpation de l’identité de nos clients pour tromper nos collaborateurs. Les menaces sont de plus en plus fréquentes et surtout de plus en plus sophistiquées », explique Philippe Chaumine, DSI de Socredo.

Les cyberattaques pénalisent principalement les services destinés aux clients, notamment suite à la désactivation des systèmes d’information. Ils impactent également l’image de l’entreprise, ce qui peut entraîner un abus de confiance pour les clients. « L’économie polynésienne, de par son caractère insulaire, doit pouvoir compter sur chaque maillon de la chaîne pour fonctionner correctement. Si l’un d’entre eux connaît des difficultés, c’est toute l’économie qui risque d’être touchée », ajoute Philippe Chaumine.

À Lire  La Banque centrale de Thaïlande commence à vendre le pilote CBDC

Protect, la première ligne de défense contre les cyberattaques

L’e-mail est le principal canal d’échange de Socredo avec ses clients. La banque polynésienne a choisi Protect comme première ligne de défense contre les tentatives d’attaques. Développée par Mailinblack, cette solution utilise des technologies de pointe et une intelligence artificielle développées en interne. Il neutralise les emails malveillants (phishing, spearphishing, ransomware, spam) et détecte les liens frauduleux contenus dans les emails.

« Dans 90 % des cyberattaques, les humains sont la faute du système de défense. Les collaborateurs de Socredo trouvent en Protect un allié pour les aider à détecter les messages malveillants, et ainsi sécuriser les services proposés à leurs clients », explique Thomas Kerjean, Directeur Général de Mailinblack.

« Nous avons choisi Mailinblack pour sa facilité d’installation et d’utilisation, aussi bien pour les utilisateurs que pour les administrateurs. Le haut niveau de protection a évidemment été déterminant dans notre choix. Nous avons également attaché une importance particulière à la présence d’un partenaire local, Inbusol, au sein de cette collaboration. explique Philippe Chaumine.