Français sans compte bancaire à cause du nom de famille russe

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Comptes bancaires fermés, transferts d’argent contrôlés… pendant quatre mois, des centaines de Russes en France ont été témoins de restrictions bancaires sans raison. La crise touche les Français russophones, comme Evgueni Galperine.

Il l’a rapidement froissé et l’a jeté à la poubelle. Le 15 juillet, Evgueni Galperine a reçu une lettre de La Banque Postale, annonçant la fermeture de ses trois banques, sans raison apparente, après trente et un ans de bons et loyaux services, et sans problèmes financiers. « J’ai été surpris, je pensais que c’était impossible », a-t-il déclaré. L’auteur de musique de film de 47 ans pense pouvoir deviner la raison de la fermeture soudaine :

« Je suis né en Russie [ex-URSS] et j’ai un nom russe. Mais j’ai quitté le pays à 15 ans et je n’ai qu’un seul pays : la France, depuis que j’ai 20 ans. »

S’il a déjà collaboré avec des sociétés de production cinématographique russes, Evgueni Galperine est aussi un critique virulent du régime Poutine, n’hésite pas à partager son point de vue sur Facebook, et refuse toute coopération et cinéma russe depuis l’invasion de l’Ukraine le 24 février. n’a également rien à voir avec les 1 212 oligarques, propagandistes et responsables du Kremlin répertoriés par l’Union européenne (UE), dont 13,8 milliards dans des banques gelées depuis le 9 mars, selon le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders.

Mais comme des centaines de Français russophones et de citoyens russes, l’auteur va au diable avec sa banque française. Depuis la mise en place des sanctions contre la Russie et ses oligarques, ces clients des grandes banques françaises voyaient leurs transferts avec attention.

À Lire  Crypto-monnaie : Exige une compensation astronomique à Elon Musk après avoir fait un mauvais investissement

Cet article est réservé aux abonnés. Pour en savoir plus, profitez de notre offre à partir de 1€

En choisissant ce support publicitaire, vous acceptez le stockage d’un cookie analytique par Google.

Pour répondre, je me connecte

La nature humaine semble répondre au sarcasme et à la vulgarité par plus de sarcasme et de violence. poulet?…Mettre…..

zzz999 publié le 27 juillet 2022 à 08:23

Il n’y a pas de limite à la méchanceté et à l’ignorance

Fablou publié le 26 juillet 2022 à 20:33

Le problème est plus complexe… mais il est certes facile de sombrer dans l’argument de la xénophobie. Bien sûr, la situation est inhabituelle, mais le scandale est à côté de l’assiette. Tout le monde fait l’éloge de l’outil informatique. Peu de gens combattent son côté obscur, ces outils de destruction. Alors c’est plus facile, en effet, de tomber lâchement sur le bougre qui essaie de gérer un outil, en essayant de se conformer aux lois européennes qui sont sévèrement punies. Bien sûr, quand la machine fait tout toute seule, personne ne peut exprimer sa colère. Ne montrez pas votre colère contre la machine ces jours-ci. Nous l’adorons. Il faut toujours penser à lutter contre les vrais désastres.

Photo73 posté le 27 juillet 2022 à 10h13

« Parce qu’on ne déverse pas notre colère sur la machine » l’algorithme qui fait le travail (en continu et sans relâche, si EDF paye), une personne, voire l’IA, les algorithmes des personnes, des marques. dans de petites (ou grandes) mains. Un algo ne crée pas un autre algo gratuitement. L’appareil est « trop ​​facile », l’ordinateur est détruit, bien sûr, sur consigne, ou mauvais codage ou incertitude, lacune, etc…

À Lire  Crypto-monnaie : BlockFi a revu à la baisse sa nouvelle levée de fonds

Publié le 26 juillet 2022 à 23h59

Idiot. Les ordinateurs ne prennent pas l’initiative de bloquer les comptes des personnes dont les noms apparaissent en russe. C’est même idiot de dire une chose pareille.

W publié le 26 juillet 2022 20:19

La preuve que les employés du gouvernement ont un devoir, n’ont pas fait leur travail.

Preuve que des gens de la fonction publique (ou des particuliers) voient leur position abusée sans justification.

Nous pouvons l’annuler beaucoup, mais c’est une erreur. Le client n’a rien fait de mal et est puni. Alimentation inutile.

Espérons que le service postal est assez bon pour s’excuser pour la stupidité.

vidocq de jours mais peut-être était-il mieux informé