La crypto-monnaie en vaut-elle vraiment la peine ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La crypto s’est écrasée. Bitcoin n’est toujours pas ce refuge contre l’inflation, et personne ne l’utilise comme moyen d’échange. L’Amérique et le dollar n’ont pas perdu leur éclat. Les problèmes de sécurité augmentent dans DeFi et nous nous rendons compte que certains protocoles ne sont pas aussi décentralisés que ce qu’on nous a vendu. Bref, on en vient naturellement à s’interroger sur la réelle utilité apportée par la crypto. Et si nous avions tous tort dès le départ ?

Hallucination collective ou précocité extrême ?

Hallucination collective ou précocité extrême ?

Si vous achetez un jeton au hasard, il est beaucoup plus susceptible de tomber sur une arnaque ou encore un autre Ponzi qu’une marchandise ayant une réelle utilité. Plusieurs années se sont écoulées et jusqu’à présent, il semble que les cas d’utilisation soient dus à un pur jeu spéculatif. Ceci pourrez vous intéresser : Le GI Hub rassemble des experts mondiaux pour donner des conseils sur le cadre du G20 visant à accroître les investissements dans les infrastructures durables.

« La valeur d’une idée dépend de son utilisation. » Thomas Edison

Pourtant, il n’est certainement pas approprié d’enterrer la crypto. Nous sommes encore dans une phase naissante. La majorité des utilisateurs sont encore des adopteurs précoces.

Même si la cryptographie est une caricature comique de cette phase d’adoption, d’autres technologies précédentes ont connu les mêmes problèmes. Si vous avez téléchargé les applications de distribution de bière sur iPhone à partir de 2010, vous pensiez que l’App Store n’était pas révolutionnaire.

En 2008, qui aurait pu imaginer une seconde que l’App Store donnerait naissance à des applications aussi géniales que Lime, Uber ou Instagram ?

On peut avoir la même impression aujourd’hui avec les photos de singes. Mais la crypto a vraiment le potentiel de renouveler les fondations de notre système monétaire et plus largement la façon dont nous échangeons des informations et de la valeur sur internet.

Comment les gendarmes boursiers traquent les influenceurs
Lire aussi :
Il ne faut pas plus de quelques secondes pour les retrouver sur…

Iphone, AWS et Bitcoin

Iphone, AWS et Bitcoin

Quelles sont les innovations technologiques les plus importantes de la dernière décennie ? Je pense que c’est iPhone, AWS et Bitcoin.

Quelle est la relation entre ces trois technologies ?

Ils permettent aux entrepreneurs de les exploiter pour créer des produits par-dessus. Pour exprimer leur créativité de manière radicalement moins chronophage. Ce sont des innovations de base sur lesquelles viennent se greffer des grappes d’applications. En bref, les inventions radicales et transformatrices sont celles qui permettent aux gens de libérer leur créativité.

Des milliers de développeurs utilisent l’App Store pour lancer des applications qui changent la vie des gens. Les startups ont considérablement réduit leurs coûts d’hébergement avec AWS. Bitcoin et Ethereum sont des « réseaux de règlement » qui permettent de lancer des applications comme la monnaie, les NFT, les protocoles DeFi ou encore les identités décentralisées.

Ces trois inventions ont libéré la créativité d’une génération d’entrepreneurs. Grâce à eux, nous avons obtenu une quantité incroyable d’innovations. Uber et Tinder avaient besoin de la géolocalisation des smartphones. Snapchat, Instagram et TikTok, une caméra intégrée. Une valeur considérable a été produite indirectement grâce à la sortie de l’iPhone.

En 2006, vous auriez été pris pour un imbécile si vous disiez que grâce à AWS, des entrepreneurs pouvaient créer et héberger des applications pour partager des photos de pieds en quelques heures. Et encore.

Une fois que nous avons compris le potentiel de libération des innovations de base, nous pouvons parler de Bitcoin et de blockchain. Bien sûr, comme le montre ce dernier exemple, nous devons être conscients que nous ne pouvons probablement pas prédire toutes les applications qui seront générées par cette technologie de base.

Pourquoi la crypto-monnaie lunc (anciennement luna) fait un retour improbable
Sur le même sujet :
À la mi-mai, la crypto-monnaie luna sur la blockchain Terra Luna s’était…

La blockchain, une innovation fondamentale ?

La blockchain, une innovation fondamentale ?

Il s’agit donc de déterminer si la crypto est une innovation fondamentale au même titre que les précédentes. En fait, toutes les applications « web3 » ou crypto résultent de la technologie blockchain (ou plus exactement d’un serveur d’horodatage décentralisé pour reprendre les mots de Satoshi).

