Le Japon va bientôt tester un mini ascenseur spatial

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié

le 04/09/2018 à 12:49

Une toute petite cabine se déplacera de quelques centimètres entre deux nanosatellites séparés par un câble de 10 mètres. Le système sera utilisé depuis l’ISS dans les mois à venir.

Le concept d’un ascenseur spatial s’élevant le long d’un câble sur des milliers de kilomètres jusqu’à une station située en orbite géostationnaire, à 36 000 km d’altitude, remonte aux années 1960 et 1970. L’ingénieur russe Yuri Atsutanov l’a imaginé en 1960 et l’américain Jerome Pearson en 1975, inspirant l’écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke pour son livre Les fontaines du paradis (1978).

Avant cela, Konstantin Tsiolkovsky, le père des cosmonautes soviétiques, avait imaginé à la fin du 19ème siècle d’immenses tours qui permettaient de vaincre la gravité de la terre (à une époque où l’homme n’avait pas encore envoyé la moindre chose en orbite) . Mais pour lui, ce n’étaient que des « expériences de pensée » qui n’étaient pas censées être terminées.

Un ascenseur pour l’espace d’ici 2050

Un peu plus d’un siècle plus tard, ce ne sont pas les Américains ou les Russes qui imaginent encore un tel appareil, mais les Japonais. Lire aussi : Plombier, artisans, décorateur…. les signes qui signifient qu’il faut fuir au plus vite !. La semaine prochaine, une équipe de chercheurs de l’Université de Shizuoka enverra un petit démonstrateur à bord du cargo HTV-7 vers la Station spatiale internationale (ISS). Le décollage est prévu le 11 septembre à bord d’une fusée H-2B depuis la base de Tanegashima, située dans le sud de l’archipel.

À Lire  Une maison signée Le Corbusier au coeur de Paris !

Ce premier prototype est banal. Ce ne sont que deux nano-satellites de 10 centimètres de côté et qui seront reliés par un câble de 10 mètres. Une petite cabine va alors se déplacer de quelques centimètres d’avant en arrière le long de ce câble. Il sera filmé avec des caméras fixées sur les satellites. Une date de déploiement depuis l’ISS n’a pas encore été fixée. Cela devrait arriver dans les mois suivants. C’est la première fois à notre connaissance que ce type de technologie sera testé dans l’espace.

Les chercheurs collaborent avec l’un des géants japonais de la construction, Obayashi. L’entreprise n’a jamais caché sa volonté de construire le premier ascenseur pour emmener les touristes dans l’espace d’ici 2050. Elle expliquait en 2012 songer à rallonger un câble composé de nanotubes de carbone, un matériau vingt fois plus résistant que l’acier mais beaucoup plus léger. La cabine se déplacerait le long de cette immense tige qui ferait 96 000 km de long et transporterait ses passagers vers une station orbitale géostationnaire située à 36 000 km d’altitude. La traversée à 200 km/h prendrait moins de 8 jours !

A voir aussi :
Le projet du gouvernement L’article vise à aider à installer des énergies…