Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il existe deux types de gourmands : ceux qui s’offrent un petit-déjeuner compétitif pour bien démarrer la journée, et ceux qui ne peuvent rien avaler le matin et préfèrent attendre quelques heures avant de réveiller leur estomac. Si vous appartenez à cette dernière catégorie, vous avez probablement dû faire face à des supplications de vos parents pour ne pas manquer le « repas le plus important de la journée ». Mais sauter le petit-déjeuner est-il vraiment aussi mauvais que vous le pensez ? Le célèbre dicton « mangez comme un roi le matin, mangez comme un prince à midi et comme un mendiant le soir » est-il vraiment le pilier clé d’une vie saine et énergique ? Nous avons posé la question à deux diététistes nutritionnistes – Clara Routiaux et Céline Simon – ainsi qu’à Chloë Shaw Jackson, nutritionniste titulaire d’un doctorat et formée en saine alimentation et en micronutrition.

Dans la vidéo, comment réduire sa consommation de sucre :

Le petit déjeuner est-il vraiment le repas le plus important de la journée ? Pouvons-nous sauter cela?

Céline Simon : « Je n’aime pas trop cette formulation, car pour moi tous les repas sont importants. Cela dépend du patient : pour certains, le petit-déjeuner est très important, d’autres peuvent s’en passer. Bien sûr, on n’imposera pas forcément le petit-déjeuner sur nos patients si cela ne correspond pas à leur mode de vie, leurs habitudes, leur culture ou leur horaire de travail. Le plus important est de trouver une structure alimentaire qui leur convienne en fonction de leurs prérogatives liées à la vie quotidienne. »

Clara Routiaux : « Oui et non. Pour moi, tous les repas sont importants car nous avons besoin d’énergie pendant la journée. Cependant, le petit-déjeuner nous donne une source d’énergie et fait bouger notre corps. Il limite également les grignotages et les problèmes de concentration. Vous devriez manger quand vous commencez à avoir faim et quand vous avez le temps. Ne mangez pas sur le pouce, dans la voiture. »

Chloë Shaw Jackson : « Si on prend un petit déjeuner – et j’insiste si – alors oui, le petit déjeuner me semble le plus important, car c’est le repas qui aura le plus d’impact sur notre santé métabolique et psychologique. Le petit-déjeuner, si vous en prenez, doit être riche en protéines et pauvre en glucides (sucre, ndlr). Un petit-déjeuner sucré fera grimper votre glycémie, ce qui entraînera des pertes de conscience et des fringales. Cela affecte votre journée et à long terme, vous pouvez développer une résistance à l’insuline. Le petit déjeuner est le début de votre journée. Certaines personnes ont besoin d’un petit-déjeuner, d’autres non, et même cela peut changer au fil des ans. »

On dit souvent que si vous sautez le petit-déjeuner, vous mangerez plus de calories au prochain repas. Est-ce un mythe ou une réalité ?

Céline Simon : « On a tendance à manger plus quand on a faim. Si on saute le petit-déjeuner, et ce n’est pas dans nos habitudes, on mangera plus au prochain repas, c’est assez logique. Cela dépend donc des habitudes des gens. Si vous continuez à sauter le petit-déjeuner, il n’y a aucune raison de manger plus au prochain repas. En revanche, si vous prenez habituellement le petit-déjeuner, que vous le sautez et que vous devez attendre jusqu’à midi pour manger, il y a de fortes chances que vous ayez très faim et que vous consommiez plus d’aliments comme des collations. Lorsque nous avons faim, notre corps nous oblige à manger des aliments riches en énergie. Mais à l’heure actuelle, les aliments les plus énergétiques sont ultra-transformés et pauvres en nutriments. De ce fait, lorsque nous avons très faim, nous aurons tendance à manger spontanément des chips, des biscuits ou du chocolat, des aliments qui auront une qualité nutritionnelle bien inférieure à ce que nous aurions mangé si nous avions pris le temps de déjeuner. comme d’habitude. »

Clara Routiaux : « C’est un mythe. Les calories n’augmentent pas si vous n’avez pas mangé auparavant. Évidemment, si vous sautez le petit-déjeuner, vous aurez tendance à manger plus à midi et à absorber plus de calories. Il faut écouter son corps et manger quand on en a envie, mais je conseille de sauter complètement le petit-déjeuner, surtout si on travaille le matin. »

Chloë Shaw Jackson : « C’est tout un mythe ! »

Doit-on suivre la tendance du jeûne intermittent et reporter le petit-déjeuner ?

