Laisse le reste vivre

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Lorsque vous solliciterez un prêt immobilier ou à la consommation auprès d’un organisme de crédit, ce dernier utilisera un indicateur pour savoir si vous êtes en mesure de rembourser le prêt : c’est le reste à vivre. Ce dernier correspond à l’argent qu’il vous reste lorsque vous avez soustrait tous vos frais fixes de vos revenus.

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Le « reste à vivre » correspond à la différence entre vos revenus (salaire, pension, allocations, revenus mobiliers et immobiliers, etc.) et vos charges fixes (loyer, impôts, factures d’électricité et de gaz, assurances, transport, télécom, etc. Lire aussi : Ville de Lyon. Qu’est-ce que la « bouffée », cette cigarette électronique fait un carton parmi….) .), ainsi que vos mensualités de crédit (crédit à la consommation, crédit immobilier, etc.).

Autrement dit, le reste pour vivre désigne la somme d’argent, exprimée en euros, qu’il vous reste à la fin du mois pour financer vos achats (nourriture, hygiène, vêtements, loisirs) ou pour économiser de l’argent. Cet indicateur vous permet de connaître votre niveau de vie ou celui de votre ménage.

Nouvelle star des buralistes, la cigarette électronique jetable bouscule le marché de la vape
Sur le même sujet :
Publié le 25/04/2022 à 18h44, Mis à jour le 25/04/2022 à 18h44Depuis…

Quel est l’intérêt de connaître votre reste à vivre ?

Quel est l’intérêt de connaître votre reste à vivre ?

Cette notion de vivre est souvent utilisée lors de la souscription d’un crédit immobilier, ou parfois d’un crédit à la consommation. En effet, lorsque vous souhaitez contracter un prêt auprès d’un organisme de crédit, ce dernier vous confirmera que le prêt souhaité ne mettra pas en péril votre budget mensuel. En calculant votre durée de vie restante, la banque s’assure que vous avez la capacité financière de rembourser le prêt approuvé.

Le montant des moyens de subsistance résiduels requis pour contracter un prêt dépend de plusieurs facteurs :

Il est important que vous vous souveniez régulièrement de combien il vous reste à vivre avant de vous rendre dans un établissement de crédit. C’est d’autant plus vrai dans le cadre d’un prêt immobilier, car les montants engagés sont bien plus élevés que pour un prêt privé.

Contrairement aux apparences, des revenus élevés ne garantissent pas nécessairement un niveau de vie supérieur. En effet, des ressources considérables impliquent parfois des dépenses tout aussi importantes.

Mais rappelez-vous que plus vos revenus sont faibles, plus vous devez maintenir un approvisionnement important. Les ménages aux revenus élevés pourront plus facilement réduire leurs charges fixes pour augmenter leur coût de vie restant, ce que les ménages les moins aisés auront plus de mal à faire (il y a toujours un niveau de dépenses pour le logement, l’énergie ou les télécoms incompressibles) et auront du mal à augmenter leurs revenus pour élever leur niveau de vie.

Important Le risque d’une vie restante trop faible est de créer une situation d’endettement, puis de surendettement.

Quelle est la différence avec le taux d’endettement ?

Afin de vous accorder un crédit, les banques vérifient votre capacité d’emprunt. Pour cela, ils calculent précisément votre taux d’endettement. Il correspond à la différence entre vos mensualités de prêt et les revenus nets de votre foyer, c’est-à-dire le montant maximum que vous pouvez reverser à la banque chaque mois.

Le taux d’endettement a été fixé par règlement à 35% maximum par le Conseil Norvégien de Stabilité Financière (HCSF) depuis le 1er janvier 2021. Vous ne pourrez donc pas consacrer plus de 35% de vos revenus mensuels, soit un gros tiers , au remboursement du crédit, y compris l’assurance.

Dans le passé, il s’agissait simplement d’une pratique des banques qui leur donnait une certaine flexibilité. Deux solutions s’offrent à vous pour respecter ce nouveau seuil : réduire le montant du crédit ou allonger la durée de remboursement. Attention toutefois, la durée maximale de la dette est fixée à 25 ans.

Les règles d’acceptation des prêts diffèrent selon les établissements de crédit. Un dossier peut très bien être accepté dans une banque et rejeté dans une autre. Concrètement, un niveau d’endettement identique peut avoir un impact différent sur votre quotidien selon le nombre de personnes dans votre foyer.

Le taux d’endettement n’est donc qu’un indicateur de votre capacité d’emprunt. Pour le calculer, divisez le montant des mensualités par le montant des revenus, et multipliez par 100.