C’est l’intégration de cette technologie dans un système économique cohérent qui permet l’exécution d’applications décentralisées. Tant que la blockchain est fonctionnelle, ces applications continueront à fonctionner. Décentralisé, car ils travaillent partout et en même temps.

Bien sûr, toutes les blockchains n’offrent pas le même degré de décentralisation. Il s’agit souvent d’un compromis avec d’autres variables telles que l’évolutivité ou le niveau de sécurité. Solana n’est pas Ethereum, qui n’est pas Bitcoin.

Il semblerait donc que la blockchain et en particulier celles qui offrent le plus haut niveau de décentralisation, à savoir Bitcoin et Ethereum, soient une innovation de terrain capable de libérer la créativité.

Un dysfonctionnement fait chuter la crypto-monnaie Solana
Lire aussi :
Publié hier à 19:58, mis à jour hier à 19:58DESCRIPTION – La…

Le principal cas d’utilisation est d’ordre monétaire

Le principal cas d’utilisation est d’ordre monétaire

Premier cas d’usage, le plus révolutionnaire et celui qui doit retenir tout notre attrait : la possibilité d’avoir une monnaie non inflationniste.

Face au problème de l’inflation, deux applications se démarquent et apportent des réponses différentes : le Bitcoin et les stablecoins. Ils offrent la possibilité d’acquérir un actif monétaire plus ou moins dur, de manière entièrement numérique, n’importe où sur la planète. La principale différence entre ces deux actifs repose sur le degré de confiance.

Pour l’instant, force est de constater que les stablecoins sont beaucoup plus recherchés que le bitcoin pour leur proposition d’être une couverture contre l’inflation.

La thèse maximaliste repose sur l’idée que l’Amérique va s’effondrer et emporter le dollar avec elle. De toute évidence, l’Amérique est toujours debout et le billet vert reste l’actif le plus recherché en période d’incertitude financière. Le cœur de la thèse d’investissement : le monde va passer d’un standard dollar à un standard bitcoin ne se concrétise toujours pas.

La Banque de Corée revient à sa hausse de taux habituelle de 25 points de base
Sur le même sujet :
La banque centrale de Corée du Sud est revenue à sa hausse…

Bitcoin : un cas d’usage qui ne séduit pas grand nombre

Bitcoin : un cas d’usage qui ne séduit pas grand nombre

Avec Bitcoin, vous n’avez plus à faire confiance à une institution gouvernementale qui décide arbitrairement de la politique monétaire. Le Bitcoin, cet actif dont la rareté est absolue et qui étouffe la confiance dans l’État dans la production monétaire. Le désir ardent d’affirmer le droit de propriété des individus face à cet impôt invisible qu’est l’inflation.

À Lire  Quand Apple devient une néo-banque

Il faut cependant admettre que cet usage purement monétaire inspire peu de monde en Occident. Hormis les quelques milliers d’anarcho-capitalistes qui lisent Ayn Rand au petit-déjeuner et les collapsologues qui prophétisent chaque semaine l’effondrement monétaire, les gens s’intéressent surtout au prix.

En dehors de l’Occident, les gens sont obligés de trouver des alternatives monétaires plus saines. Mais évidemment, ils préfèrent utiliser des dollars américains tout en détenant des USDT. Ce comportement est tout à fait compréhensible quand on voit l’évolution du prix du BTC. Lorsque vous êtes Michael Saylor, il est facile de dire aux Vénézuéliens de transformer toutes leurs économies en BTC et de croiser les doigts.

De plus, l’argent est un objet beaucoup trop complexe pour intéresser les gens. Nous n’y prêtons attention que lorsque nous sommes confrontés à une hyperinflation, ce qui est hautement improbable en Occident. (Non, nous ne sommes pas à l’aube d’un nouvel épisode de Weimar. Ceux qui racontent ces histoires veulent souvent vendre des formations).

Changer la nature de la monnaie est un problème qui dépasse la question technologique. C’est un problème multifactoriel avec des complexités sociales, psychologiques et politiques. C’est pourquoi Bitcoin a un besoin urgent de spécialistes du marketing, d’artistes et même de leaders charismatiques (poètes si possible) exceptionnels pour apporter des changements. Un changement de civilisation et de systèmes de valeurs, bien plus qu’un changement de techniques monétaires.

