Le Préfet du Puy-de-Dôme active l' »alerte canicule » N3 – Internet des Services de l’Etat du Puy-de-Dôme

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Météo-France place le département en niveau de vigilance ORANGE CANICULE, à partir de demain 13h00.

La nuit suivante, les températures minimales seront encore élevées, avec environ 20°C dans les grandes villes de la région, ainsi que dans la vallée du Rhône. Ailleurs elles avoisinent souvent les 16 à 20°C dans le coin.

Demain après-midi les anticyclones seront forts et les températures de 36 à 39°C sur les plaines et vallées de la région. Cet épisode de canicule culminera mercredi, jeudi et vendredi.

En raison de cet épisode caniculaire, Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme, active le niveau 3 « alerte canicule » du plan de gestion sanitaire des canicules à partir de demain.

L’« alerte » de niveau 3 est déclenchée lorsque les températures annoncées par Météo-France dépassent les seuils d’alerte, à savoir 19°C la nuit et 34°C le jour, pendant une durée minimale de trois jours consécutifs (Bio-seuils). Conditions météorologiques dans le Puy-de-Dôme).

En concertation avec l’ensemble des partenaires du plan de gestion sanitaire canicule, les mesures suivantes sont déclenchées :

Par ailleurs, les familles, voisins et familles de personnes âgées et/ou handicapées isolées sont invités, s’ils ne l’ont pas encore fait, à les inscrire au registre de leur commune de résidence. Ce registre, qui doit être mis en place par les communes, permet une intervention ciblée des services sanitaires et sociaux auprès des personnes les plus vulnérables.

Les principaux conseils et gestes simples à adopter pour se protéger des fortes chaleurs :

Travailler à haute température

Travailleurs : Pendant les périodes de forte chaleur, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés au risque de chaleur élevée. Buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Faites attention à vos collègues et à vous-même. Protégez votre peau du soleil, et si vous ne vous sentez pas bien, signalez-le rapidement.

Employeurs : évaluer les risques, prendre les décisions nécessaires, notamment l’aménagement du temps de travail, pour limiter l’exposition des salariés aux températures les plus élevées de la journée et le report des tâches pénibles ; dans le secteur du bâtiment et des travaux publics par exemple, aménagez des chantiers pour assurer la santé et la sécurité de vos salariés.

Si vous avez des crampes, des maux de tête, des nausées ou une fatigue inhabituelle, déplacez-vous dans un endroit frais, buvez de l’eau, arrêtez toute activité physique, rincez-vous à l’eau et ventilez-vous si des signes apparaissent après une exposition directe au soleil. Dans tous les cas appeler un médecin ou le 15 si les symptômes s’aggravent ou persistent plus d’une heure.

Si la situation météorologique et sanitaire ne nécessite pas de mesures plus spécifiques, le préfet, en liaison avec l’Agence régionale de santé, peut décider d’abaisser le niveau du plan de gestion sanitaire des canicules. Jusqu’à cette décision, les mesures et recommandations ci-dessus sont maintenues.

Pour plus d’informations sur le bulletin de vigilance météorologique de Météo-France et des conseils de bonne conduite, vous pouvez consulter :

Numéro d’information public gratuit :