Le nouveau départ d’Habitat pour l’humanité Québec

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Pendant la pandémie, Habitat pour l’humanité Québec a suspendu ses activités. Sa petite équipe en a profité pour explorer ses objectifs et les moyens de les atteindre, afin d’aider un grand nombre de familles à faible revenu à devenir propriétaires. Entretien avec Claire Boulanger, présidente du conseil d’administration de l’ASBL.

Mieux se faire connaître

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE Voir l’article : Renault envisagerait de réduire sa participation dans le capital de Nissan.

Les dons de toutes sortes de particuliers et d’entreprises, liés à la rénovation et à la décoration, sont recueillis et vendus dans la boutique Habitat pour l’humanité, située à Montréal-Nord, d’une superficie de plus de 10 000 pi2. pi.

La communauté internationale est encore peu connue au Québec, des études sur le sujet l’ont démontré. « Il est important de mieux faire connaître Habitat pour l’humanité et son travail afin d’atteindre nos principaux objectifs », déclare Mme. Boulanger. Une des façons d’y parvenir est de changer le nom de deux magasins ReStore, situés à Saint-Henri et Montréal-Nord, afin de mieux refléter leur association avec l’organisation. Cela dure depuis la mi-octobre. Les commerces, essentiels aux finances de l’organisme, s’appellent désormais les magasins Habitat pour l’humanité. Les dons de toutes natures des particuliers et des entreprises, liés à la rénovation et à la décoration, y sont collectés et vendus.

Le franchiseur Natilia fête la construction de sa 4000e maison
Sur le même sujet :
La franchise Natilia puise sa force dans son concept qui s’inscrit parfaitement…

Augmenter la cadence

Autrefois, Habitat pour l’humanité Québec construisait une maison ou un duplex à la fois, pour une ou deux familles. « Il y a un retard à répondre à la demande de logements abordables dans toute la région », explique Mme Boulanger. Nous cherchons des moyens pour que plus de familles vivent dans le bâtiment. Nous sommes également impatients de démarrer des partenariats avec des promoteurs qui souhaitent inclure des logements abordables dans leur projet. Ailleurs au Canada, des contrats sont conclus avec des promoteurs privés et d’autres organismes qui construisent des communautés et des résidences, explique-t-il. Différents types sont sous la loupe, faisant partie de la réponse.

À Lire  De la Villa Méditerranée à une copie de la grotte Cosquer, sauver l'éléphant blanc

Ceci pourrez vous intéresser :
C’est officiel. Elon Musk a conclu lundi un accord pour racheter le…

Nouveaux objectifs

PHOTO MAKAR BARSOUM, FOURNIE PAR PEOPLE’S TRAVEL QUEBEC

Voici un aperçu de l’immeuble de condos abordables, conçu pour six familles, qu’Habitat pour l’humanité Québec compte commencer à construire au printemps prochain, à Lachine. Makar Barsoum est le producteur.

L’organisme s’est fixé un objectif de conservation : récolter 5,3 millions de dollars dans le Fonds humanitaire, mis en place en septembre, afin d’offrir une maison à 22 nouvelles familles d’ici 2026. La première construction de condominiums composée de six unités devrait débuter au printemps prochain, à Lachine. Le site a été acquis après de longues négociations avec la mairie. Un projet similaire est prévu à Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, également en 2023. Des discussions amorcées il y a quelques années sont sur le point de porter leurs fruits dans l’association de petites maisons en construction dans le secteur. Région sherbrookoise. Le premier contrat pour deux petites maisons, en 2023, a été achevé, avec la possibilité de construire d’autres familles, qui ne pourraient autrement se le permettre.

Lire aussi :
Benoît XVI, décédé le 31 décembre 2022, était sans aucun doute un…

Conserver sa façon de procéder

Habitat pour l’humanité le fait d’une manière particulière. « Les gens achètent leurs maisons à des prix qui leur conviennent très bien en termes d’hypothèques, d’intérêts à 0 % et d’amortissement sur environ 30 à 35 ans », explique Mme Boulanger. Ces conditions ne sont pas disponibles sur le marché régulier. Il n’y a pas non plus d’acompte. En revanche, les propriétaires doivent s’engager à consacrer 500 heures au notaire. Ce n’est pas le même type de programme de logement abordable que l’on trouve ailleurs. »

À Lire  Réforme énergétique : comment éviter les arnaques ?

A voir aussi :
Alors que le président des États-Unis, M. Joe Biden, a condamné l’occupation…

Le retour des bâtisseuses

PHOTO FOURNIE PAR LE PEUPLE QUÉBÉCOIS

Dans le cadre du programme Bâtisseurs, des femmes répondent à l’appel lancé par Habitat pour l’humanité Québec et aident des familles à devenir propriétaires de leur maison.

Le bénévolat prend une place importante, que ce soit dans les ateliers, dans l’équipe de direction ou sur les chantiers, pour des travaux qui ne nécessitent aucune attestation. Les entreprises proposent également différents produits tels que les armoires, la plomberie, les électroménagers, etc. Le projet Les Bâtisseuses sera de retour l’an prochain, lorsque la construction débutera à Lachine. Il s’agit d’un programme de collecte de fonds où des équipes de cinq à dix bénévoles, composées de femmes, viennent aider pendant une journée et où les participantes font un don qui donne droit à un crédit d’impôt. . Ils en retirent beaucoup de satisfaction, sachant qu’ils aident une famille à devenir propriétaire de leur maison, dit Boulanger, qui l’a fait lui-même à plusieurs reprises dans le passé.