Bitcoin est une très mauvaise réserve de valeur à court terme

Si les Argentins préfèrent l’USDT au BTC, c’est parce que la propriété fondamentale d’une monnaie doit être de maintenir sa valeur à court terme. C’est-à-dire offrir un pouvoir d’achat relativement stable exprimé en termes de biens réels sur un horizon de temps assez court.

Oui sur le long terme, le bitcoin a tendance à s’apprécier, mais une monnaie est avant tout un moyen d’échange qui doit conserver sa valeur sur de courtes périodes de temps. C’est la raison pour laquelle le bitcoin échoue toujours sur la promesse de se protéger de l’inflation.

Les stablecoins créent beaucoup de valeur

A ce stade, il est donc plus probable de voir des stablecoins comme l’USDC ou l’USDT répondre au besoin de monnaie saine des pays pauvres. Alors bien sûr, chaque année plus de dollars sont injectés dans l’économie, mais il n’en demeure pas moins que cela reste une bien meilleure solution que d’avoir le peso argentin. Grâce aux stablecoins, n’importe qui dans le monde peut envoyer n’importe quel montant en dollars ou en euros, à tout moment et pour une somme modique.

C’est déjà une très belle innovation crypto monétaire qui va changer la vie de dizaines de millions de personnes à travers le monde.

Certes, il est actuellement très difficile d’utiliser des stablecoins pour acheter des biens dans le monde réel. Mais ce problème est essentiellement lié à leur grande précocité. Au fil du temps, des entreprises comme Circle ou Stripe élimineront ces frictions et développeront de nouveaux cas d’utilisation comme le streaming d’argent.

Le streaming monétaire et la fin des frais bancaires

Les entreprises qui acceptent les cartes de crédit doivent payer des frais de 3 à 4 % à des entreprises comme Visa ou Mastercard. C’est une taxe insupportable pour de nombreux commerçants. Des solutions comme le bitcoin (via le Lightning Network) ou les stablecoins pourraient remédier à ce problème.

Grâce aux stablecoins ou Strike, il est possible de supprimer cette taxe insupportable. Dans ce cas précis, la crypto a un réel intérêt qui est d’augmenter les marges des commerçants en s’attaquant à la rente de Visa.

Avec l’arrivée des couches 2 (Polygon, Starkware, Lightning Network), les transactions deviennent beaucoup moins chères. Il devient alors possible de déplacer des flux de trésorerie 24h/24 et 365/365. L’idée d’un salaire mensuel pourrait alors rapidement devenir obsolète. Après tout, il y a un coût caché à devoir attendre pour recevoir votre salaire. Certains ménages ont recours au crédit à la consommation pour joindre les deux bouts et connaissent un stress financier important.

Hyper-blockchainisation et réseaux sociaux

C’est ce que vous pouvez lire sur certains blogs crypto.

« Demain, nous surferons tous sur les réseaux sociaux décentralisés. Des plateformes au service des utilisateurs, régies par des DAO. Chaque réseau social aura son propre jeton. METACOIN, TWITTERCOIN… Toutes nos photos seront des NFT. Nous serons alors des utilisateurs libres et heureux. »

Prenons l’exemple des médias sociaux. Ce sont des plateformes qui fonctionnent parfaitement sans blockchain. Inutile de dire que les gens ne s’intéressent pas aux questions de confidentialité. Ce n’est pas un argument assez fort pour supporter le coût d’un changement de plate-forme.

S’il semble clair que tous nos réseaux sociaux ne finiront pas sur des blockchains (une architecture extrêmement lourde et inefficace), il convient de se demander quelle valeur pourraient-ils générer.

Surtout dans les zones où la souffrance est réelle. Par exemple, la douleur de perdre le contrôle de sa communauté suite à une décision de déplateforme.

Les NFT au service de la passion economy

Ces dernières années, nous avons assisté à l’émergence d’un nouveau modèle économique sur les réseaux sociaux. Autrefois, les influenceurs devaient faire des millions de vues pour espérer générer un revenu (Youtube, Instagram…).

Mais en 2022, les fans veulent de l’intimité et une relation authentique avec les créateurs de contenu. Pour obtenir ce lien privilégié, ils sont prêts à verser chaque mois une somme fixe dans le cadre d’un abonnement. Onlyfans, Mym, Patreon, Twitch… Tous ces réseaux incluent la possibilité d’accéder à des contenus exclusifs et monétisés.

