La RATP poursuit son développement dans les nouvelles mobilités en pariant sur Zenride

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’opérateur de transport public a investi dans Zenride, une startup française du vélo créée en 2018. Une levée de fonds de 8 millions d’euros a été réalisée via RATP Capital Innovation pour permettre à la start-up de promouvoir des solutions de mobilité alternatives, comme le covoiturage, l’autopartage ou les trottinettes électriques. .

De multiples actifs financiers

De multiples actifs financiers

Selon Olivier Issaly, le nouveau PDG de Zenride, Sur le même sujet : Assurance vie / produits structurés : cuisinez pour vous, votre maison !.

La RATP ne veut pas laisser passer cette opportunité à l’heure où les pistes cyclables se multiplient et où les entreprises qui envisagent de réduire leur empreinte carbone se multiplient.

Stéphanie Bourgeais, directrice de RATP Capital Innovation, estime que

En 2017, la RATP a initié la constitution d’un fonds spécial pour les nouvelles mobilités d’un montant de 30 millions d’euros.

Cette enveloppe est capitalisée, entre autres :

Ces fonds servent également à financer les villes intelligentes et permettent à la RATP de prendre une participation dans Vianova, un site destiné à accompagner les villes dans la gestion des flux de micromobilité et à les aider à assimiler la logistique urbaine.

Attention, la souscription d’une assurance vélo n’est pas obligatoire. Cependant, il est toujours recommandé pour une indemnisation en cas de vol ou d’accident.

>> CLIQUEZ ICI Pour comparer les assurances vélo <<

Auto : pourquoi l'assurance au kilomètre peut être avantageuse
Voir l’article :
Voitures, prix du carburant, sensibilisation à l’environnement… Les raisons de réduire l’utilisation…

Les acteurs de la mobilité et des transports durement impactés par la crise sanitaire

Stéphanie Bourgeais a souligné que

À Lire  Lutte antitabac : les employeurs impliqués

La crise sanitaire liée au Covid-19 est un véritable goulot d’étranglement pour les acteurs de la mobilité, contraints pour la plupart de souscrire à des PGE (prêts garantis par l’Etat).

De même, les ressources de la RATP ont fortement diminué avec le développement du télétravail et la diminution du nombre de touristes.

Ceci pourrez vous intéresser :
Selon une étude du site de petites annonces De particulier à particulier…