Le CBD peut-il guérir mon animal de compagnie ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Ces dernières années, on a vu fleurir des raies CBD dans diverses boutiques en France. Sous différentes formes, ces produits font de nombreuses promesses : détendre, apaiser… Sur les sites qui vendent ces produits, on peut parfois voir un onglet « animaux« .

En effet, l’efficacité du CBD sur les chiens et les chats a été démontrée contre l’anxiété, la douleur, l’épilepsie et l’agressivité. Des études sont même en cours pour étudier l’action du CBD sur certains types de tumeurs animales ! Néanmoins, Giorgia Della Rocca, professeur de pharmacologie et de toxicologie vétérinaires à l’Université de Degli Studi Di Perugia, met en garde contre l’utilisation de cette substance sans ordonnance : « Le CBD peut être considéré comme un médicament, à mon avis ce n’est pas un complément alimentaire. Il doit que le vétérinaire soit celui qui conseille le propriétaire sur les formulations galéniques du médicament, en fonction des symptômes de l’animal ».

>> A lire aussi : C’est pourquoi le cerveau des chats a rétréci à cause de nous

Pourtant, en France, il est encore rare que les vétérinaires le prescrivent, contrairement à l’Italie, où travaille Giorgia Della Rocca : « Cela dépend des lois, qui changent d’un pays à l’autre. En Italie, de nombreux vétérinaires l’utilisent déjà depuis au moins deux ans. La loi autorise l’utilisation de formulations galéniques non seulement avec du CBD mais aussi avec des extraits de cannabis, on peut donc aussi avoir des formulations avec du CBD et du THC. Le vétérinaire est choisi en fonction du problème, si la douleur est très intense, des formulations avec THC sont utilisées. Il est plus facile de travailler avec du CBD seul car il y a moins de risque de toxicité qu’avec du THC. »

En France, la réglementation sur le CBD est encore floue. Si les produits se multiplient depuis quelques temps, c’est parce que la Cour de justice de l’Union européenne a jugé illégale en 2020 l’interdiction qui existait en France sur la commercialisation du CBD. Actuellement, le cannabis médical n’est autorisé qu’à des fins d’expérimentation. Cette récente et vague autorisation du CBD peut expliquer l’écart entre les vétérinaires français et italiens.

À Lire  "Attendez une minute !" Pourquoi les animaux laids sont-ils plus menacés d'extinction que les autres ?