Les créateurs de contenu qui ont parfois mis des années à construire une communauté sont cependant paralysés à l’idée de perdre le fruit de leur travail. Après tout, s’ils perdent leur communauté en raison d’une décision arbitraire de la plateforme, ils perdent leurs revenus. Les plateformes peuvent également modifier leurs conditions tarifaires du jour au lendemain. Des solutions comme Onlyfans facturent des frais de 20% sur les abonnements, ce qui n’est pas négligeable.

Toute cette incertitude génère beaucoup de stress. Les NFT pourraient atténuer cette souffrance en offrant la possibilité de « posséder votre communauté » et de pouvoir la déplacer à tout moment. Aucune plateforme ne peut confisquer vos fans et vous empêcher d’établir des transactions commerciales avec eux. Avec les NFT, les créateurs de contenu peuvent faire beaucoup pour personnaliser les abonnements, et les fans qui soutiennent un créateur depuis le début peuvent en récolter les bénéfices.

C’est pourquoi je pense que le principal cas d’utilisation des NFT sera l’économie de la passion et transformera fondamentalement le modèle d’abonnement. Et puis, je trouve que ça rentre très bien dans la philosophie cypherpunk : lever les obstacles au libre marché entre acteurs volontaires.

À Lire  Crédits immobiliers : les banques font le plein avant les pénuries

Quelle est la valeur apportée par la DeFi ?

Grâce aux protocoles de prêt décentralisés, il est possible d’emprunter des dollars contre des ETH. Sans avoir à signer des documents de prêt ou à vérifier la solvabilité de l’emprunteur.

C’est une application très intéressante, mais sa principale limitation est liée à sa conception. Dans le monde réel, l’État, détenteur du monopole de la police, assure au banquier que si vous ne remboursez pas votre prêt, alors il peut, par une action en justice, ruiner votre vie jusqu’à ce que vous cédiez.

Sur une blockchain, aucune force de coercition n’est capable de vous mettre un couteau sous la gorge. Vous êtes donc contraint de déposer un collatéral important en crypto, supérieur au montant emprunté. Par exemple, il n’y a aucune possibilité d’hypothéquer votre maison pour emprunter de l’argent. Tout simplement parce qu’une maison est un bien physique. Même si vous négociez un « droit de propriété numérique » via une blockchain, l’État devra toujours garantir l’application du droit des contrats.

Le principe du prêt décentralisé est donc séduisant, mais ne concerne que les personnes qui détiennent une fortune en crypto. Au fur et à mesure que les protocoles introduisent des biens du monde réel dans la chaîne en tant que garantie, la décentralisation reculera, mais l’utilité augmentera. C’est tout le paradoxe de la DeFi.

Ce besoin brûlant de surdimensionnement des prêts DeFi est aussi à l’origine de la grande fragilité des protocoles. Que ce soit dans le monde physique ou sur une blockchain : prêter de l’argent qui a été prêté augmente le risque d’effondrement du système.

La crypto est encore dans une phase précoce où les projets de conneries sont légion. Elle a néanmoins un réel intérêt à réformer les fondements de notre système financier. Puisque nous sommes encore dans une phase embryonnaire, nous devons régulièrement revoir nos jugements. « Les gens qui ont souvent raison écoutent beaucoup et changent souvent d’avis » comme l’a dit Jeff Bezos.

Recevez un résumé de l’actualité du monde des crypto-monnaies en vous inscrivant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Bitcoin change tout ! Issu d’un milieu financier, je suis passionné par tout ce qui concerne cette technologie. Chaque jour, j’essaie d’enrichir ma connaissance de cette révolution qui permettra à l’humanité d’avancer dans sa conquête de la liberté.

Quel crypto va exploser en 2025 ?

Les analystes s’attendent à ce que Binance Coin continue de bénéficier de la croissance du marché de la cryptographie. En 2025, Binance Coin franchira pour la première fois la barrière psychologique des 1000 $. BNB clôturera cette année avec un prix aussi élevé que 1110 $.

Quelle est la crypto-monnaie la plus prometteuse ? La crypto-monnaie la plus connue est de loin le Bitcoin (BTC). Parfait pour débuter dans cet univers.

Quelle crypto va exploser en 2022 ?

DeFi Coin (DEFC) – Choix populaire parmi les crypto-monnaies pour exploser en 2022. Cardano (ADA) – Premier réseau de blockchain avec potentiel de rebond. Ripple (XRP) – Le projet de cryptographie populaire devrait rebondir en 2022. ApeCoin (APE) – Prochaine crypto phare avec un potentiel de pièces Meme

Quelle crypto va exploser en 2023 ?

