« Le sommeil est la cause et l’effet de l’état de santé des Français »

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

A l’occasion du Congrès du Sommeil, les médecins spécialisés dans cette spécialité du forum « Monde » veulent attirer l’attention sur l’état du sommeil des Français et la nécessité de le prendre en compte dans la politique de santé publique.

Publié hier à 17:00, mis à jour à 9:23 Temps de lecture 3 min.

23.-25. Un état des lieux s’impose avant le congrès du sommeil organisé par la Société française de recherche et de médecine du sommeil (SFRMS) et la Société française de pneumologie (SPLF) à Lille jusqu’en novembre. Le rêve français dans cette nouvelle ère post-Covid.

Le baromètre CoviPrev met en évidence 71% des plaintes de sommeil déclarées dans la population générale, soit une augmentation de 10% sur deux ans, ce qui est un signal d’alerte important. Les campagnes de vaccination et les mesures sanitaires préventives ont généralement donné des résultats très satisfaisants en termes de propagation et de conséquences du virus. La communauté du sommeil tire la sonnette d’alarme sur l’évolution des indicateurs de santé mentale et des plaintes liées au sommeil.

À partir de mars 2020, un échantillon représentatif de la population générale recueillera régulièrement la perception de la vie, le niveau de troubles du sommeil, l’anxiété, la dépression et les pensées suicidaires. Il y a deux éléments saillants à considérer dans ces plaintes de sommeil. Elles sont schématiquement trois fois plus élevées que les plaintes d’anxiété et/ou de dépression. Leur prévalence, qui n’a jamais baissé, a atteint des sommets jamais enregistrés lors de la dernière mesure en septembre 2022.

Augmentation depuis 2020 des plaintes de sommeil

Les plaintes anxiodépressives varient selon les périodes : schématiquement, sur une période limitée « on va mal », sur une période limitée « on va mieux ». Avec un retour à la normalité associé à des réductions soutenues du stress psychosocial, on aurait pu s’attendre à la même chose pour les troubles du sommeil. Sur le même sujet : Petit garçon : comment le faire dormir ?. Malheureusement, les plaintes liées au sommeil n’ont cessé d’augmenter depuis le début de leur évaluation en 2020, indépendamment de l’évolution des plaintes d’anxiété et de dépression.

À Lire  Rencontrez le médecin qui veut que nous posions nos écrans une heure par jour pour "bouger plus, manger mieux et mieux dormir"

Il convient de noter que, dans le même temps, la perception positive de la vie française a recommencé à décliner, reflétant une augmentation des troubles du sommeil. Si au début de la crise du Covid les troubles du sommeil étaient analysés comme les conséquences de l’épidémie, force est d’admettre que la donne est en train de changer. Au départ, les troubles du sommeil, notamment l’insomnie et le sommeil non réparateur, s’expliquaient tout simplement par des perturbations de nos rythmes veille-sommeil liées à la détention.

Actuellement, les recherches qui ont analysé divers paramètres du sommeil durant cette période ont apporté de nouvelles données. D’une part, les troubles du sommeil entraînent une susceptibilité aux infections : par exemple, un décalage du cycle et de la durée du sommeil entre les jours de la semaine et le week-end double le risque de contracter le Covid (Coelho et al., Sleep Medicine Review, 2022). En revanche, les plaintes d’insomnie multiplient par 2,8 le risque de développer un état dépressif (Hertenstein, Sleep Medicine, 2019).

Il vous reste 46,13% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message apparaît sur un autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde sur un autre appareil avec ce compte.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

À Lire  L'entreprise québécoise Bleuh lance ses nouveaux produits de cannabis light De La Ferme

Que se passe-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message apparaît sur un autre appareil. Ce dernier reste lié à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est cette autre personne ?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

Votre abonnement ne vous permet pas de lire cet article

Veuillez contacter notre service commercial pour plus d’informations.

Lire aussi :
Analysez votre sommeil avec cette liste d’applications pour surveiller vos ronflements et…