Les Deux-Sèvres expérimentent la régulation dentaire au SAMU

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Jusqu’à présent, les personnes ayant un problème dentaire dans les Deux-Sèvres, qui appelaient le 15 les dimanches et jours fériés, étaient dirigées directement vers l’un des trois médecins de garde du département. A partir de mai 2022, un chirurgien-dentiste présent au SAMU vous guidera. Une expérience également menée en Gironde.

Objectif : faire face à l’augmentation des appels. « Depuis très longtemps, nos confrères du dimanche sont débordés. Nous avons entre 50 et 100 appels par dimanche matin ou matin de jour férié, ce qui fait que si on envoie tout le monde, ils sont jusqu’à 20-25-30 patients même. plus », explique le docteur Jean Desmaison, chirurgien-dentiste à Niort. Conséquence : « la montre qui était jusqu’à 13h00 se terminait souvent au-delà ou même jusqu’à 18h00 ». Désormais, les patients sont beaucoup plus priorisés en fonction du degré d’urgence.

2e département de Nouvelle-Aquitaine avec le moins de chirurgiens-dentistes

Le problème, c’est qu’il n’y a pas assez de dentistes dans les Deux-Sèvres. Certains patients ont donc l’expérience d’appeler le 15 pour se faire soigner. « Nous sommes le 2ème département de Nouvelle-Aquitaine avec le plus petit nombre de chirurgiens-dentistes après la Creuse », déplore le Dr. Desmaison. 134 sont en service aujourd’hui. « Il faut 65-67 ans pour être moyen ».

Les premiers retours de l’essai sont positifs. « C’est une bouffée d’oxygène tout autant pour les médecins généralistes qui ont deux fois moins de patients. Un médecin généraliste avant n’avait pas forcément le temps de faire une extraction, maintenant il en a. Et pour les patients, cela évite une longue file d’attente. Parfois, il y avait même intervention de la police car certains patients avaient peu de muscle pour passer avant les autres », explique Katia Roger, assistante de la clinique dentaire, qui regroupe plusieurs structures, dont le conseil de l’ordre

À Lire  Possibilité de prise en charge : Gestion des urgences dentaires les dimanches et jours fériés : lancement d'un prélèvement dans la Drôme, l'Isère, la Loire et le Rhône

L’ARS précise qu’en fonction des résultats obtenus dans les Deux-Sèvres et la Gironde, ce traitement orthodontique pourra être étendu à d’autres départements.