Céline Simon : « Si c’est pour perdre du poids, je déconseille ce genre de régime drastique. Ces régimes fonctionnent toujours sur la base d’une limitation cognitive : nous nous refusons un repas en n’écoutant pas nos sentiments sur la nourriture. Une fois que vous arrêtez d’écouter votre corps, vous êtes plus susceptible de tomber en panne – et c’est normal puisque vous changez radicalement votre alimentation. Vous aurez alors l’impression d’avoir échoué et vous vous sentirez coupable. Le plus important est d’écouter son corps. Si, en revanche, vous n’avez pas besoin de petit-déjeuner et pratiquez, un peu « inconsciemment », le jeûne intermittent, sans objectif de perdre du poids, ce n’est pas mal. »

Clara Routiaux : « Je ne suis pas une grande adepte du jeûne intermittent. Je le trouve très difficile à mettre en œuvre au quotidien, cela crée beaucoup de frustration et réduit le côté social de l’alimentation. Je ne le recommande pas de prime abord , notamment pour la perte de poids. Une fois revenu à votre routine normale, vous reprendrez le poids perdu. Je pourrais le recommander à des profils plus sportifs, mais à condition qu’ils soient sous la supervision d’un nutritionniste. Si c’est votre habitude , tant mieux, mais je ne le recommanderais pas. »

Chloë Shaw Jackson : « Le jeûne intermittent est très naturel, nos ancêtres le pratiquaient. Aujourd’hui nous ne manquons plus de nourriture, mais je préconise un jeûne de 12 heures entre le dernier repas de la veille et le premier repas de la journée. Un post que vous pourrez allonger un peu si vous le souhaitez. Cela donne aux intestins un repos, réduit l’inflammation et, entre autres, réduit le stress oxydatif. »

Quel est le petit-déjeuner idéal ?

Céline Simon : « Pour moi, le petit-déjeuner idéal n’existe pas, c’est finalement très culturel. » Ce qui est certain, c’est que chaque repas doit contenir une source d’amidon. Il n’est pas nécessaire qu’il soit sucré ou salé, le plus important est que la structure des aliments de votre journée soit équilibrée et que vous absorbiez suffisamment d’amidon par repas pour durer jusqu’au prochain repas. »

Clara Routiaux : « Pour moi, le petit-déjeuner idéal doit contenir une portion de fruit, il doit être riche en fibres et il doit contenir beaucoup de vitamine C. Il vaut mieux manger des fruits entiers qu’un smoothie, car ce dernier augmente le débit sanguin taux de sucre. Je conseille également un produit laitier ainsi qu’une portion de céréales – de préférence entières. Vous pouvez éventuellement donner une petite garniture sucrée en quantité raisonnable et de préférence peu transformée (comme du miel, du sirop d’érable ou une compote maison avec une teneur réduite en sucre). contenu). « 

Chloë Shaw Jackson : « Il doit être gras et riche en protéines pour vous donner une sensation de satiété. Cela aide à éviter les fringales et à maintenir les niveaux d’énergie stables tout au long de la journée. Vous pouvez aussi manger des légumes ou des fruits à index glycémique bas. Évitez un petit-déjeuner très sucré, comme une tranche de pain blanc tartinée de chocolat et servie avec une banane. Donnez plutôt des œufs, des yaourts, du pain complet, des légumineuses ou des oléagineux. »

• Céline Simon, passiondietetique.be

• Clara Routiaux, clararoutiauxdieteticienne.com

À Lire  Italian Food