La dépression post-partum, un mal enfin mesuré en France

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Entre 15 % et 20 % des mères souffrent de dépression dans l’année qui suit la naissance de leur enfant. Se faire tester tôt est un problème car les résultats n’ont rien à voir avec le bébé bleu. Depuis juillet, les entretiens préventifs sont devenus obligatoires.

Même les personnes les plus têtues ne sont pas à l’abri. Laure Manaudou a récemment révélé avoir fait une dépression au bout d’un an. « Je me sentais lourd, lourd, c’était trop… », expliquait le champion olympique de natation dans une vidéo sur Brut, le 11 octobre. « En tant que sportif, je devrais être dur… Mais j’étais fatigué, en colère, J’avais l’impression de ne pas savoir comment m’occuper de mon fils, le troisième. Laure Manaudou fait partie des nombreuses femmes qui ont souffert de dépression post-partum, une des études relevées par la Société française de médecine périnatale dans les derniers jours de monde, à Lille, du 12 au 14 octobre.

Selon l’Enquête nationale périnatale 2021, menée auprès de 12 723 femmes, publiée en octobre, 16,7 % des femmes ayant accouché en mars 2021 présentaient des symptômes de dépression deux mois après l’accouchement. Ces scores, mesurés pour la première fois, ont été calculés sur la base de l’échelle de dépression postnatale d’Edimbourg (EPDS) en 10 items. « Ces chiffres sont en ligne avec d’autres pays comme la France, où le taux de dépression maternelle après l’accouchement varie de 15% à 20%, avec le taux le plus élevé à deux à quatre mois et un à six mois », explique Camille Le Ray, une chercheur à Inserm et gynécologue-obstétricien à la maternité de Port-Royal (Paris), qui a organisé l’étude. Les pères ou coparents ne sont pas en reste, mais il existe peu de données en la matière.

« Ces chiffres nous inquiètent », explique Anne Chantry, sage-femme et chercheuse à l’Inserm. Cela signifie qu’une femme sur sept ne va pas bien après avoir accouché, ce qui représente plus de 100 000 femmes par an. C’est affligeant d’un point de vue humain, car de nombreuses grossesses sont nécessaires. L’état d’une femme peut s’être détérioré pendant la grossesse et/ou après l’accouchement. »

Rien à voir avec le baby blues

La dépression post-partum est différente du baby blues, un événement attendu à court terme qui touche 30 à 80 % des femmes qui accouchent dans la semaine et qui dure de 7 à 10 jours. Tout comme d’autres types de dépression, « ces femmes perdent tout intérêt, elles se sentent tristes, d’être seules, ce qui peut affecter leur santé et celle de leur enfant », explique Anne Chantry. Lire aussi : Erold : Comment protégez-vous les chats, les chiens et les autres animaux de compagnie par temps chaud ?. « Les mères se sentent incapables de s’occuper de leur enfant en se disant que d’autres pourront mieux le faire, ce qui est directement lié à la dépression post-partum », explique Sylvie Viaux-Savelon, pédopsychiatre à l’hôpital de la Croix-Rousse. Lyon.

À Lire  Santé. Canicule : les chiens et les chats souffrent aussi, comment les protéger ?

Il vous reste 68,04% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce que quelqu’un (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment puis-je arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter à votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est quelqu’un ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Eté 2022 : ces 1ères mesures qu'il faut prendre d'urgence en cas de barbecue brûlé, bougies...
A voir aussi :
Dormir plusieurs heures au soleil et des douleurs cutanées rouges qui réveillent.…

Qu’est-ce que la psychose puerpérale ?

La psychose post-partum est différente du baby blues ou de la dépression post-partum. Il s’agit d’une maladie mentale grave qui survient généralement au cours de la semaine de l’accouchement. Elle se caractérise par un état de confusion et de délire pouvant mettre en danger la mère, mais aussi son enfant.

De la pénurie de médecins généralistes aux urgences, le système de soins hospitaliers est au bord de la noyade
Sur le même sujet :
Reportage A Orléans, les soignants sont épuisés. Manque de considération. Manque de…

C’est quoi le baby blues ?

C’est quoi le baby blues ? Quelques jours après l’accouchement, de nombreuses mères traversent une période de dépression appelée le baby blues. C’est un processus naturel, causé par tous les changements physiques, hormonaux et psychologiques associés à l’accouchement.

À Lire  C'est quoi la bouffée, cette cigarette électronique jetable très appréciée des ados ?

Lire aussi :
Le visage de l’Abbé Pierre se dessine tandis qu’Abdallah, un SDF, peint.…

Qu’est-ce que le syndrome de Sheehan ?

Le syndrome de Sheehan est une nécrose de l’hypophyse secondaire à un saignement post-traumatique ou à un traumatisme crânien. Le premier symptôme bien défini est l’absence de lactation post-partum, ainsi qu’une insuffisance hypophysaire antérieure.

15 mauvaises habitudes qui abîment vos cheveux (sans que vous le sachiez).
Lire aussi :
Aujourd’hui, je vous montre les erreurs à éviter absolument.Car, avec le temps,…

Comment se declenche une dépression post-partum ?

La dépression post-partum peut s’expliquer en partie par des raisons physiques (changements hormonaux, manque de sommeil, fatigue par exemple), mais elle peut aussi être causée par des changements de vie majeurs provoqués par l’arrivée du bébé.

Quand survient la dépression post-partum ? La dépression post-partum, ou dépression post-partum, est différente du « baby blues ». Il survient généralement deux à huit semaines après l’accouchement, mais peut être observé jusqu’à un an après la naissance.

Pourquoi ne pas faire de dépression post-partum ? Comment prévenir la dépression post-partum ?

  • Reposez-vous le plus possible, par exemple en prenant du temps lorsque l’enfant dort.
  • Demandez à votre famille et à vos amis de vous aider.
  • Parler de vos sentiments avec votre partenaire, votre famille ou vos amis.
  • Douchez-vous et habillez-vous tous les jours.

Comment savoir si je souffre de dépression post-partum ? Fatigue excessive, pleurs incontrôlables, incapacité à contrôler le stress, irritabilité, faible estime de soi, manque de valorisation de son rôle de parent… ces symptômes devraient alerter les nouveaux parents. « Les phobies d’impulsion sont également courantes dans la dépression post-partum.

Comment se faire arrêter pour dépression post-partum ?

Conditions d’octroi du congé après accouchement congé pathologique Ce congé de maladie est accordé par un médecin, sur la base d’un certificat médical, uniquement en cas de problèmes liés à l’accouchement (résultat difficile d’une césarienne par exemple) ou à la naissance d’un enfant (dépression postnatale). accouchement surtout).