La construction de leur pavillon s’est arrêtée : le cauchemar de centaines de clients Maison Phénix

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Après que le célèbre constructeur de maisons individuelles soit entré en séquestre, et tant qu’il y a un repreneur possible, les chantiers ont été arrêtés. Mais pour les propriétaires, les remboursements continuent !

Laëtitia et Jesse habitent un appartement en location. Ce jeune couple décide de construire un pavillon Maison Phénix à Neufles-Saint-Martin près de Gisors (Eure).

Depuis le printemps 2022 et l’abandon du site par l’entreprise, ils vivent une situation moralement épuisante, comme ils l’ont confié à notre journaliste François Pesquet : « C’est notre projet et on voit notre maison fermée, on voit des paiements bancaires . ils s’additionnent. Elle a un impact sur notre quotidien. On se sent abandonné… »

Je suis très déçu, je n’y crois toujours pas du tout. Ça peut durer des années : on ne sait pas, c’est une situation inconnue

Laetitia, acheteuse de la Maison Phénix dans l’Eure

Juin 2022 – La « Maison Phénix » de Laetitia et Jesse dont la construction est suspendue depuis plusieurs mois à Neufles-Saint-Martin près de Gisors (Eure)

© Dounia Sirri / France Télévisions (séquence vidéo)

Le cas de Laetitia et Jesse n’est pas isolé. En France, des centaines de clients de Geoxia (le groupe dont dépendent Maison Phénix, Maison Castor et Maison Familiale) ont également vu la construction de leur maison stoppée indéfiniment en mars.

Comme d’autres entreprises spécialisées dans la construction de maisons individuelles, Maisons Phénix est en ébullition. Confronté à des « difficultés économiques et financières » (lire ci-dessous), le groupe Geoxia a été placé en redressement judiciaire le 24 mai 2022 et cherche depuis un repreneur. Le 24 juin, le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) doit soit décider de la liquider, soit la reprendre.

En attendant, à partir de mars 2022, les maisons en construction, comme celles de Laetitia et Jesse, resteront en l’état. Leur réalisation ne peut se faire qu’avec le repreneur de Geoxia, ou, en cas de liquidation (et après de longues et nombreuses démarches administratives), par une autre société désignée dans le cadre de la « garantie de livraison » souscrite.

En ce qui concerne les dommages subis par les clients, l’indemnisation (limitée) devra faire l’objet d’une autre procédure. Beaucoup de tracas et d’ennuis ajoutés à l’impossibilité de savoir quand ces personnes pourront enfin vivre dans leur nouveau logement.

VIDÉO – Juin 2022 : Des centaines de propriétaires s’inquiètent de la construction des chantiers de construction de logements « Phoenix »

Laisser un commentaire