L’aire de camping-car du futur attirera-t-elle les utilisateurs ? Entretien avec Aire Services

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

AireServices est une référence dans la conception, l’aménagement et la gestion d’espaces d’accueil. Médiateur entre les campeurs et les communes (ou campings et autres prestataires privés). Nous profitons d’une conversation avec les responsables de la communication de l’entreprise pour leur demander si la montée en gamme des espaces correspond vraiment aux souhaits des usagers.

C’est lors du Forum Voyage Ffaccc que nous avons rencontré l’équipe d’AireServices. Vanessa Ris, responsable de la communication (et fille du fondateur) et Sophie Cloirec, responsable de la communication, répondent à nos questions sur les tendances actuelles d’aménagement des aires de camping-car. En les interrogeant, nous avons une idée en tête. Un sujet que l’on sait passionne les camping-caristes : un nouvel équipement camping-car répond-il vraiment à un besoin des utilisateurs ? Ou veulent-ils simplement transformer les zones en petits terrains de camping… pour nous faire payer plus ?

Des aires de plus en plus équipées

Le Monde du Camping-Car : Quelles tendances voyez-vous dans la création d’espaces ? Voir l’article : Comment la première étude nationale sur les enfants âgés de 3 à 11 ans sera-t-elle menée ?.

Vanessa Ris : L’une des innovations actuelles est la mise en place d’abris multimodaux, adaptés aux différents types de sans-abrisme. Les campeurs bien sûr, mais aussi les vanlifers (qui n’ont pas de douche à bord), ou encore les cyclistes. Cela comprend l’installation d’installations appropriées : douche, buanderie, barbecue, gonflage et borne de recharge pour vélos. Et peut-être même des bungalows pour randonneurs et cyclistes. Mais ce n’est qu’une tendance parmi d’autres, chaque commune (ou camping) a des besoins différents. C’est pourquoi nous travaillons toujours sur mesure.

À Lire  La disparition de Justine Vayrac : le comportement troublant d'un présumé suspect dans un parking de discothèque

Sophie Cloirec : On remarque aussi que les espaces deviennent de plus en plus qualitatifs. Les communes s’engagent auprès des propriétaires de camping-cars. Ils choisissent des emplacements agréables, à proximité de bases de loisirs ou de voies vertes. A Gisors, ils ont même créé un potager participatif.

Voir l’article :
Le sommeil évolue constamment de la naissance à la vieillesse. Ce temps…

Payer pour ce que nous consommons

Le Monde du Camping-Car : Mais ces services supplémentaires répondent-ils aux besoins des camping-caristes ?

Vanessa Ris : Il y a tous les profils parmi les campeurs. Certains veulent des choses simples, d’autres veulent plus de services, plus de nature, un emplacement plus central ou plus de sécurité…

Sophie Cloirec : Un souhait fréquemment entendu dans la bouche des campeurs est de séparer les services et le parking. Notamment pour le paiement : ils ne veulent pas payer pour ce qu’ils ne consomment pas. Certains ont juste besoin de beaucoup d’eau mais n’y dorment pas, et pour d’autres c’est l’inverse.

Ceci pourrez vous intéresser :
En hiver, la température chute surtout la nuit. Si vous avez froid,…

Des aires sur-mesure, pour répondre à la mosaïque des camping-caristes

Vanessa Ris : Notre façon de répondre à des besoins aussi divers est de nous adapter à toutes les demandes. Pour nous, c’est un travail personnalisé à chaque fois. Par ailleurs, à part quelques cas particuliers dans des zones très touristiques, je ne crois pas que les communes aient la volonté de rentabiliser leur aire de camping-car. L’accueil des camping-cars est un service public.

À Lire  La chaleur : comment bien dormir malgré la chaleur

Sophie Cloirec : Les communes ont compris que les camping-caristes sont des visiteurs comme les autres, et que l’accueil des camping-cars est un vecteur valorisant pour le tourisme.

Lire aussi :
C’est peut-être le meilleur moment de la journée. Surtout s’il est bien…