La plateforme 3D de HCL prend une nouvelle dimension

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Outil unique à Lyon, le seul en France totalement internalisé en milieu hospitalo-universitaire, la plateforme 3D des HCL de l’emplacement de l’avenue Lacassagne, offre à un large panel de professionnels la possibilité de réaliser à la demande des objets liés en exemplaire unique. soigneusement ou en petites séries.

Communautés Publié le 16 avril 2022 à 15h11, Eric SEVEYRAT

Du clip-cap covid breveté HCL, (dont 80 000 ont été fabriqués par un plasturgiste à Oullins), au crâne entier, en passant par le gabarit de pédale pour instruments opératoires en endoscopie digestive (HCL breveté et primé par l’European Digest). Endoscopy Society), les applications 3D sont infinies.

La plateforme CO’Lab3D dispose d’une vingtaine d’imprimantes dont quatre plus performantes (dépôt filament et résine). Les soignants des HCL, au contact des patients hospitalisés en situation de handicap (entre autres), sont intéressés par les dispositifs sur-mesure, bracelets métacarpiens permettant la préhension, et autres objets personnalisés…

Et ce n’est que le début : « Nous avions déjà un partenariat avec 3d.Fab, une plateforme d’impression 3D académique de haute technologie, depuis 2018 – puis est venue la crise du Covid, explique Peggy Leplat-Bonnevialle, chef de projet Innovation & Partenariats. Les Hospices Civils de Lyon ont ensuite travaillé avec un réseau de fabricants, dont l’INSA de Lyon, pour la production de visières et autres articles indispensables du quotidien des soignants. Un partenariat avec l’école d’ingénieurs s’est alors poursuivi et développé. Une quinzaine de salariés des HCL et de l’INSA sont venus prêter main forte au projet CO’Lab 3D en plus de ses heures de travail.De septembre 2020 à septembre 2021, nous avons réalisé notre « proof of concept » avant d’obtenir notre propre budget dans le cadre de l’Appel à Projets Innovation (API) lancé par la Direction de l’Innovation HCL. Nous avons alors pu engager l’ingénieur INSA dédié à la plateforme, Mélia Virely. »

À Lire  Comment bien enlever le noir du fond des toilettes et le faire briller ?

Une nouvelle direction de l’innovation

Si CO’Lab 3D a d’abord permis de répondre aux besoins nés de la crise sanitaire, il répond aujourd’hui aux besoins des professionnels des HCL, concevant, prototypant et réalisant toutes sortes d’objets en impression 3D : pièces destinées aux patients (pour l’éducation thérapeutique , pour contribuer à la rééducation ou pour aider les patients de l’hôpital Henry Gabrielle-HCL dans les activités quotidiennes, par exemple, etc. Ceci pourrez vous intéresser : Un couple fait don d’une maison en bord de mer à une association.) mais aussi pour les professionnels de santé (modèles anatomiques pour l’enseignement ou la planification chirurgicale, création d’objets et de pièces détachées sur mesure, etc.).

Si la plateforme fonctionne d’abord en interne, elle commence déjà à répondre à des sollicitations externes, et développe ses relations avec le monde industriel sous forme de licences, transfert de technologie, etc.

Elle n’est pas appelée à produire des prothèses ou des orthèses pour les patients, « elle n’entend pas se substituer aux fabricants de dispositifs médicaux, précise Peggy Leplat-Bonnevialle. »

Sur le même sujet :
Le tribunal de Senlis a condamné un habitant de La Chapelle-en-Serval à…

Raymond Le Moign : « Trouver de nouvelles réponses »

Les services de la plateforme sont placés sous la responsabilité de la Directrice de l’Innovation, Armelle Dion, dont le département, doté de 2,5 M€, a été créé en avril 2021, sous l’impulsion de l’actuel Directeur Général Raymond Le Moign : « Nous voulions créer un guichet unique de l’innovation avec la direction de la recherche en santé au sein des HCL, explique Raymond Le Moign, c’est important pour le bénéfice du patient, pour la performance de l’hôpital, c’est un levier d’attractivité, y compris pour le personnel [.. .].En tant que start-up, il s’agit de décomparer l’innovation, de trouver de nouvelles réponses qui ne sont pas encore sur le marché.Le docteur aujourd’hui peut devenir ingénieur, le double diplôme existe depuis 2020 à l’Ecole Centrale Le partenariat médecine-ingénierie se développe et participe pleinement à l’activité de maintenance… conclut le directeur des HCL. La plateforme CO’Lab3D en est, semble-t-il, le parfait exemple.

À Lire  « Le profil d'emprunt des ménages a changé » : pourquoi un tel boom du crédit à la consommation ?

Résultat de Guillaume Peltier aux élections législatives de 2022 : il apprend sa défaite...
Sur le même sujet :
GUILLAUME PELTIER. Vice-président Reconquête !, Guillaume Peltier est candidat aux élections législatives…