Le Crédit Agricole dopé par sa banque d’investissement au deuxième trimestre

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Un départ qui ne passe pas inaperçu. La démission surprise de Jacques Ripoll, qui prendra la tête de la banque d’affaires du Crédit Agricole (CACIB) le 1er septembre, a provoqué l’annonce par le groupe mercredi soir d’une série de nominations au sein de la direction du colosse mutualiste.

Surtout, au dernier trimestre passé sous la houlette de son patron, CACIB a enregistré une performance exceptionnelle, renforçant largement les résultats de Crédit Agricole SA (CASA), l’entité cotée de la banque verte : au deuxième trimestre, CACIB a vu ses résultats la part nette du groupe bondit de 60,2% à 733 millions d’euros. Le Crédit Agricole emboîte ainsi le pas à BNP Paribas et à la Société Générale, dont les activités d’investissement et de marché ont atteint des niveaux record, poussant les résultats au-delà des niveaux attendus. C’est le cas du Crédit Agricole qui selon Citi a dépassé de 70% les estimations des analystes. Jeudi, le titre était en hausse de 4,6% à midi.

À Lire  GSK : UBS réitère son avis sur les actions