Les fonds en euros pas de soucis promis aux assureurs !

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Votre poisson est-il frais ? avait l’habitude de demander à son poissonnier ma grand-mère.

Invariablement, que le poisson soit frais ou totalement avarié, le poissonnier répond qu’il n’y a pas de problème et que le poisson est frais.

Il ne sert à rien de demander à celui qui vous vend une solution si sa solution est bonne. Il ne peut rien vous dire d’autre, que ce soit la bonne ou une très mauvaise solution. Vendre sa solution est son gagne-pain. Cela fonctionne pour tous les sujets bien au-delà des sujets purement financiers.

Fonds en euros : les épargnants n’ont rien à craindre, promettent les assureurs

« Dans un contexte nettement dégradé, la collecte en assurance-vie a confirmé sa progression en France en mai. Et face à la remontée rapide des taux d’intérêt, assureurs et régulateurs écartent pour l’instant tout risque sur le fonds euro, quasi exclusivement investi en obligations. Une période de transition pourrait cependant être délicate à gérer, avant que les assurés ne profitent pleinement de la hausse des rendements obligataires, compte tenu de l’effet de latence sur les actifs du fonds en euros.

La hausse des taux d’intérêt est un sujet d’attention mais pas un motif d’inquiétude pour la caisse en euros d’assurance-vie. C’est le message rassurant désormais martelé par les professionnels et les autorités de tutelle.

« La remontée progressive des taux correspond à la normalisation d’une situation qui posait problème, celle d’une baisse continue des taux pendant des années pour atteindre même des niveaux négatifs. Aujourd’hui, la hausse des taux d’intérêt va permettre une relution des portefeuilles, c’est-à-dire une amélioration du rendement, ce qui est en soi une bonne nouvelle pour les assurés, même si nous restons très attentifs au rythme de la hausse. taux », a rappelé Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, lors de la publication des chiffres de l’assurance-vie du mois de mai qui confirme « la poursuite de la dynamique positive » pour le support d’épargne préféré des Français ».

À Lire  Croissance du marché des services d'ingénierie automobile, comportement industriel, opportunités commerciales, étapes, examen et prévisions des clés des joueurs 2028 - Androidfun.com

Y a-t-il un risque sur l’assurance-vie et les fonds en euros ?

Bien sûr, et c’est évident.

Si jamais les taux montaient trop vite et que beaucoup de Français voulaient faire un rachat, comprendre retirer leur argent en même temps, les compagnies d’assurance seraient obligées de vendre des obligations avant leur échéance (et qu’elles soient remboursées intégralement par l’emprunteur à la valeur nominale). Dans un tel cas et avec la hausse des taux, la valeur des obligations sur le marché secondaire (d’occasion si vous voulez) chutera. Si les entreprises doivent vendre des obligations en incendie, elles devront peut-être « externaliser » les pertes en capital.

Comprenez qu’il y aurait des pertes.

Rien n’est garanti dans ce monde.

A moins, hélas, qu’un jour nous ne retournions en poussière.

Le poisson n’est donc pas forcément frais !

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou partie sous réserve que ce paragraphe soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime au quotidien et livre une analyse impertinente et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous inscrire gratuitement à la newsletter quotidienne sur www.insolentiae.com. »