  • Bitcoin (BTC/EUR/USD)
  • Ethereum (ETH/EUR/USD)
  • Pièce Binance (BNB/EUR/USD)
  • Cardan (ADA/EUR/USD)
  • Solana (SOL/EUR/USD)
  • Ondulation (XRP/EUR/USD)
  • Pois (DOT/EUR/USD)
  • Avalanche (AVAX/EUR/USD)

Quelle est la crypto monnaie du futur ?

Nous avons sélectionné pour vous les crypto-monnaies dans lesquelles investir en 2022 : Bitcoin, Ether, Cardano, Polkadot, Solana, Ripple, BNB, stable coins et Basic attention token.

Quels sont les inconvénients de la crypto monnaie ?

Ils sont volatils : des changements inattendus dans le sentiment du marché peuvent entraîner des mouvements de prix importants et soudains. Il n’est pas impossible que la valeur des crypto-monnaies chute rapidement de centaines, voire de milliers de dollars.

Quels sont les avantages et les inconvénients des crypto monnaies ? Quels sont les avantages de la crypto-monnaie ?

  • Plus de risques… plus de gains potentiels !
  • Les crypto monnaies et la plateforme Blockchain riment avec sécurité optimale.
  • Profitez d’un système financier avec plus de transparence.
  • La crypto-monnaie vous permet de faire un investissement à tout moment.

Quels sont les dangers du Bitcoin ?

L’un des principaux risques de l’utilisation généralisée du bitcoin est donc qu’il favorise les transactions criminelles ainsi que le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale. En 2013, les activités illégales représentaient 90% des transactions de crypto-monnaie.

Pourquoi il ne faut pas investir dans les crypto ?

Investissez l’argent dont vous aurez besoin rapidement Les crypto-monnaies sont en effet un investissement risqué, sans garantie sur le capital investi. Vous pouvez donc potentiellement tout perdre.

Pourquoi la crypto est dangereuse ?

La volatilité, principal risque des crypto-monnaies Tout cela rend les monnaies virtuelles extrêmement volatiles. C’est cette instabilité qui représente le plus grand risque lorsqu’il s’agit d’investir dans les crypto-monnaies.

Est-ce que la crypto monnaie est l’avenir ?

Crypto-monnaie : une monnaie très volatile Du jour au lendemain, le bitcoin, qui avait établi son record à 67 000 dollars en novembre 2021, a perdu plus de 50 % de sa valeur, peinant aujourd’hui à atteindre les 30 000 dollars.

Est-ce la fin de la crypto-monnaie ? Depuis plusieurs semaines, la valeur des crypto-monnaies s’effondre. En juin 2022, le bitcoin est tombé en dessous de 20 000 dollars, un creux jamais vu depuis fin 2020.

Pourquoi la crypto est l’avenir ?

La crypto-monnaie peut remplir la même mission avec des frais moins élevés. De plus, avec le principe de la blockchain, les opérations sont sécurisées. On peut ainsi en déduire que les crypto-monnaies seront les monnaies du futur.

Quelle crypto monnaie va exploser en 2022 ?

Des cryptos prometteuses en 2022. Les cryptomonnaies les plus connues sont Bitcoin et Ether (pas Ethereum). Ce sont aussi ceux qui ont la valorisation boursière la plus élevée. Mais ces deux actifs numériques sont aussi les plus chers, individuellement.

Quels sont les dangers de la cryptomonnaie ?

La crypto est également utilisée en cas de blanchiment d’argent ou pour payer des activités peu recommandables. Dans les aléas, on peut aussi citer les durs à cuire, ou interruption de cours, qui peuvent entraîner des disparitions de la monnaie ou une scission. Encore une fois, il y a un risque de perdre vos investissements.

Pourquoi ne devriez-vous pas investir dans la crypto ? Investissez l’argent dont vous aurez besoin rapidement Les crypto-monnaies sont en effet un investissement risqué, sans garantie sur le capital investi. Vous pouvez donc potentiellement tout perdre.

Est-il bien d’investir dans la cryptomonnaie ?

Le marché de la cryptographie recèle sans aucun doute des opportunités d’investissement intéressantes. Il n’est pas encore trop tard pour prendre le train en marche tant les innovations sont nombreuses. Cependant, il convient d’être vigilant et de bien se renseigner avant d’investir car cette classe d’actifs est volatile.

Quels sont les dangers du Bitcoin ?

L’un des principaux risques de l’utilisation généralisée du bitcoin est donc qu’il favorise les transactions criminelles ainsi que le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale. En 2013, les activités illégales représentaient 90% des transactions de crypto-monnaie.