La Maison d’en face, thriller sulfureux de M6 autour de l’échangisme

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

posté

le 20/09/2022 à 07:00, Mis à jour le 20/09/2022 à 14:56

La chaîne diffuse une nouvelle série qui met en scène deux paires de voisins à la morale particulière.

Echangisme et infertilité

La Maison d’en face, série (6 × 52 min) réalisée par Lionel Balliu et diffusée sur M6, est une adaptation d’un format hollandais mettant en lumière divers sujets comme la parentalité, l’infertilité, les rumeurs ou les mœurs sur fond de thriller sulfureux. « La série nous montre un quartier idéal, une sorte de Wisteria Lane en version française, où chacun rêve de gagner sa vie : mais comme dans Desperate Housewives, sous cette apparence idyllique, brûlent les passions humaines, qui vont déclencher et faire exploser les vies ordonnées. de nos personnages. », explique Édouard de Vésinne, le producteur.

Ève (Julie de Bona) et Yanis (Marc Ruchmann), parents d’un bébé de trois mois, emménagent dans un appartement paisible en banlieue. Lire aussi : Baskets Michael Jordan et Kanye West rares et emblématiques exposées à Melbourne, Australie. Ils se lient rapidement d’amitié avec leurs voisins Livia (Caterina Murino) et Stéphane (Thierry Neuvic). Peu de temps après son arrivée, le couple a vécu une terrible tragédie lorsqu’ils ont soudainement perdu leur bébé.

Lire aussi Julie de Bona (Mise à nu, France 2) : « Toutes les tranches d’âge sont des cibles potentielles de diffusion pornographique »

A voir aussi :
Thierry Chatelain est agriculteur sur deux exploitations. Le premier est au sud…

Un personnage amoral

Face à ce drame, Livia et Stéphane les aident à reprendre goût à la vie et tous les quatre apprennent à mieux se connaître. Un jour, Ève et Yanis découvrent que leurs amis pratiquent l’échange entre partenaires… Une révélation qui va changer la vie de tous les protagonistes.

À Lire  Comment faire estimer gratuitement sa maison ? Autorité du logement

C’est son personnage qui a séduit Julie de Bona : « Je n’ai jamais joué quelqu’un dont la fin justifie les moyens », explique l’actrice. Eva est immorale et j’ai aimé la défendre. J’étais également heureux de retrouver Lionel Balliu, réalisateur avec qui j’ai tourné Innocenten ». Le sujet du swing apporte aussi, selon elle, une certaine originalité à cette nouvelle série de M6. « C’est rare d’aborder ce sujet à la télé et assez audacieux pour une chaîne grand public. Cela apporte des rebondissements à l’intrigue, le thriller n’en devient que plus savoureux », conclut l’actrice, également aperçue dans la fresque historique en huit épisodes Les combattantes, diffusée sur TF1.

A voir aussi :
Le désert des Bardenas considéré comme le plus beau désert d’Espagne. C’est…