L’ancien village de vacances de Châtel-Censoir à la recherche d’un nouveau …

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’avenir du site de l’ancien village de vacances de Châtel-Censoir se dessine. Le dossier financier est bouclé et un appel à manifestation d’intérêt sera lancé en février.

Après « deux ans de travaux » et la demande d’un bureau d’études pour définir les contours d’un « vrai projet », l’avenir du village vacances de Châtel-Censoir est scellé. Avec un scénario et un budget que le maire de la commune, Olivier Maguet, a détaillés le samedi 14 janvier 2023.

« C’est un beau dossier pour la municipalité, à laquelle nous avons consacré beaucoup d’énergie. Peut-être au détriment des autres », assume l’élu, lors d’un acte de vœux inédit aux Castelcensoriens pour le Conseil municipal, élu en 2020 L’association AVL, de Brienon-sur-Armançon, a géré les lieux jusqu’en novembre 2020, dans le cadre d’une convention d’occupation temporaire. Photo Maurin Balcaen.

Désaffectée après que l’opérateur VVF Villages a mis fin à son activité fin 2018, la commune devait trouver la formule idéale pour réutiliser au mieux le bien que représente cette structure pour la commune de 571 habitants.

Un village de vacances qui a longtemps été la première attraction touristique du département. « Cet équipement est conçu pour générer des flux, qui seront bénéfiques pour tous les habitants. Il fallait un opérateur aux reins solides, car le précédent en 2019 (l’association AVL, ndlr) a fait faillite et a une dette auprès de la mairie ». .

« Il n’a pas payé le loyer, la taxe foncière, et il n’a pas entretenu les immeubles, ce qui a contribué à dégrader un immeuble déjà en ruine. Nous sommes en instance devant le contentieux administratif pour récupérer 50.000 euros. »

À Lire  Déplacements professionnels : la classe affaires se remet sur les rails et tente de réduire son impact environnemental

Olivier Maguet (Maire de Châtel-Censoir)

De village de vacances, le site se tournera vers l’hôtellerie de plein air, dans un nouveau complexe qui intégrera l’actuel camping municipal du village. « Ce ne seront plus des constructions en dur comme maintenant, qui seront détruites. Les opérateurs intéressés sont prêts à apporter ce modèle mais sans cet équipement, aussi pour renaturaliser le site. »

Recevez notre newsletter loisirs par mail et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

1,5 million d’euros, subventionné à 80 %

Pour ce faire, la commune a dû établir un plan de financement pour réaliser les différents travaux programmés, estimé à 1,5 million d’euros. « En février 2022, j’avais zéro kopecks, se souvient Olivier Maguet. Ceci pourrez vous intéresser : Campings.com acquiert Bungalow Booker, le leader néerlandais de …. Désormais, j’ai un financement à 80 % (réparti entre l’Etat à 32 %, la Région à 26 % et le Département à 22 %, ndlr) ». La partie la plus chère (1,2 million d’euros) est liée à une purge de 250 tonnes d’amiante sur le site.

Plusieurs questions juridiques et réglementaires devaient également être résolues. « Le camping municipal est public, le village de vacances est privé, alors quelle propriété avec deux ensembles différents ? »

« Sur le plan fiscal, il était hors de question que je paie 300 000 euros de TVA, alors après plusieurs mois de négociations avec le directeur des finances publiques, j’ai obtenu fin novembre 2022 un rescrit fiscal, pour être remboursé. « 

Olivier Maguet (Maire de Châtel-Censoir)

Lire aussi :
Un cube tout en bois en Norvège, un écolodge suédois, un monolithe…

L’opérateur recruté en milieu d’année

Reste à trouver l’opérateur qui réalisera le projet. « Un appel à manifestation d’intérêt sera lancé en février, et l’opérateur sera embauché à la fin du semestre. On lui remettra les clés, puis nous pourrons commencer la démolition et l’exploitation de ce nouveau complexe touristique. »

À Lire  Des idées de recettes simples et conviviales dans l'esprit de Noël et ...

Le profil recherché est celui d’un opérateur « ayant pignon sur rue, un groupe national, voire d’envergure internationale, pouvant investir jusqu’à 2,5 millions d’euros ». Trois opérateurs ont déjà été identifiés, qui ont déjà mené des prospections sur le site lors de la phase préliminaire : « Nous allons restaurer des terres vierges et renaturalisées et l’opérateur y installera ses chalets et bungalows », explique Olivier Maguet, maire de Châtel. – Censor, qui supervise le projet. Photo Maurin Balcaen.

Quant au classement de la station touristique, le camping municipal devrait conserver ses deux étoiles, « qui ne peuvent que croître aux yeux des médias de l’exploitant ». Pour le complexe d’hébergement de l’ancien village de vacances, classé deux étoiles jusqu’à sa fermeture, « c’est à lui de créer un cachet, un standard de qualité », vient de préciser le maire.

A Châtel-Censoir, le village de vacances à l’arrêt depuis deux ans devrait être détruit avant d’être transformé

Voir l’article :
Le groupe Royal Caribbean Cruise Line est une compagnie maritime américano-norvégienne spécialisée…