Le développement légal du cannabis bouleverse les agriculteurs

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Par sudouest.fr et AFP Publié le 09/07/2022 à 13:48

Selon le syndicat du chanvre, le nombre de jardiniers est passé de seulement 50 en 2018 à environ 600 aujourd’hui. Parmi eux, 30 à 40% sont de nouveaux agriculteurs

« La durée de vie de votre produit est fantastique ! », s’enthousiasme Jean-Marie Moëllo au milieu de sa parcelle baignée de soleil. Depuis deux ans, d’anciens camionneurs bretons ont mis au point le cannabidiol, ou CBD, une « marijuana légère » légale dont la consommation est explosive en France.

Ce milieu de travail, il n’est pas toujours connu : Jean-Marie Moëllo, 36 ans, a conduit des poids lourds pendant sept ans, avant d’entamer une formation professionnelle du dos en parallèle de son chantier. bitume, « ça sent pas pareil », mignon les années 30.

Lorsqu’il a trouvé une publication sur Facebook en 2018, il pensait changer de travail. Après un parcours du combattant, convaincre la banque ou comprendre la législation en vigueur, Mr Moëllo a rejoint un petit mais grandissant club de néo-cultivateurs du CBD.

« Ce marché attire beaucoup de gens qu’il faut intégrer rapidement », pense-t-il parmi ses cultures. « Mon objectif est de récolter 50 kilos de fleurs en octobre, pour une valeur de 50 000 euros », a déclaré le nouvel agriculteur, qui arrêtera de conduire des poids lourds à la fin du mois.

Selon le syndicat du chanvre, le nombre de jardiniers est passé de seulement 50 en 2018 à environ 600 aujourd’hui. Et parmi eux, « 30 à 40 % sont des néo-agriculteurs », explique Aurélien Delecroix, président du syndicat. « Il y a encore beaucoup d’amateurs de marijuana en France, on ne s’en cache pas : pouvoir cultiver légalement de la marijuana a déjà généré beaucoup d’emplois », a déclaré Delecroix.

Parce que c’est la même plante : le chanvre. La principale différence entre la marijuana récréative et le CBD, appelé chanvre «bien-être» ou «marijuana légère», est la teneur en tétrahydrocannabinol (THC), une molécule qui a des effets psychoactifs. Le seuil à ne pas dépasser en France est de 0,3% de THC.

« Les aspects réglementaires et juridiques ont freiné l’évolution du nombre de producteurs. Il faut comprendre que jusqu’en novembre 2020, les producteurs supportent les sanctions pour trafic de drogue », a expliqué Aurélien Delecroix.

« le CBD a de beaux jours devant lui »

« le CBD a de beaux jours devant lui »

Le point de bascule, a-t-il dit, a été « l’affaire Kanavape », une cigarette électronique à l’huile contenant du CBD, qui avait valu une peine de prison avec sursis à son créateur. Sur le même sujet : Entreprises : les patrons misent sur l’aide sociale pour retenir leurs salariés.

À Lire  Olivier Véran : "Le CBD est une petite frontière"

L’affaire appartient à la Cour de justice européenne, qui a rendu une décision en novembre 2020 : le CBD ne peut être considéré comme un stupéfiant, qui « n’a pas d’effets psychotropes ou d’effets nocifs sur la santé humaine ». La France, contrainte de respecter le principe de libre circulation des biens et des services, ne pouvait interdire sa commercialisation.

CBD : le chanvre, beaucoup d’avenir mais peu de formation

Très prisé dans l’alimentation, la santé, la cosmétique ou la mode, le chanvre est en plein essor et les acteurs régionaux voient le marché exploser. Mais, pour l’instant, des formations sont consacrées à ces cultures, à la récolte et à la transformation de très peu.

« L’affaire Kanavape nous élimine et nous donne de l’espoir », explique Jean-Marie Moëllo qui ne cesse de poser des « zones grises » sur la législation CBD. En décembre, la vente de fleurs a été interdite par le gouvernement avant d’être à nouveau autorisée par le Conseil d’Etat.

