L’AFPC protège le chanvre gratuit avant l’ESEC

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes poursuit son travail de défense des producteurs de cannabis et d’information du public. Les dirigeants de l’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes viennent d’être auditionnés par la Commission Temporaire du Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris. C’était la semaine dernière, le 2 juin.

On fait un bilan avec notre invité, François Piotrowski, qui est le président de l’AFPC, quand le cannabis frappe à votre porte, c’est au Cannabiste.

Depuis le tout début, nous suivons régulièrement le travail de cette association de producteurs et transformateurs légaux de cannabis. L’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes a pour porte-parole symbolique Jouana Chatoux, la célèbre productrice creusoise de la ferme biologique de Pigerolles. mais aujourd’hui son président, François Piotrowski, prend la parole, après l’intervention d’hier devant le Conseil économique, social et environnemental.

Vous verrez que défendre le droit collectif et individuel du cannabis en France n’est pas une mince affaire.

LC : Bonjour François, tu gères l’AFPC, qu’est-ce que ça veut dire vite en termes de chiffres ?

A l’heure actuelle, l’AFPC regroupe 300 producteurs affiliés à l’association dans une zone cultivée en cannabis actif, soit environ 450 ha dispersés sur tout le territoire.

LC : La semaine dernière avant le CESE, on vous a demandé quoi ?

L’Afpc a été entendue dans le cadre d’une consultation sur la mission temporaire cannabis du CESE.

L’objectif de cette mission temporaire est d’interviewer différents acteurs du domaine du bien-être cannabique ainsi que du cannabis et du cannabis thérapeutique adulte pour rendre compte et orienter la politique publique de demain concernant notre secteur d’activité.

Notre audition nous a permis de commenter les spécificités de notre secteur, sur les difficultés auxquelles nous sommes confrontés (législatifs/économiques/juridiques) et de confirmer que la France a tous les atouts pour devenir l’un des principaux pays de ce secteur.

Mais maintenant, il faut se donner les moyens.

LC : Est-ce que tout le monde a aujourd’hui le droit de cultiver du cannabis comme il le souhaite ?

En ce qui concerne la culture, il me semble que n’importe qui peut cultiver du cannabis en vertu du dernier décret, tant qu’il provient des variétés répertoriées dans le catalogue de l’UE.

De plus, la collecte de fleurs et de feuilles n’est autorisée qu’aux agriculteurs actifs au sens de l’UE, même s’ils doivent faire signer un contrat de rachat avec l’industriel.

C’est en tout cas mon interprétation du cadre qui nous est proposé…

LC : En quelques mots, pour quel droit vous battez-vous ?

Nous militons pour que la filière active du cannabis développe la transversalité, sans oublier les producteurs. Aussi pour que le futur cadre tienne compte des spécificités techniques de ce nouveau secteur et soit compétitif au niveau européen, mais aussi international.

Il s’agit notamment d’étoffer le catalogue variétal, d’augmenter le taux de THC autorisé à 1 %, de permettre des extractions dans un cadre réglementaire plus clair.

LC : Quelles sont les synergies inverses et à quoi pensez-vous ?

Jusqu’à présent, seuls les représentants du chanvre industriel ont été interrogés sur le cannabis avec les ingrédients actifs, ce qui a causé beaucoup de confusion en raison de l’ignorance technique des sujets cannabinoïdes. Il semblerait que le dispositif ait changé et que ces questions soient désormais posées aux bonnes personnes.

À Lire  Aroma-Zone : renouer avec un sommeil profond grâce à l'huile de CBD

LC : L’ESEC était-elle ouverte à vos arguments ?

Nous avons réussi à exposer pleinement la spécificité de cette nouvelle production végétale, sa finalité et la chaîne de transformation à développer.

Ce fut l’occasion d’expliquer les atouts que peut avoir cette production non seulement par ses applications, mais aussi pour transférer de nouvelles entreprises, l’économie, la formation, les filières d’excellence, des agriculteurs aux transformateurs, par la recherche.

Oui, les membres de la mission ont été ouverts et nous ont posé beaucoup de questions, ce dont je les remercie. Car peut-être aurons-nous enfin une politique plus pragmatique et une sortie du carcan idéologique : (cannabis = lapidé)

LC : Vous attendez-vous à ce que des développements soient bénéfiques à votre cause dans les mois à venir ?

Malheureusement, je n’ai pas le don de voyance… mais en tout cas nous essayons d’être une source de suggestions et d’informations.

LC : En ce qui concerne les fleurs de jardin riches en CBD, quelle serait selon vous la variété la plus intéressante à découvrir en ce moment ?

Kompolti, reste un incontournable des fleurs du catalogue..

