Les locations Aibnb tournent mal pour les propriétaires

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Tout le monde connaît Airbnb, cette plateforme de location et de réservation de logement chez l’habitant en ligne. Alors que de nombreuses réservations se passent très bien, d’autres tournent mal. Assurland en présente cinq.

60 000 dollars de dégâts dans une location Airbnb

60 000 dollars de dégâts dans une location Airbnb

Un spectacle répugnant pour les propriétaires

Pour bénéficier de revenus complémentaires, le couple canadien loue son logement sur le site Airbnb. Cette proposition a incité quatre personnes qui se trouvaient dans la région à se marier. Voir l’article : Attention aux fausses attestations de garantie financière et d’assurance responsabilité professionnelle. En rentrant chez lui, le propriétaire du logement découvre le spectacle le plus terrifiant : sauce barbecue au plafond, couvertures sales, taches suspectes, préservatifs ou encore os de poulet dans ses chaussures.

Airbnb apporte son aide aux propriétaires

Les voisins du couple ont déclaré qu’une centaine de personnes avaient passé le week-end dans leur logement. Estimant que leur vie privée était « violée », la propriétaire a alors demandé la chambre, les meubles et autres tissus au logement sous réserve d’un remboursement intégral. La société Airbnb a rapidement annoncé qu’elle s’occuperait de la réhabilitation de ce dernier, et elle propose une solution d’hébergement temporaire pour les couples pendant les travaux.

Le locataire encourt une amende de 5 000 $ pour fraude, qui doit s’ajouter à plus de 60 000 $ de dommages et intérêts. Si vous louez votre logement à un tiers, assurez-vous d’avoir la meilleure assurance habitation. Ainsi, si le pire devait arriver, vous serez suffisamment couvert. Pour trouver le bon contrat, n’hésitez pas à comparer.

Prélèvement KSM : comment l'arrêter ? | Info-mag-annonce.com
Sur le même sujet :
Si vous avez remarqué un prélèvement KSM sur votre compte bancaire, mais…

Airbnb : il découvre son logement complètement détruit

Airbnb : il découvre son logement complètement détruit

Des dégâts matériels très nombreux

Pendant les vacances de Noël 2016, Luciano Dinulescu, récemment inscrit sur la plateforme Airbnb, a décidé de louer son appartement. Et peut-être qu’il devrait réfléchir à deux fois. En effet, les nouveaux locataires ont organisé une grande fête qui a fait beaucoup de dégâts. À son retour, il a constaté que de nombreux objets et meubles avaient été endommagés, mais aussi les murs et les fenêtres. De plus, les dégâts matériels ne se limitent pas qu’à l’appartement, puisque l’ascenseur était en panne, des déchets de toutes sortes ont été retrouvés dans la résidence, et des personnes se sont même évanouies dans la zone générale de l’immeuble.

Une indemnisation proposée tardivement

En découvrant les importants dégâts causés à son appartement, Luciano Dinulescu a naturellement sollicité le Service Client de la plateforme Airbnb. Après deux mois de discussion, et malgré la communication de plusieurs pièces, ce service lui a demandé de lui renvoyer le dossier de plainte dans son intégralité. Airbnb lui a alors proposé 1 640 € de dédommagement, à percevoir sous 3 jours. Insatisfait, le propriétaire a décidé de raconter à The Observer son calvaire. En réponse à cette mauvaise publicité, Airbnb a effectué le premier versement et s’est engagé à verser un autre versement d’un montant de 8 500 €, le montant nécessaire pour couvrir tous les dégâts constatés. Au lieu de cela, l’entreprise a demandé la signature d’un accord de confidentialité.