« C’est dur de se projeter », dénonce le néo-agriculteur. « Je fais comme à l’origine, mais si un jour la législation devient trop contraignante, je reviendrai chez les poids lourds, donc je suis plutôt ‘no stress' », a-t-il poursuivi.

« En attendant, je suis dans mon droit et ça me fait plaisir de faire mieux aux gens », a déclaré M. Moëllo, qui a cité parmi ses clients un homme qui n’a pas eu de migraines ophtalmiques depuis qu’il consomme du CBD ou une femme. souffrant de son arthrose. « Je ne suis pas médecin, mais faites le travail ! » », annonce-t-il fièrement.

S’il reste prudent en attendant de voir évoluer la législation, Jean-Marie Moëllo espère : « Quand on regarde la situation économique actuelle, quand on voit le nombre de détracteurs dont souffrent les gens, je me dis que le CBD a une belle journée devant lui ». . . »

Rester en bonne santé au travail : pensez à un vélo d'entreprise !
Ceci pourrez vous intéresser :
Le vélo de fonction au service de la productivité  Dans le monde…

Pourquoi la drogue est légale à Amsterdam ?

Pourquoi la drogue est légale à Amsterdam ?

Il est également légal de fumer de la marijuana à Amsterdam, donc cette tolérance permet aux habitants ou aux touristes qui ont choisi de fumer d’avoir accès à de la marijuana de qualité, sans avoir à financer le marché noir et les criminels potentiels. Le résultat est une diminution de la criminalité.

Pourquoi les drogues sont-elles illégales ? Pourquoi interdire les drogues Les drogues devraient être interdites si elles sont dangereuses pour la population. Il existe une grande variété de stupéfiants. Tous ont un effet sur la santé ou le comportement. Certains médicaments ont des effets néfastes sur la santé.

À Lire  La consommation de fleurs et de résine de CBD - Wk-pharma.fr

Est-il légal de fumer à Amsterdam ?

La marijuana combinée peut être légale à Amsterdam, mais le tabagisme est interdit dans les cafés et les restaurants depuis 2008. Il est également interdit de fumer dans tous les trains, gares et zones d’attente. Si les autorités vous attrapent, attendez-vous à payer une amende de 25 euros ou plus.

Quel drogue est légale à Amsterdam ?

Toute personne âgée de plus de 18 ans est autorisée à acheter et à consommer de la marijuana dans les cafés d’Amsterdam. La vente de marijuana aux personnes de moins de 18 ans est interdite. Même pour entrer dans un café, vous devez avoir au moins 18 ans.

Le rôle du CBD dans la douleur
Voir l’article :
Le CBD et son action contre la douleur Le CBD devient de…

Quel pays légalisé la drogue ?

Quel pays légalisé la drogue ?

En décembre 2013, l’Uruguay est devenu le premier pays au monde à légaliser la production, la distribution et la consommation de marijuana. Trois modes d’accès sont possibles : culture sur terre pour consommation personnelle, adhésion à un club de marijuana ou achat en pharmacie.

Qui sont les plus gros consommateurs de drogue ?

Quel est le pays le plus consommateur de drogue en Europe ?

La France occupe régulièrement la première place du classement des plus gros consommateurs de cannabis en Europe.

Quel pays a le plus de trafic de drogue ?

L’Inde reste un important producteur illicite de méthaqualone (un sédatif), mais le produit transite ensuite vers l’Afrique du Sud, qui reste le plus gros consommateur.

Quelle est la plus grande drogue au monde ?

Les rangs finaux (pertes cumulées) sont : 1) l’alcool ; 2) l’héroïne et 3) le crack. Le tabac occupe la sixième place, la marijuana la huitième.

Le meilleur moment pour faire de l'exercice peut être différent pour les hommes et les femmes
Sur le même sujet :
Selon l’étude, les femmes sont plus susceptibles de brûler de la graisse…

Pourquoi le cannabis est légal en Hollande ?

Pourquoi le cannabis est légal en Hollande ?

Le succès de l’expérience pourrait conduire à la légalisation de la marijuana et de sa production. Il s’agirait : de lutter contre le trafic de drogue et les problèmes qui y sont liés (criminalité, violence, etc.) en proposant aux coffee shops des prix plus bas pour les dealers.