Le succès du scooter électrique aiguise l’appétit des assureurs

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

En attendant l’hoverboard de Marty McFly, le marché des trottinettes électriques se développe à grande vitesse. L’engouement pour le nouveau véhicule électrique individuel bouscule le secteur de l’assurance. Les entreprises voient dans cette tendance une réelle opportunité d’élargir leur clientèle. Ça tombe bien : une assurance est obligatoire pour cet appareil.

Segway, monoroue, skateboard électrique, hoverboard… et trottinette électrique : ces dernières années ont vu l’émergence de nouveaux moyens de transport individuel en milieu urbain ou périurbain. Contrairement aux prévisions, la levée des restrictions sanitaires n’a pas vraiment freiné la montée en puissance de ce NVEI, aussi appelé Equipement de Transport Personnel Motorisé ou EDPM. On estime que 640 000 exemplaires de ce véhicule seront vendus en France en 2020, soit plus que les vélos à assistance électrique. L’apparition de ce dispositif a soulevé plusieurs questions liées à l’assurance du conducteur et au respect du code de la route. Texte clair à ce sujet.

Des véhicules individuels encadrés par le Code de la route

Des véhicules individuels encadrés par le Code de la route

Non, le conducteur d’une trottinette électrique, d’un skateboard électrique ou d’un hoverboard ne peut pas tout faire sur la route. Au même titre que tous les usagers du réseau routier national, ils peuvent être verbalisés ou sanctionnés par les agents de la circulation. Par exemple, l’absence d’assurance responsabilité civile en assurance scooter électrique est passible d’une amende de 500 euros à 3 750 euros, selon la force et la catégorie de l’EDPM. Voir l’article : Covéa : Nouveau Président et prise de contrôle de Partner Re finalisée. Les trottinettes électriques modifiées, qui dépassent les 25 km/h sur route, sont strictement interdites sur la route. Le propriétaire ou conducteur doit être condamné à une amende de 1 500 euros s’il conduit un tel engin.

À Lire  Les hypothèques Home eelysée coûtent 56,77 par mois

D’autres amendes prévues par le code de la route s’appliquent en cas de conduite sur le trottoir, de conduite avec un téléphone en main ou de conduite abusive en rapport avec le port d’écouteurs, d’écouteurs ou de sons d’écouteurs. Pour cette infraction, l’amende légale est de 135 euros. Enfin, si les agents de la circulation constatent l’absence d’équipements de protection (feu avant, gilet rétro-réfléchissant et buzzer), le conducteur est condamné à une amende de 35 euros. En réalité,

Toutes les mesures prévues à l’article R412-43-1 à 3 du code de la route concernent les trottinettes électriques.

Sur le même sujet :
Quelles garanties pour les piscines hors-sol démontables ? Les piscines hors sol, les…

Une offre d’assurance en pleine croissance

Une offre d'assurance en pleine croissance

Surfant sur le succès des trottinettes électriques et autres NVEI, les assureurs peinent à séduire les propriétaires de ce nouveau type de véhicule. Comme les deux-roues et les voitures,

Le contrat de base prévoit une assurance responsabilité civile.

Celle-ci couvre tous les dommages que le conducteur ou le propriétaire peut causer aux autres usagers de la route.

Une formule plus complète offre une garantie qui couvre le vol, la casse, les actes de vandalisme et les dommages accidentels aux trottinettes électriques. Compte tenu du potentiel du marché croissant des EDPM, les compagnies d’assurance et mutuelles proposent régulièrement des innovations pour se démarquer de la concurrence. Il est donc très important de comparer plusieurs propositions, avant de souscrire une assurance pour un scooter électrique ou un véhicule motorisé autre qu’une voiture ou une moto.

À Lire  Quelques conseils pour avoir une bonne relation avec votre assureur au cas où

Des communes devenues marché des transferts pour les Franciliens
Ceci pourrez vous intéresser :
De nombreux Parisiens ont décidé de déménager après des confinements successifs sans…