Cependant, j’espère que de nombreuses autres variétés seront bientôt développées et homologuées pour la culture en France.

Interview en ligne en juin 2022 par les rédacteurs

Comment fumer du CBD fleur sans tabac ?

Le moyen le plus simple et le plus rapide de consommer du CBD est l’huile sublinguale. Aucune préparation n’est nécessaire, déposez simplement quelques gouttes d’huiles de CBD sous votre langue et vous êtes prêt à partir. Voir l’article : Les acheteurs sont de plus en plus soucieux du bien-être des voyageurs d’affaires. Les effets sont rapides, vous n’avez besoin d’aucun ingrédient ni ustensile.

Peut-on fumer du CBD ? Vendu sous forme de gouttes d’huile, de e-liquide, de fleurs ou de feuilles crues, le CBD (CannaBiDiol) est théoriquement fumable.

Comment faire une cigarette avec du CBD ?

Le joint CBD est un consommable qui permet de récolter rapidement les bénéfices des bienfaits du produit…. Le roulage de cigarette CBD se fait en 5 étapes :

  • Broyez la fleur ou la résine.
  • Fabriquez un filtre en carton.
  • Mettez du CBD dans la feuille.
  • Rouleau.
  • Taper.

Pourquoi ne pas fumer Les fleur de CBD ?

Fumer du CBD provoque des effets secondaires graves En effet, lorsque vous inhalez de la fumée, vous courez le risque de développer des problèmes respiratoires, surtout si vous mélangez la fleur de CBD avec du tabac.

À Lire  Gris. Le cheval, un allié pour le bien-être des personnes en situation de handicap

Est-ce que le CBD se fume pure ?

Enfin, même fumer du CBD pur sans nicotine n’est pas recommandé. Bien que la fumée de cannabidiol ne soit pas associée à un risque accru de maladie grave, il n’en reste pas moins que l’inhalation de tout produit de combustion peut avoir des effets néfastes sur les poumons et les bronches.

A voir aussi :
Parfois, nous pouvons dormir sept heures par nuit, mais ce n’est pas…

Est-ce que le CBD coupe l’appétit ?

Est-ce que le CBD coupe l'appétit ?

Le CBD semble réguler la faim ! Les récepteurs CB2 se trouvent également dans le système digestif, ce qui permet à cette molécule d’agir dans cette zone. De nombreuses personnes souffrent de problèmes digestifs, et le CBD peut les aider dans ce combat difficile.

Quels sont les effets secondaires du CBD ? Effets secondaires du CBD

  • bouche sèche
  • étourdissements et vertiges (liés à une pression artérielle basse),
  • Nausée,
  • maux d’estomac,
  • désordres digestifs,
  • Mal de tête,
  • Appétit réduit

Quel CBD pour couper la faim ?

Comme nous l’avons souligné ci-dessus, le CBD est un cannabinoïde qui peut interagir avec le système endocannabinoïde via ses principaux récepteurs. Dans ce cadre, il agit principalement sur le CB2, provoquant un effet coupe-faim.

Comment utiliser le CBD pour maigrir ?

Peut-on prendre du CBD pour perdre du poids ? Ces différentes études ne démontrent pas les éventuels effets indéniables du CBD sur la perte de poids, mais elles mettent en évidence les mécanismes par lesquels la consommation de cannabidiol peut affecter l’appétit, la régulation des graisses et la combustion des calories.

Ceci pourrez vous intéresser :
Séjourner dans un hôtel peut être une source d’angoisse pour de nombreux…

Quel effet tisane CBD ?

Quel effet tisane CBD ?

Lorsque vous buvez une tisane à base de chanvre, les effets du CBD sont particulièrement efficaces dans ce domaine. Cela facilite la digestion, apaise les crampes et les brûlures d’estomac, réduit le reflux acide, détoxifie et prévient la constipation.

Combien y a-t-il de CBD dans une tisane ? La quantité idéale de CBD pour une tisane est de 0,5 à 1 g.

Quand boire une infusion au CBD ?

Les effets psychotropes causés par la consommation de cannabis et le THC qu’il contient ne se produisent pas avec l’utilisation de produits CBD. Boire de l’infusion de cannabis est donc possible tout au long de la journée.

Comment boire une tisane au CBD ?

Le thé au chanvre CBD est préparé comme n’importe quelle autre tisane. Le plus simple est alors de mettre une ou deux cuillères à café du mélange dans une boule, de la mettre dans une tasse, puis de verser de l’eau bouillante dessus. Après 8-10 minutes, votre thé au CBD est prêt !

Sur le même sujet :
Une femme liée au passé familial de François (Emmanuel Moire) débarque à…