La Fondation Rothschild ouvre un appartement partagé pour personnes âgées

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

De plus en plus de personnes âgées souhaitent demeurer chez elles plutôt que d’intégrer un établissement collectif. Cependant, lorsqu’elles tombent malades, lorsqu’elles se retrouvent seules ou commencent à perdre en autonomie après une chute ou un épisode aigu, leur maintien à domicile n’est souvent plus possible. Elles sont alors contraintes de quitter, souvent en urgence, leur appartement vers un établissement (EHPAD ou USLD).Ce qui est traumatisant. Fort de ce constat, la Fondation de Rothschild ouvre un appartement partagé pour personnes âgées dans le 12ème arrondissement de Paris.

La Fondation Rothschild n’a jamais manqué, tout au long de son histoire, d’être à la pointe de l’innovation pour mieux répondre à des besoins spécifiques encore insatisfaits. Sur le même sujet : Éloignez les moustiques de votre terre tout au long de l’été en ayant ces plantes sur votre terre. Dans cette dynamique, une colocation pour seniors ouvrira début 2023 au cœur du 12e arrondissement de Paris.

En développant cette alternative d’institutionnalisation (EHPAD ou USLD) pour personnes âgées, la Fondation entend concilier le sentiment de « vivre chez soi » tout en préservant la liberté individuelle avec la sécurité d’un accompagnement adapté aux personnes âgées dans des logements conçus pour elles. Cette proposition permet de briser l’isolement et d’impliquer la personne. Elle peut également s’inscrire dans une transition du vieillissement naturel d’une personne entre son appartement et une structure médicale collective, si elle s’avérait indispensable.

C’est une solution que Lucile Rozanes Mercier, actuelle directrice générale de la Fondation Rothschild, avait déjà imaginée en 1998, lorsqu’elle dirigeait l’hôpital Vaugirard, lorsqu’elle créait le premier appartement hospitalier de France pour personnes âgées dans le 15e arrondissement de Paris.

À Lire  Chaleur accablante en Occitanie : 5 conseils et bons réflexes pour mieux y résister

Aujourd’hui, avec l’exigence croissante de respect de l’autonomie et le désir de liberté allié au vieillissement de la population, ce type d’habitat représente plus que jamais une solution d’avenir, plus humaine que l’entrée systématique en institution, tout en déclinant probablement l’habitude de privilégier d’emblée la solution du « placement » dans des structures institutionnelles lourdes.

Charleroi et Thudinie : SPA, Tibi, bpost : face à la chaleur, les entreprises de Charleroi s'adaptent.
Voir l’article :
Cette semaine encore, les températures vont grimper et avoisiner les 30ºC. Comment…

Un appartement accueillant et adapté aux personnes âgées

La colocation sera avant tout un lieu de vie agréable, répondant aux besoins de ses habitants qui souhaitent continuer à vivre en autonomie. C’est un espace fonctionnel adapté aux seniors.

A voir aussi :
Publié le 30 décembre 2022 à 17h53Jardin d’enfants : Tél. 15 www.sosgardes.fr/sosgardes.frAigre…

Un lieu de vie confortable

L’appartement partagé peut accueillir 10 personnes. La décoration sera dépouillée des halls, pour permettre aux habitants de s’approprier les espaces et de vivre « comme à la maison » : les espaces partagés seront composés de deux espaces de vie, un espace repas et un espace restauration.

Chaque habitant disposera d’une chambre spacieuse (environ 25 m2), équipée d’une salle de bain et de toilettes privatives pour garantir le respect de son intimité. Tout le monde y sera « chez soi ».

Voir l’article :
La variole du singe (ou monkeypox) est une maladie causée par un…

Un lieu de vie sécurisé

Un service de secrétariat/conciergerie, ouvert en journée du lundi au vendredi, avec des horaires de nuit et de week-end, et une présence 24h/24, assurera la sécurité et l’aide des résidents en cas de besoin.

Ceci pourrez vous intéresser :
Grâce à l’ère numérique et à la technologie, les psychologues peuvent désormais…

Un lieu de vie au cœur de la cité

L’appartement est situé au coeur de la vie citadine. Situé dans le 12ème arrondissement de Paris, l’appartement est proche des transports en commun, des commerces, des marchés de plein air et des restaurants. Les habitants bénéficieront ainsi d’une véritable vie de quartier proche de la « coulée verte » de Paris, tout proche.

À Lire  Crise hospitalière : comment secourir les urgences face à la catastrophe annoncée ?

L’appartement en colocation est également situé à proximité de la Maison de Retraite et de Gériatrie (MRG) et du siège de la Fondation Rothschild.

Une vie quotidienne proposant activités, et autonomie

L’appartement partagé offrira aux résidents un accompagnement chaleureux et rigoureux, basé sur la longue expérience de la Fondation Rothschild dans l’aide aux personnes âgées. La structure garantira l’autonomie nécessaire à l’épanouissement et favorisera l’entraide et un quotidien stimulant à travers des activités et des sorties.

Une vie partagée

L’appartement sera un espace accueillant, convivial et convivial, afin de divertir les habitants mais aussi de maintenir leur autonomie par la stimulation, l’effet de groupe et la joie de vivre. A ce titre, les repas seront un moment important de la vie à deux : chacun pourra participer à la préparation, au montage et au stockage, comme dans toute réunion de famille ou de groupe.

Les activités seront organisées par les résidents eux-mêmes (jeux de société, cinéma, soirées, etc.). Des professionnels proposeront également des animations et assureront une présence constante et attentive.

Les familles seront encouragées à s’impliquer dans la vie en appartement. L’objectif est qu’ils se sentent les bienvenus dans le lieu, s’intègrent à la vie de l’appartement, partagent un repas, apportent un gâteau d’anniversaire et visitent régulièrement leur proche.

Une autonomie individuelle préservée

La préservation de l’autonomie et de la liberté des habitants est un objectif essentiel du projet.

Toute la coexistence sera détaillée dans une lettre préparée avec les habitants, qui sera également signée par tous. Certains voudront participer à la cuisine, d’autres partageront leur talent artistique en jouant d’un instrument de musique par exemple ou contribueront à la vie de tous les jours.

Chacun peut choisir son rythme de vie. Aucune restriction de temps pour se lever et se coucher ne sera imposée.

Un suivi médical

Le suivi et les soins médicaux seront assurés par des médecins et infirmiers indépendants, selon le principe du libre choix de l’habitant dans le choix de tous ses médecins.

La Fondation Rothschild aidera cependant les résidents à trouver les professionnels de santé les plus adaptés. Avec une pharmacie de proximité et des médecins ou infirmiers de proximité, un réseau de professionnels de santé ancré dans le 12ème arrondissement va se constituer.

Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) peuvent intervenir ainsi que d’autres professionnels libéraux (kinésithérapeutes et pédicures, par exemple).