La nutrition. Trop de sel dans vos plats pourrait augmenter le risque de décès prématuré

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Une étude statistique, publiée dans la revue de la Société européenne de cardiologie, semble montrer que plus vous salez vos plats, plus vous augmentez le risque de décès prématuré. Mais là n’est pas vraiment le propos !

&#xD ;

Par –

&#xD ;

10 septembre 2022, 6 h 15

&#xD ;

– Temps de lecture :

Ni trop, ni trop peu

Ni trop, ni trop peu

&#xD ;

Des chercheurs américains de l’université de Tulane, à la Nouvelle-Orléans, ont analysé les données médicales de 501 379 volontaires, suivis dans la « Biobank » britannique. Lire aussi : Cristina Cordula : L’animatrice des Reines du Shopping dévoile son secret pour avoir une silhouette de rêve !.

Ils ont décortiqué leurs habitudes alimentaires (on leur demandait régulièrement par questionnaire s’ils salaient parfois, souvent, toujours ou jamais leurs aliments) et leurs analyses d’urine, notamment leur taux de sodium et de potassium. Ils ont ensuite recherché des corrélations entre leur consommation de sel et le risque de mourir prématurément.

Leurs calculs montrent que 28 % des 18 474 décès prématurés recensés (survenus avant 75 ans) sont imputables à l’ajout de sel dans l’alimentation. Les décès prématurés représentaient 3 % des décès chez ceux qui ne salent jamais leurs assiettes, mais 6 % de ceux qui les salent toujours.

Cependant, les auteurs de l’étude notent également que ces décès prématurés concernaient moins de personnes dont l’urine se révélait riche en potassium, suggérant que le potassium pourrait contrecarrer les effets néfastes du sodium…

Décès de la nutritionniste Cynthia Marcotte : "C'est pire que de simplement perdre mon copain"
Ceci pourrez vous intéresser :
Son époux, William Grondin Tremblay, en a fait l’annonce lundi matin sur…

À Lire  Famines mondiales : pourquoi le pire est à venir...