LA GARDE : Le département du Var primé pour ses victoires…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Jean-Louis Masson, président du Conseil départemental du Var, a reçu jeudi 19 janvier la Victoire d’or dans la catégorie « Aménagement à caractère dominant » pour l’Espace nature départemental du Plan dans le cadre des Victoires du paysage.

Les Victoires du paysage est un concours national qui récompense les maîtres d’ouvrage publics, les entrepreneurs et les entreprises pour leurs aménagements paysagers. Ce concours est une initiative de Val’Hor, organisation interprofessionnelle de l’horticulture, de la floriculture et du paysage. Organisé depuis 2008, ce concours national s’inscrit dans une démarche globale de ville verte. Les Victoires du paysage mettent en avant une vision contemporaine de l’espace, véritable ville naturelle, durable, harmonieuse et résiliente pour valoriser le végétal et l’amélioration du cadre de vie qu’il procure sur le territoire.

En 2022, le Département du Var a déposé une demande d’utilisation de l’espace naturel départemental du Plan dans la catégorie « Usage à dominante naturelle », face à 63 autres aménagements. Le jury des Victoires du paysage a visité ces aménagements de juin à septembre, dont le 8 juillet pour le domaine départemental du Plan.

Jean-Louis Masson : « Ce prix récompense ainsi les efforts déployés par le Département du Var, ses agents, ses partenaires, les concepteurs et les entreprises qui ont agi et agissent sans relâche dans l’intérêt du site, de son patrimoine et des visiteurs. .

Pendant près de cinq ans, pas moins d’une vingtaine d’entreprises ont travaillé ensemble pour développer ce site, parfois dans des conditions difficiles, avec de fortes contraintes environnementales. Une belle aventure qui a demandé beaucoup de volonté et de courage. C’est au début des années 2000 que le Département du Var lance cet ambitieux projet.

Après une large concertation avec les acteurs locaux (élus et services municipaux des communes de La Garde et du Pradet, Etat, scientifiques, associations…), un concours européen de maîtrise d’ouvrage a été lancé : pas moins de 37 candidats, majoritairement français, mais aussi d’autres pays européens ont été accueillis. »

À Lire  Musculation : lourd ou léger ? Tout dépend de vos objectifs

Les travaux commencés en juin 2015 ont consisté à :

– recréer une zone humide « naturelle » afin d’obtenir une diversification des milieux et des habitats, des plus secs aux plus humides tout au long de l’année,

– redonner aux cours d’eau (Planquette, Eygoutier) un aspect plus naturel et fonctionnel. Les berges ont été partiellement « abaissées » permettant au public d’avoir à nouveau accès à l’eau. Son tracé a également été partiellement modifié avec la création de méandres,

– conserver telles quelles de grandes étendues de prairies ou de bois. Vierges de tout aménagement, ces zones servent de refuge à la faune et à la flore : le pâturage permet de maintenir des espaces ouverts propices à une grande biodiversité, la présence de ruches favorise la pollinisation des plantes,

– réduire les points noirs du paysage : les abris agricoles en ruine ont été partiellement démolis et/ou réhabilités en lieu d’exposition ou de repos. Deux d’entre eux ont été consolidés, préservés et servent de refuge aux chauves-souris qui fréquentent la zone.

Unique dans le sud de la France par ses dimensions, 135 hectares et son tracé, il vous invite à découvrir l’un des derniers littoraux inondables de la Méditerranée, caractérisé par une

biodiversité exceptionnelle. Il offre au public un espace de détente, de loisirs et d’apprentissage respectant le lieu, classé en zone naturelle d’intérêt faunistique et floristique.

La plaine du Plan est une vaste Zone Inondable d’Expansion (ZCF) et joue le rôle de bassin de rétention « naturel » qui protège des inondations les quartiers urbanisés de La Garde, du Pradet et de Toulon.

Boisé au sud, il comprend, dans sa partie nord, des prairies sèches et humides, selon les saisons. Cette variété de milieux et ce caractère humide font du Plan de Plaine un site remarquable qui abrite plus de 15 espèces de plantes protégées, dont Bellevalia trifoliata, une jacinthe à trois feuilles que l’on ne trouve nulle part ailleurs en France. Sur le plan de la faune, de nombreuses espèces rares comme les papillons, les chauves-souris, les batraciens et plus de 230 espèces d’oiseaux vivent dans ces milieux, ce qui en fait un haut lieu d’observation des oiseaux. .

À Lire  Bien-être et musculation, pour Alex Levand "la clé, c'est l'humilité"

A l’est, un verger est dédié aux arbres fruitiers du sud de la France : noyers, noisettes, amandiers, abricotiers, grenadiers, figuiers, oliviers, jujubiers… zone agricole, dans laquelle il se trouvait le passé.

A l’ouest, à côté de l’entrée principale, se trouve une aire de jeux dédiée aux enfants. L’équipement représente des animaux susceptibles de vivre dans une zone humide, dans un milieu naturel méditerranéen : toboggan à chenilles, structure en araignée, etc.

Des modules de fitness en plein air sont disponibles pour les plus sportifs : vélo elliptique, barre de traction, marcheur double, machine à squatter, banc d’étirement, etc.

L’espace naturel départemental du Plano est aussi un espace de promenade, de respiration, de détente, de découverte de la nature, plébiscité par de nombreux Varois. Son paysage unique, ouvert sur les massifs environnants et situé au carrefour de la Provence calcaire avec ses massifs de roches blanches où pousse la garrigue et la Provence cristalline et ses pierres brunes où prospère le maquis, en fait un poumon entièrement vert.

Aujourd’hui, ce sont 16 kilomètres d’itinéraires pédestres et cyclables, tantôt sur terre, tantôt sur pilotis au-dessus de l’eau, qui permettent aux promeneurs de découvrir toutes les facettes de la nature départementale du Plan, ses environnements, ses belvédères, ses jardins, sa maison… Ces sentiers sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Il y a 2,5 km de sentiers spécialement aménagés pour la pratique équestre.