Le taux d’usure est-il vraiment le facteur de blocage le plus important pour…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Chez les coureurs, la réponse à la question est presque la même. Le taux d’attrition empêche de nombreux clients d’accéder au financement bancaire. Cependant, cet avis est démenti par la Banque de France, qui propose une autre explication. De plus, le gouverneur de l’organisation remet en cause l’étude sur laquelle se basaient les coureurs.

Le crédit immobilier est, pour certains ménages, la solution qui leur permet enfin de devenir propriétaires. Cependant, la réalisation de vos projets semble difficile actuellement avec la hausse incessante du taux d’intérêt. Cette augmentation alourdit et limite encore les possibilités avec l’existence du taux d’attrition en France. C’est en tout cas l’opinion de plusieurs professionnels actifs en France. L’enquête réalisée par Sistema de Opinion confirme cette idée. Cependant, il est rejeté par la Banque de France, qui demande de prendre cette enquête avec un peu de recul. Le refus des banques peut donc avoir d’autres explications si l’on s’en tient aux avis du gouverneur de l’entité.

Un taux plafonné à 2,57 %

Les avis sont partagés sur les résultats de l’enquête menée par Sistema de Opinion. Ils indiquent que 45% des demandes de crédit sont rejetées en raison du taux d’attrition. Les courtiers sont du même avis et soutiennent que la situation s’est aggravée depuis juillet 2022. Le taux de rejet lié au taux d’attrition est même proche de 50 %, selon une structure active en France. Voir l’article : En période de sécheresse, voici quelques pistes pour limiter la quantité d’eau. Un autre spécialiste souligne qu’il a dépassé les 45 % depuis la mi-juillet 2022. Certains évoquent des chiffres allant jusqu’à 70 % sur la base de simulations. Pour réaliser ce type d’opération, un calculateur de prêt immobilier est utilisé.

À Lire  Buy-Louer.fr, une source majeure de transformation numérique pour la croissance future

Pour rappel, le taux d’attrition représente le seuil que les banques ne doivent pas dépasser lors de l’octroi d’un crédit immobilier. Elle a fait l’objet de nombreuses critiques ces derniers mois avec la remontée des taux d’intérêt passifs. Pour les professionnels, cela ne reflète pas la réalité. Le taux nominal moyen est aujourd’hui de 1,85 % pour un prêt sur 20 ans. Le taux d’attrition est de 2,57 %. Cependant, il ne comprend pas seulement le taux d’intérêt, mais également les assurances et les frais accessoires.

Voir l’article :
Inès ne sera pas à la commémoration des quatre ans depuis l’explosion…

Revoir le mode de calcul

Certains professionnels demandent un réajustement du mode de calcul de ce plafond. Actuellement, il est revu par la Banque de France tous les trois mois. L’organisme part de la moyenne des taux appliqués au cours des trois derniers mois pour la définir. C’est ce système que les experts veulent changer.

Le gouverneur de la Banque de France assure toutefois que le taux d’attrition est loin d’être le principal facteur de blocage. Aussi, l’étude d’Opinion System est à manier avec prudence selon certains observateurs. En fait, le résultat contesté de 45% a été obtenu à partir des réponses données par les courtiers. Au cours de l’enquête, la plupart d’entre eux ont choisi une option. Celle qui précise que 20 à 30 % des limes sont rejetées à cause du taux d’usure. Cette réponse en précède une autre qui indique que 40 à 50 % des demandes sont rejetées pour la même raison. Cette option a été choisie par 27% des coureurs interrogés.

À Lire  Inflation. "Je n'arrive pas à monter la pente" : signalez-vous en point conseil budget

La pertinence de l’enquête est ainsi mise en doute par le gouverneur de la Banque de France. Dans tous les cas, la méthode de calcul est maintenue à ce jour. Par conséquent, le nouveau taux d’attrition devrait apparaître le 1er octobre 2022.

Collectez vos prêts pour obtenir plus de facilité et de clarté grâce à ces conseils
A voir aussi :
Le règlement de dettes est un bon moyen de financer des projets…