Comment mettre en place une location saisonnière ?
Ceci pourrez vous intéresser :
La location saisonnière a le vent en poupe ces dernières années. Vous…

Airbnb : 20 000 euros de dégâts après une fête illégale

Airbnb : 20 000 euros de dégâts après une fête illégale

Une sous-location qui vire au cauchemar

« 5 € pour les filles et 10 € pour les garçons avec boissons, restauration à volonté et plein de surprises » : l’annonce de cette soirée post-bac dans le quartier du Marais à Paris est alléchante. Le jour J, entre 200 et 300 personnes se sont réunies dans un appartement sous-loué sur Airbnb. Le problème ? Un appartement de 80 mètres carrés avec terrasse est trop petit pour contenir tout ce monde. Et c’est l’appartement qui en a fait les frais avec trois interventions policières dans la soirée, et plus de 20 000 € de dégâts. Côté propriétaire, c’est une douche froide. Le locataire qui n’habite plus l’appartement et qui n’a pas payé le loyer depuis 6 mois a décidé de le quitter sans obtenir son accord.

Airbnb dément, Ian Brossat attaque

Interrogé par le Parisien, l’un des organisateurs a expliqué qu’il louait le lieu 500 € la nuit. De son côté, Airbnb insiste sur le fait que les locations ne se font pas via sa plateforme, mais continue d’expliquer au quotidien que les locataires doivent demander une autorisation avant de mettre en location leurs appartements. De quoi calmer les élus locaux qui inquiètent : « Depuis deux ans, nous avons multiplié les opérations de contrôle pour lutter contre les locations illégales d’AIRBNB. Le but : arrêter les ingérences et protéger la France », a expliqué dans un tweet Ian Brossat, l’adjoint au maire de Paris chargé du logement, qui veut interdire de louer un Airbnb dans le centre de la capitale.

Voir l’article :
Vous souhaitez faire des économies sur votre assurance auto ou moto ?…

Après une fusillade mortelle, Airbnb durcit le ton

Après une fusillade mortelle, Airbnb durcit le ton

La ville d’Orinda aux États-Unis tremble encore. Une fusillade a éclaté faisant cinq morts et plus d’une dizaine de blessés lors d’une fête d’Halloween organisée dans une maison louée sur Airbnb. Une centaine de personnes étaient présentes sur les lieux pour cet événement annoncé à l’avance. Les clients doivent apporter de la nourriture et des boissons et envoyer un message au numéro pour obtenir l’adresse du soir. Après ce drame, Brian Chesky, co-fondateur du site de location en ligne, a annoncé sur Twitter le durcissement de la réglementation sur Airbnb : « A partir d’aujourd’hui, nous interdirons à la maison de se présenter comme un lieu pour faire la fête et doublerons notre efforts pour combattre des partis qui ne sont pas valables ».

Des efforts qui prendront la forme d’une multiplication des « contrôles manuels » lorsque le système détecte des réservations suspectes. Une équipe dédiée devrait également apparaître. Sa prérogative est de sanctionner directement les internautes qui tenteraient de contourner la nouvelle réglementation.

Entrée de journal 4 façons de réduire les impôts de votre petite entreprise
Lire aussi :
Chaque propriétaire de petite entreprise sait que les impôts représentent une dépense…

Airbnb souhaite vérifier 7 millions de locations d’ici fin 2020

Airbnb souhaite vérifier 7 millions de locations d'ici fin 2020

Airbnb passe à l’offensive. Après plusieurs incidents dont la fusillade mortelle qui a fait 5 morts aux Etats-Unis à la veille d’Halloween, la plateforme a annoncé son intention de vérifier 7 millions de locations d’ici fin 2020. Dans un mail adressé à l’ensemble de son personnel, Brian Chesky l’a indiqué. que « la vérification doit commencer immédiatement (…) et doit être achevée d’ici le 15 décembre 2020 ». Le but affiché est de rassurer les clients. En effet, cette inspection permettra à l’équipe de s’assurer de l’exactitude des données fournies par le locataire potentiel, c’est-à-dire l’adresse, la photo, l’état du logement, ainsi que les équipements. Dès qu’une anomalie est détectée, Airbnb transfère ou rembourse intégralement l’utilisateur dont la location ne donne pas satisfaction.

Au 31 décembre 2019, une hotline d’urgence a été mise en place aux États-Unis. Ce nouveau service proposé par Airbnb fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Les utilisateurs peuvent contacter une personne sur Airbnb partout dans le monde et à tout moment.

& # xD;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance habitation & # xD ;

À Lire  Savoir comment résilier son assurance maladie