Ratio d’endettement = (frais de prêt / revenu net) x 100

On compte le revenu net du ménage : 5000 € On compte le coût du prêt : 800 € On soustrait le coût du prêt du revenu net : (800 / 5000) x 100 = 16

Dans ce cas, le taux d’endettement des ménages sera de 16 %.

Suivez le Conseil de Paris en direct
Sur le même sujet :
Le Conseil de Paris se réunit du mardi 5 juillet au vendredi…

Comment calculer le reste à vivre ?

Comment calculer le reste à vivre ?

Il n’y a pas de norme officielle pour calculer le reste de la vie. Chaque établissement de crédit peut donc fixer ses propres conditions d’acceptation du prêt. Vous devez énumérer toutes les sources de revenus mensuels et les dépenses mensuelles fixes (régulières et non compressibles). Si ces revenus et dépenses évoluent d’un mois à l’autre, une moyenne sur l’année est alors établie.

Reste à vivre = Revenu du ménage – Frais fixes

Côté revenus, le salaire, la retraite, les allocations (chômage, RSA, etc.), les biens mobiliers et fixes, les retraites et allocations familiales, les bourses, les aides familiales et autres types de ressources comme les remboursements, les primes, etc.

S’agissant des charges fixes, le loyer, les charges diverses telles que l’électricité, le gaz, l’eau, les impôts (impôt sur le revenu, taxe d’habitation, taxe foncière), les assurances (logement, voiture), les frais de santé (mutuelle), les frais de scolarité, l’abonnement téléphonique ( Téléphone). / mobile / internet / TV), les pensions versées (exemple : allocation de subsistance), ainsi que le remboursement des emprunts.

En revanche, les dépenses courantes et occasionnelles, telles que la nourriture, l’hygiène, l’habillement, l’épargne ou les loisirs, ne sont pas prises en compte. Ceci est en fait pour les charges instables et irrégulières.

Exemple : calcul d’un taux de reste à vivre

Un ménage est composé de deux personnes : une personne A et une personne B.

Voici leurs gains mensuels respectifs :

Voici leurs frais mensuels fixes :

Pour connaître la durée de vie restante, utilisez la méthode suivante :

Le reste de ce ménage est donc de 2 700 €.

Puis on effectue l’opération suivante : (2300 / 5000) x 100 = 46

Le revenu du ménage est ainsi de 46 %.

A voir aussi :
« Quartier vivant », « atypique », « très bon potentiel »,…

FAQ sur le reste à vivre

FAQ sur le reste à vivre

Quelle est la différence entre le taux d’endettement et le reste à vivre ?

Le taux d’endettement et le reste de la vie sont des indicateurs supplémentaires qu’il faut prendre en compte lors de l’octroi d’un prêt (prêt immobilier ou prêt privé). Si le taux d’endettement a été fixé à 35% par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) depuis le 1er janvier 2021, chaque établissement de crédit est cependant libre de fixer le seuil pour que le reste vive en fonction de votre situation.

Le ratio dette/revenu exprime la proportion de vos revenus utilisée pour le remboursement du prêt, tandis que l’offre restante tient compte de vos frais fixes ainsi que de vos mensualités de crédit pour déterminer l’argent disponible.

Quel est l’intérêt de connaître votre reste à vivre ?

Si vous envisagez de contracter un crédit immobilier ou un prêt personnel auprès d’un organisme de crédit, déterminer vos moyens de subsistance restants vous permettra de connaître votre capacité financière à rembourser ce crédit. Il n’y a pas de taux d’intérêt minimum pour vivre exigé par les banques. Il varie en fonction de vos revenus, mais aussi de la composition du foyer ou du lieu de résidence. Le reste de la vie est l’un des principaux indicateurs que les établissements de crédit prennent en compte pour déterminer le montant du crédit.

Comment calculer le reste à vivre ?

Le calcul du reste à vivre est relativement simple. Il correspond à la soustraction entre vos revenus (salaire, pension, allocations, revenus mobiliers et fixes, etc.) et vos charges fixes (loyer, impôts, factures d’électricité et de gaz, assurances, transport, télécom, etc.), ainsi que vos mensualités de crédit (crédit à la consommation, crédit immobilier etc.). Notez que chaque établissement de crédit peut fixer ses propres conditions d’acceptation des prêts.

Livraison express à domicile : notre comparatif
Sur le même sujet :
Ils se font concurrence dans les grandes villes, nous promettant des services…